Posts Tagged 'pollution de l’eau'

Assemblée Générale de l’association : samedi 25 août à 11 H à l’hôtel LA BELLE VIE

Convocation_AG_2012 2012 aérodome_photo_aerienne

L’assemblée générale de l’association a lieu une fois par an. Tout le monde peut y assister mais seuls prendront part au vote les membres à jour de leur cotisation. Le rapport moral et le rapport financier sont disponibles sur demande à l’adresse courriel suivante : hcf0712@aol.com

extraits du rapport moral  Relevé chronologique  2011 2012

Octobre 2011 : Suivi d’un colloque sur l’ostréiculture  5 Novembre 2011 :  Sortie de terrain organisée par la LPO, l’ASPAS et la Fédération des Clubs de protection de la nature ( le week end Chemins); 17 enfants et autant d’adultes bravent les éléments pour participer à cette sortie;

Novembre 2011 :  Assemblée générale extraordinaire de l’association pour modifications des statuts

Rencontre avec la DREAL pour avoir communication de documents concernant le déclassement de la plage boisée du BeteyDécembre 2011 : Déclaration de la modification des statuts de l’association en préfecture; parution au Journal Officiel. L  ’association pense que le nouveau projet de PLU voté le 24 septembre n’est pas conforme au code de l’urbanisme, ni au code de l’environnement; un recours en contentieux est déposé par l’intermédiaire de son avocat auprès du tribunal administratif de Bordeaux. Le 19 décembre, l’association assiste au conseil municipal d’Andernos. Une autorisation de demande de défrichement de Matoucat est votée mais on ne sait pas sur combien d’hectares porte ce défrichement.

2012

Février 2012  : rencontre avec le sous-préfet d’Arcachon, Monsieur Jean Pierre Hamon,au sujet de l’extension du port de plaisance et du PLU d’Andernos-les-bains.  Recours gratieux contre le permis de construire d’un EPHAD empiétant sur les berges du Betey et sur des locaux associatifs.  Mars 2012 :  participation au ramassage des déchets sur la plage Initiatives océanes . Réunion de concertation avec les associations locales de protection de la nature.  Mai 2012  : Fête de la nature : découverte du bassin versant du Betey au printemps, Matoucat   sous une pluie battante. Juin 2012  : Adhésion de l’association à la coordination des associations du Bassin d’Arcachon la CEBA.  Juin 2012 :  Accueil de Catherine Grèze qui choisit la plage du Betey comme symbole de la lutte pour la préservation de la nature.  Juin  2012  : Protestation contre l’abattage des pins du Betey (10 arbres abattus) lettre à la mairie et à la DDTM la réponse de la mairie un des arbres était malade. réponse de la DDTM : il faut une autorisation avant d’en abattre un (à fortiori 10 ).

5 juillet  2012 dépôt d’un dossier pour l’agrément de l’association auprès de la Préfecture de la Gironde;  Suivi du dossier SMURFIT KAPPA  sur la pollution de la Leyre et du rejet dans le warf , après dilution, des résidus toxiques.

Pollutions maritimes : pour en savoir plus, regardez sur le site de France 5 l’émission » C dans l’air » diffusée le 31 juillet 2012

Bonjour à tous, (transfert d’un appel de René Capo)

vous êtes invités à regarder sur France 5 l’émission de « C dans l’air » qui a été diffusée le mardi 31 juillet 2012.

Cliquez pour voir l’émission : http://www.france5.fr/c-dans-l-air/environnement/dangers-de-l-ocean-oceans-en-danger-36696

Invités : Christian Buchet, Yves Paccalet, François Sarano,Gilles Bœuf

Le Comité de Vigilance de Biscarrosse avait reçu en 2003, le professeur Christian Buchet, appelé « L’historien de la mer » au cinéma Atlantic à l’occasion des « Assises de la mer » suite à la marée noire du Prestige.

Les sujets abordés au cours de l’émission : Surpêche, réchauffement climatique, pollution… l’activité humaine impacte les océans. De la prolifération des méduses et requins à la formation de continents de plastique, des chercheurs tentent, en Méditerranée, de comprendre l’interaction des changements environnementaux sur ce milieu naturel.  Cette émission, s’inscrit parfaitement dans l’actualité du Bassin d’Arcachon et du littoral aquitain avec les rejets des 3500 m3 de liqueur noire, mélangés au liquide du bassin « Saugnac » de SMURFIT sur la plage de La Teste de Buch appelée « La Salie » en pleine période estivale. Le principe de précaution une fois de plus, n’a pas été respecté malgré la proximité des parc à huitres du Banc d’Arguin, des cultures de moules, des baigneurs et des surfeurs. C’est une décision irresponsable… qui porte atteinte au milieu marin, à son écosystème et à la santé humaine.. La mer a un pouvoir de dilution, elle n’a pas le pouvoir d’épuration. Merci de bien vouloir faire part de vos remarques.

