Archive for the 'Actualité' Category

Rencontre avec un élu : nos demandes

Pour un partage de l’espace :  1 Créer une zone refuge pour les oiseaux de mer sur la plage située sur la rive droite du Bétey.

 

 2 Demander aux kite-surfeurs de respecter la législation :

  3    Toilettes sur la plage : bien mais non suffisant. Et pourquoi pas des toilettes sèches ?

 

4  Mieux informer sur la législation, la fragilité et la beauté de notre patrimoine naturel et culturel  ie le bassin

 

 

Suggestions au maire d’Andernos pour le quartier du Bétey

Une lettre  envoyée par l’association, au maire d’Andernos le 10 septembre 2018. « Votre suggestion, faite lors du forum des associations samedi 1er septembre 2018, de faire de la plage du Bétey une plage non-fumeur à Andernos-les-bains recueille toute notre approbation. Nous sommes tout à fait prêts à vous aider pour le mettre en oeuvre.
Dans le même ordre d’idées, l’association réunie en assemblée générale vendredi 31 août 2018 a émis les souhaits suivants :
Plage du bétey :

Mieux informer tous les usagers de la plage

– de l’existence d’une réglementation (concernant aussi bien les kitesurfeurs que les baigneurs ou les bateaux),

– de la richesse de cette plage tant du point de vue du patrimoine naturel (chauve souris, écureuil, oiseaux divers, alliance des tamaris et des gorge bleue, aigrette garzette,) que

du patrimoine culturel (occupation humaine dès le mésolithique) (qui existe déjà, mais à renforcer)

Travailler  avec vous-même et vos services à un partage de l’espace comme nous vous en avions déjà fait part… Des panneaux comme « attention zone de quiétude pour les oiseaux » suffisent parfois à faire respecter les lieux.

Continuer à replanter quelques pins le long du port sur la rive droite du Bétey et quelques chênes dans le bois du Bétey et dans les petites placettes attenantes.

Valoriser le travail commun sur les plantations du Bétey en parlant de l’association qui arrose et entretient et des enfants des écoles.

Faire en sorte que les « estivants » ne considèrent plus les espaces nouvellement plantés comme des zones à déchets, et les ganivelles comme des garages à vélo

Ne pas faucher les parcelles avec des rotofils. En effet, plusieurs pins ont vu leur écorce coupée par le rotofil et sont morts cet été de ce fait.

A l’heure actuelle, les herbes ne font plus de concurrence aux pins. Ces derniers sont trop grands. On pourrait laisser les herbes pousser sachant qu’elles mourront de mort naturelle au mois d’août. Une petite pancarte : « Ici nous pratiquons la fauche différenciée » pourrait satisfaire des personnes qui ont peur de l’herbe.

Mettre le quartier en zone 30. Depuis que le boulevard Albert Decrais est à sens unique, les voitures vont beaucoup trop vite.

Pour le port : interdire les scooters des mers. De fait il n’y en a que quelques uns mais ils font un beau tapage. Prévoir de le rénover afin de le mettre aux normes européennes antipollution
Concernant la piscine; nous nous félicitons de la construction future d’une piscine destinée à la population du Nord Bassin. Toutefois, la fermeture de la piscine actuelle, exceptionnelle par sa situation et son alimentation par de l’eau de mer, doit être évirée. Nous aimerions qu’il y ait une véritable élaboration, que tout le quartier soit impliqué dans la destinée future de notre piscine actuelle en eau de mer. Plusieurs scénarii pourraient être envisagés :

  • la garder comme lieu d’apprentissage à nager pour les enfants des écoles proches et pour les handicapés
  • en faire un bassin de baignade l’été et planter des arbres tout autour
  • la garder intacte car une piscine d’eau de mer est quelque chose d’unique, en faire de la pub, axer sur la thalassothérapie
  • la laisser à l’hôtel mais permettre aux habitants du quartier d’y accéder.
  • en faire une boîte de nuit (non je ne crois pas que cela soit rentable !), ….

Valoriser les plantations d’arbres
Les arbres sont indispensables pour rendre la ville vivable pendant les périodes de canicule estivale.

  • Faire l’inventaire des arbres remarquables d’Andernos (vieux chênes, tulipier de virginie, Gingo biloba, araucaria, vieux pins) afin de les mettre en valeur et ainsi les préserver.
  • Faire participer la municipalité d’Andernos au concours des allées d’arbres organisé par l’association nationale Sites et Monuments de manière à valoriser nos allées d’arbre.
  • Réglementer l’abattage des arbres sur la commune d’Andernos. Prendre un arrêté municipal stipulant que tout abattage d’arbre est soumis à autorisation. Dans le cas des permis de construire, l’inventaire des arbres existants sur la parcelle doit être fait avant le projet, les arbres supprimés donnant lieu à replantation ailleurs, compensation afin d’éviter le mitage progressif des arbres de haute lige sur la commune.

