Posts Tagged 'compost brun'

Composter plutôt que jeter.

C’est le printemps et l’herbe pousse. … Ne jetez plus vos tontes d’herbe, vieux branchages et autres déchets du jardin. Ils ne seront pas ramassés, confinement oblige. Mais réalisez un compost (dans un contenant)  ou une butte (alternance de couches brunes et sèches et de couches vertes et humides comme pour faire des lasagnes), butte sur laquelle vous pourrez planter des légumes et qui vous étonnera par sa fertilité.

QU’EST CE QU’UN COMPOST ?

Le compost est un mélange de micro-organismes, d’humus et de minéraux provenant de la décomposition de matière végétale et/ou organique.

Il existe 4 grands types de composts :

  • le ménager (b.a-ba du compost pour les plantes en général) : c’est celui-ci que nous examinerons.
  • le spécial potager (ajout de matière organique d’origine animale pour la culture de légumes en particulier)
  • le minéralisé (ajout de minéraux)
  • le spécial sol (ajout spécifique en fonction du PH du sol)

QUEL BUT ?  Dynamiser la vie du sol, favoriser la croissance des végétaux et la biodiversité au jardin, permettre le recyclage des déchets de chacun et éviter le transfert des déchets en recyclerie.

Pour commencer , il vous faudra vous procurer un bac à compost que bien souvent les communautés de communes vous commanderont gratuitement (demande en mairie, en CdC ou en ligne).

Placez ensuite idéalement ce bac dans votre jardin, exposé au soleil ou mi-ombre si canicules fréquentes. Le c ompost doit être composé de 50 % de compost brun et de 50 % de compost vert.

LE COMPOST BRUN : ne doit donc pas reposer à même le sol. Pour cela :

entreposer des branchages de 20 cm de long en moyenne. Attention veuillez à ne pas utiliser de branchages de résineux

– ajouter : les feuilles mortes, les écorces, vous pourrez y ajouter du carton (non encré), du papier et des filtres à café usagés !

LE COMPOST VERT :  les épluchures de fruits et légumes,  les déchets d’entretien de jardin (feuilles vertes, herbe coupée), les coquilles d’œuf brisées.

Ne mettez pas de  coquilles de mollusques et fruits de mer ainsi que les déchets protéinés (viandes, produits laitiers) à l’origine des mouches, moustiques et autres insectes, ni d’ail ou d’oignons

Occasionnellement, on peut mettre la litière  biodégradable du chat ou la paille des cochons d’Inde et en très petite quantité, les agrumes.

COMBIEN DE TEMPS ?

On peut obtenir un compost au bout de 6 mois. Ainsi, vous pourrez récupérer votre compost à raison de deux fois par an. Un bon compost doit être léger et dégager une odeur d’humus.

Pour cela il faut le retourner régulièrement afin qu’il soit bien oxygéné.   Il faut l’arroser, surtout en période de canicule. Au fil du temps vous verrez votre compost s’affaisser ; si vous l’alimentez régulièrement, au bout d’un an vous pourrez obtenir un bac rempli à ras bord dont le bas du bac est tout à fait opérationnel.

Recettes aimablement fournies par le parc naturel régional des Landes de Gascogne.