 

Les salariés de l’usine SMURFITT-KAPPA

Il serait intéressant que les salariés de l’usine SMURFIT KAPPA nous racontent ce qu’ils ont vécu : l’explosion d’un produit toxique
Leurs efforts pour empêcher la liqueur noire de se répandre partout, leur recherche de sable, de copeaux de bois pour renforcer la petite digue, tout cela en marchant dans un liquide toxique et visqueux qui bouffait leurs semelles, leur crainte de ce qui est arrivé, leurs efforts pour repomper dans le lacanau ce qui avait débordé…
Et maintenant, leur crainte de perdre leur salaire…

Mais que personne ne se trompe de combat : il y a des faits et c’est tout.

il y a une explosion, 100 m3 de liqueur noire dans la LEYRE, des dommage immédiats : 300 kilos de poissons morts et des mammifères aquatiques, des dommages ultérieurs (une loutre fragilisée par ce poison qui  ne portera pas ses petits à terme etc.) et des dommages qui se rajoutent sur un bassin déjà fragilisé (quels effets sur les huîtres à long terme ?)

Il y a la décision de traiter  20 000 m3 (une partie des déchets du bassin Saugnac)  en les évacuant par une noria de camions jusqu’à un centre de traitement des déchets où ils seront brûlés

il y a la décision constestée par les deux manifestations de samedi 28 juillet de verser après l’avoir encore dilué dans l’usine interne de traitement des eaux de la Smurfit kappa  le reste du contenu du Bassin Saugnac dans le warf de la Salie.

Il est vrai que l’on se pose des questions : si d’autres cuves près desquelles travaillaient les salariés avaient explosé ?

Double pollution : la « liqueur noire » de l’usine de Facture diluée et rejetée dans le warf de la Salie

Non au défrichement de 83 hectares de landes, pins et zone humide à Matoucat !

NON AU DEFRICHEMENT DES 83 HECTARES DE MATOUCAT !

Mettre des logements sociaux sur le site d’une ancienne décharge, inondée en hiver par les remontées de la nappe phréatique, près de l’aérodrome agrandi et muni d’une piste goudronnée est une aberration. La ligne à haute tension traverse la zone ajoutant des nuisances supplémentaires dues aux perturbations du champ magnétique. N’oublions pas que toute pollution chimique ou biologique se retrouvera dans les eaux du Betey et par conséquent dans le bassin et sur la plage du Betey.

O mon Bassin séquence poétique

Autosave-File vom d-lab2/3 der AgfaPhoto GmbH

  1. Ö mon Bassin
  2.  Ton eau désormais turbide ne m’incite plus à tremper mes pieds,
  3. Car je ne les vois plus, mes petits petons et il me faut me méfier,
  4.  De cette perfide vase fluide qui déchausse ce bon varech,
  5. Et se répand en colique insidieuse dont il faut faire avec.
  6. Je ne reconnais plus le sable doré de ma petite enfance.
  7. Ce ventre souillé, qui me semble malade ; le bassin est-il mort
  8. De la densité des coques estivales qui flottent à outrance
  9. Et qui libèrent à petit feu leur poison pour lui régler son sort
  10. Il me faut penser que les choses changent et cela à ma décharge
  11. Sauvages étaient les chalands ; aujourd’hui on les nomme des barges.
  12. Et les parqueurs d’antan, ces jardiniers des mers, ne régulent plus guère
  13. Les espaces marins et l’onde se pollue sans ce bon savoir-faire
  14. Il ne manquerait plus au mépris de la santé publique que bientôt
  15. Des panneaux nous indiquent alors : attention aux éléments radios.
  16. Actifs seront alors les pouvoirs pour redonner bonne mine
  17.  A ce site attrayant dont l’air aujourd’hui ne sent plus la résine.
  18. Mon épouse martine se pique les mollets dans les spartines
  19.  Elle crie de douleur invoquant les dieux et déesses du lieu
  20. Pour toute réponse le bon st Eloi lui envoie les matines,
  21. Mais les clarines n’apaisent pas sa douleur ; elle ne va pas mieux Il ne faudrait pas qu’un exode massif venu d’autres régions
  22. Envahisse ce bijou d’aigre marine qui se meurt en silence
  23. Et accélère son trépas annoncé mais sans mauvaise intention ;
  24. Mais il est trop tard, quoi qu’il se passe, il est déjà sans défense
  25. François veillon

