Posts Tagged 'Erika'

Ravitailler les bateaux en mer, une fausse bonne idée

D’autres usages de la plage septembre 2018  une marée noire ici ?

Fill your boat est le nom d’un projet promettant de ravitailler les bateaux à moteur au corps mort, leur évitant ainsi des aller-retours jusquà la pompe. On imagine mal un petit tanker sur la plage du Bétey : risques de collision, rencontre avec les baigneurs, kite-surfeurs, scooters des mers et c’est la marée noire assurée ; et c’est la même chose sur toutes les zones de corps mort. Vital Baude a rencontré les porteurs du projet « Fill your boat », et  » conserve de nombreuses réserves. Malgré un certain nombre d’intentions exprimées, le cœur de leur modèle économique demeure le ravitaillement en carburant et donc l’itinérance quotidienne d’une embarcation contenant 3.600 litres d’essence sur le Bassin avec les risques que cela comporte »
Laissons parler un élu, Vital Baude : « L’Etat a délégué aux maires la gestion des corps-morts et donc la responsabilité de leur utilisation. Face aux dangers que ce service de ravitaillement itinérant en carburant représente, les maires peuvent exercer leur compétence et refuser que ce risque supplémentaire intervienne sur les corps-morts dont ils assument la gestion. Pour mémoire, ces espaces sont certainement un des lieux les plus dangereux du Bassin pour le ravitaillement en carburant, du fait des risques de collisions, de la proximité avec le rivage et des habitations rendant toute manœuvre périlleuse. Fort de l’unanimité contre cette activité exprimée lors de la dernière réunion du bureau du Parc Naturel Marin du Bassin d’Arcachon, je tiens à alerter par courrier les maires du Bassin d’Arcachon gérants des zones de mouillage. En effet, si l’Etat décidait d’autoriser cette activité, la responsabilité des maires serait engagée dans le cadre des autorisations qui leur ont été délivrées. Il est difficile d’imaginer qu’ils aient pu prendre en compte les risques liés au ravitaillement en carburant d’un bateau sur corps-morts en raison de la nature nouvelle de cette activité économique.Je considère qu’il ne faut pas sous-estimer ces risques dépendant de la météo et de la houle. Ces risques supplémentaires pourraient remettre en question la délégation de gestion des zones de mouillages. Les hydrocarbures, reconnus pour leur toxicité chronique pour l’environnement aquatique, font peser une menace de plus sur un Bassin d’Arcachon qui subit déjà d’autres pollutions et des risques de dégradation de la qualité de ses eaux. Cette année encore, les zostères, indicateurs de la bonne santé des écosystèmes marins, régressent,

DSC_0067

limicoles sur l’estran de la plage du Bétey, ici en janvier 2019

 Au-delà de cet exemple, c’est tout un patrimoine naturel, toute une économie de la mer et toute une qualité de vie qui se jouent. C’est pourquoi, j’encourage les maires concernés à exercer leur responsabilité pour empêcher que ce danger intervienne sur les corps-morts dont ils ont la gestion.



20 ans après Erika…

Le 12 mars, le navire italien Grande America coule à plus de 300km à l’ouest des côtes françaises. Il était en feu depuis 48 heures mais de mauvaises conditions météorologiques ont rendu difficiles les opérations d’intervention et les 27 personnes à bord ont été évacuées. 

Construit en 1997, le Grande America transportait 2200 tonnes de fuel lourd de propulsion, 365 conteneurs, dont 45 répertoriés comme transportant des matières dangereuses, et 2000 véhicules. 

Le 14 mars, deux nappes de pollution aux hydrocarbures de plusieurs kilomètres de long ont été identifiées. Elles risquent d’arriver et de polluer les côtes françaises dans les prochains jours.  

Nous relayons la pétition lancée par Surfrider Europe pour améliorer la réglementation du transport maritime international : http://petition.surfrider.eu/petitions/grande-america/

La zone du naufrage du \"Grande America\".

Après le naufrage du navire Grande America mardi 12 mars, les côtes françaises, de la Bretagne jusqu’à la Gironde, sont menacées. Depuis jeudi, des nappes de fioul de plusieurs kilomètres de long ont été détectées et devraient atteindre le littoral en début de semaine prochaine.  

Face à ce nouveau désastre écologique, qui intervient 20 ans après les terribles pollutions engendrées par le naufrage de l’Erika, Surfrider Europe va porter plainte et à se porter partie civile. De même que l’association Robin des bois : https://mobile.francetvinfo.fr/monde/environnement/naufrage-du-grande-america/video-naufrage-du-grande-america-l-association-robin-des-bois-va-porter-plainte-et-appelle-la-justice-francaise-a-la-severite_3232591.html

En complément de cette action en justice, Surfrider lance une pétition pour demander aux autorités publiques européennes et internationales de renforcer la réglementation en matière de transport maritime. 

Seule une législation renforcée sera à même de protéger nos côtes de nouveaux désastres écologiques.  

 Signer la pétition : http://petition.surfrider.eu/petitions/grande-america/

Alerte Affaires Maritimes

en cas de pollution ou de découverte suspecte il faut alerter les Affaires maritimes   d’Arcachon au 0557525700

194 boulevard de la plage à Arcachon 

En ce qui concerne les dépôts de l’Ile aux oiseaux,  les gardes du banc d’Arguin et une personne des Affaires maritimes sont allés  aujourd’hui vendredi 16 juillet vérifier sur place les dépôts dont parle NF dans le blog  http://andernos.canalblog.com

Espérons que nous pourrons très vite donner des nouvelles.

par ailleurs, le Cedre analyse toutes les formes de pollution marine

715 rue Alain Colas 29218 Brest cédex

02 98 33 1010 ou par fax : 02 98 44 91 38

j’ai pu les joindre et leur communiquer des photos   cedre-intervention@cedre.fr

bien cordialement à tous

clarisse HOLIK