Conscients de l’ampleur de la tâche mais disposés à vous aider, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Maire, l’assurance de nos sentiments distingués.

MARCHE POUR LA FORÊT Rassemblement pour la forêt du jeudi 25 octobre 2018

L’association relaie des événements en lien avec ses missions  : préservation de la nature sur le bassin d’Arcachon,

Non à la privatisation de la gestion des forêts publiques, non à l’industrialisation croissante de la forêt dans son ensemble; l’intersyndicale de l’ONF organise une grande marche partie de Strasbourg, Perpignan, Valence et Mulhouse le 17 septembre 2018.  Les trajets convergent  jeudi 25 octobre en forêt de Tronçais.

Dimanche 21 octobre de Parigny les vaux à Nevers marche pour la forêt

mairie de Parigny-les-vaux 58
marcher pour alerter sur l’industrialisation de la forêt

Ce rassemblement constituera le point d’orgue de la marche pour la forêt qui a débuté le 17 septembre pour se terminer le 24 octobre, veille du rassemblement.
Pendant 38 jours, la marche aura réuni près de 2 000 participants pour environ 3 000 journées de marche répartis entre les 4 parcours partis de Strasbourg, Perpignan, Mulhouse et Valence. Cette marche étant ouverte à tous, les collectifs de marche ont très souvent été constitués à part égale par des citoyens et des forestiers. L’ambition première était de réaliser une marche citoyenne réunissant les amoureux de la forêt dans une démarche positive de défense, d’alerte et de construction. Sur les 2 400 Km parcourus, cette ambition s’est réalisée chaque jour, modestement mais concrètement. Les temps de marche et des soirées d’étape ont permis tant d’échanges, de rencontres et de découvertes que la marche est avant tout une formidable aventure humaine dédiée à la forêt et à sa protection. Le rassemblement et la Marche sont organisés par l’intersyndicale des personnels de l’ONF. Ces actions bénéficient de la participation de nombreux soutiens parmi lesquels : Amis de la terre, EELV, FERN, FNE, GREENPEACE, LPO, RAF, SOS Forêt …et tant d’autres.

Ces évènements portent deux sujets :

La privatisation en cours de la gestion des forêts publiques – L’industrialisation croissante de la forêt dans son ensemble

La journée ? https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/rassemblement-programme/ Un évènement militant favorisant échanges et débats entre les participants. Une présentation des alternatives à la gestion forestière industrielle et  des réflexions sur les possibilités d’actions notamment pour les citoyens qui souhaitent s’investir.
Une dimension politique :  au travers d’un manifeste final commun, le rassemblement vise à inscrire dans la durée les sujets portés par la marche. Ce manifeste a vocation à être diffusé très largement auprès des citoyens et des élus via les médias et tous les réseaux prêts à s’en emparer.
La journée se veut conviviale et festive. En marge de l’évènement militant, plusieurs animations seront proposées aux participants : débardage à cheval, représentations de « l’homme qui plantait des arbres » par une troupe de théâtre local, expositions, performance d’artistes, visites en forêt …
Le rassemblement du jeudi 25 octobre se déroulera à St Bonnet Tronçais (Allier),https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/rassemblement-localisation/

point de convergence des marches situé aux portes d’une de nos forêts les plus emblématiques : Tronçais. Il se tiendra dans un écrin naturel entre eaux et forêts qui transmettra à l’évènement, nous en sommes surs, toute son énergie positive.
Enfin, des autocars sont affrétés, n’hésitez pas à contacterles responsables : https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/rassemblement-bus/

 

le jour de la Nuit à Andernos-les-bains

Manifestation municipale : Comme les années précédentes, la ville d’Andernos-les-Bains participera samedi 13 octobre au Jour de la Nuit, opération de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé (voir le site https://www.jourdelanuit.fr/).  Pour rendre pérenne la contribution de la ville à la réduction de la pollution lumineuse, le bois du Broustic a été retenu cette année et son éclairage intérieur sera éteint entre 23 H et 6 H à partir de samedi soir.  Aussi, nous vous invitons à participer à une conférence et une sortie nocturne animées par la Ligue de Protection des Oiseaux d’Aquitaine à partir de 20H30 à la médiathèque.Renseignements et inscription obligatoire (40 places maximum) à l’Office de Tourisme (tél : 05 56 82 02 95 ou mail : tourisme@andernoslesbains.com ).  Vous remerciant de bien vouloir diffuser l’information

Taussat hiver 2014

Au Bétey, Andernos-les-bains, placette boisée

 nuit

la nuit tombe sur le port de plaisance

,

APPEL DES COQUELICOTS

DSC_0413Nous relayons ici l’appel des coquelicots Nous voulons des coquelicots appel des 100 pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse<style>iframe{width:100%}</style>https://nousvoulonsdescoquelicots.org/widget/

«Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.

 Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans ; la moitié des papillons en vingt ans ; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards ; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde !
Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes.

Signez la pétition : https://nousvoulonsdescoquelicots.org/ 

Préférons une alimentation bio et locale 

Rassemblements locaux le 5 octobre à 18 h 30 dans différentes villes de France.  Dans la Nièvre, rassemblement le 5 octobre place de la résistance à Nevers à 18 h 30.

Sur le bassin, il y a un rassemblement le 5 octobre octobre à 18h30 devant la mairie de la Teste (côté place) pour
> demander l’arrêt de l’utilisation des pesticides de synthèse dans > notre pays. Diffusez autour de vous et venez avec vos amis rejoindre
> cette initiative citoyenne, vous trouverez les informations sur ce
> mouvement sur le site: > https://nousvoulonsdescoquelicots.org/ (signature pétition)
>
> www.nousvoulonsdescoquelicots.org/
>> Vous pouvez préparer des banderolles et affiches ou venir sans rien, > avec un lampion éventuellement. Nous proposons de poursuivre devant la
> mairie d’Arcachon le 2 novembre, la mairie de Gujan Mestras le 7 > décembre et du Teich le 4 janvier. Il est temps de mettre un terme à
> la progression des produits chimiques dans l’agriculture et l’élevage. > A transférer sans modération
>
> Pour plus d’informations 06 32 17 02 99 ou 06 80 76 19 89 ou 06 60 14
> 76 59
>DSC_0414

VILLAGE DES POSSIBLES AU BETEY

DSC_0417

au denier plan, l’école du Bétey

Samedi 22 septembre se tiendra le « Village des possibles » sur la plage boisée du Bétey. Des « possibles » pour vivre autrement en gaspillant le moins possible. Des « possibles » pour ne prélever sur la planète que notre part,possibles pour respecter la nature.. Venez nombreux :

 

Le bureau de l’association    août2018

pins dans la brume juin 2018

D’autres usages de la plage septembre 2018

700 scientifiques lancent un appel aux dirigeants politiques pour une société sans carbone

Sept cent scientifiques français ont lancé un appel aux dirigeants politiques pour qu’ils passent « de l’incantation aux actes pour enfin se diriger vers une société sans carbone ».

« Seuls des changements immédiats et des engagements de court terme, dans le cadre d’objectifs clairs et ambitieux à horizon 2030, peuvent nous permettre de relever le défi climatique », lancent ces scientifiques en Une du journal Libération daté de samedi.

Alos qu’une « Marche pour le climat » est organisée samedi dans plusieurs villes de France et à travers le monde, ces scientifiques déplorent que nous soyons « d’ores et déjà pleinement entrés dans le +futur climatique+ (…) Hausse du niveau de la mer, désoxygénation et acidification des océans, etc.: les manifestations concrètes du changement climatique ne cessent de s’accumuler ».

« Les discours sont insuffisants, comme le montrent les récents chiffres d’émissions de gaz à effet de serre (…) Il est tout aussi crucial qu’urgent de sortir du champ de l’incantatoire et de traduire concrètement ces discours en choix politiques forts et clairs au service d’une transformation sociétale profonde », poursuivent ces 700 chercheurs et professeurs d’écologie, de physique ou encore d’économie.

« Cette transformation (…) n’est pas une utopie. Elle repose pour beaucoup sur des solutions déjà disponibles : diminution de la consommation d’énergie, recours à des énergies décarbonées, meilleure isolation des bâtiments, mobilité repensée évitant les moteurs thermiques, etc. », lancent-ils. « Se préoccuper du changement climatique doit réellement devenir un objectif politique de premier ordre ».

Le départ surprise de Nicolas Hulot, combiné aux événements climatiques extrêmes de cet été à travers le monde, a poussé de nombreux citoyens à s’engager pour l’environnement, d’abord sur les réseaux sociaux, avant des rassemblements prévus samedi dans la rue, où ils doivent être rejoints par des ONG, syndicats et partis politiques.  Nous étions 120 à Nevers : c’est peu mais c’est beaucoup pour la ville.

AFP  Merci  à l’AFP pour cette dépêche