Alerte Affaires Maritimes

en cas de pollution ou de découverte suspecte il faut alerter les Affaires maritimes   d’Arcachon au 0557525700

194 boulevard de la plage à Arcachon 

En ce qui concerne les dépôts de l’Ile aux oiseaux,  les gardes du banc d’Arguin et une personne des Affaires maritimes sont allés  aujourd’hui vendredi 16 juillet vérifier sur place les dépôts dont parle NF dans le blog  http://andernos.canalblog.com

Espérons que nous pourrons très vite donner des nouvelles.

par ailleurs, le Cedre analyse toutes les formes de pollution marine

715 rue Alain Colas 29218 Brest cédex

02 98 33 1010 ou par fax : 02 98 44 91 38

j’ai pu les joindre et leur communiquer des photos   cedre-intervention@cedre.fr

bien cordialement à tous

clarisse HOLIK

Le littoral n’est pas épargné par la pollution

Notre « correspondant » de Biscarosse nous incite à visionner  le reportage de TF1 sur site :  http://videos.tf1.fr/jt-20h/le-littoral-n-est-pas-epargne-par-la-pollution-5851983.html

diffusion : mercredi 12 mai 2010 JT de 20 H TF1

Il nous précise ce qui a été omis lors de la diffusion 

–  nécessité de lancer une étude scientifique rigoureuse pour connaitre la nature exacte, l’origine et l’impact sur la faune, la flore et la santé humaine des mousses marrons récurrentes sur nos plages. –    

manque de transparence du SIBA par la non communication des résultats d’une étude réalisée en 2008 par l’Université de Bordeaux 1 sur la qualité des rejets du Wharf de La Salie et financée à moitié par le SIBA et SMURFIT pour la somme de 40 000 €. (1)   –        

 A terme la suppression du Wharf de La Salie et de tous les rejets polluants en mer.  

 (1)   Cette étude concerne en  premier lieu les ostréiculteurs, mais également l’ensemble de la population du Bassin d’Arcachon, car on sait que depuis la marée noire du Prestige et contrairement aux avis qualifiés de l’époque… les galettes du Prestige parties de Galice en Espagne sont  allé se déposer dans le fond du Bassin d’Arcachon. 

LA ZOSTERE

Faits :

Malgré leur abondance locale, les herbiers de zostères sont très vulnérables aux stress et aux perturbations naturelles et anthropiques. Ceci est apparut dans les années 1930 lorsque les herbiers de  Z. Marina furent presque totalement détruits par une maladie appelée « wasting disease » dans tout l’atlantique nord (Den Hartog,1987).[…] il est maintenant admis que les flux et reflux des populations sont corrélés aux variations des paramètres de l’environnement.

Les extractions de sédiment, les aménagements portuaires, les activités de loisir (Hily et Le Hir, 2002) et surtout à plus vaste échelle, l’eutrophisation des eaux côtières, stimulant le phytoplancton aussi bien que les algues épiphytes, réduisent l’accès de la lumière aux feuilles. La prolifération des algues épiphytes réduit également les échanges de nutriments entre les feuilles de zostères et le milieu ambiant.  Les régressions et disparitions récentes de nombreux sites dans lesquelles les herbiers s’étaient réinstallés sont sans aucun doute des conséquences directes et indirectes  (marées vertes d’ulves qui occupent la place potentielle des Zostères) de l’eutrophisation. Le contexte économique difficile actuel a freiné considérablement les aménagements lourds en zone littorale manche atlantique française. Les impacts liés à ces travaux sont maintenant minimes en comparaison de nouveaux types d’activités : la pêche à pied des palourdes… et le mouillage estival des bateaux de plaisance dans les abris naturels,  zones de prédilection des herbiers (Hily et Peuziat 2004). L’extension de l’ostréiculture et de la mytiliculture a induit localement de fortes régressions des surfaces colonisées par les herbiers.

 Protection  L’impact de ces perturbations sur les herbiers de zostères est d’autant plus fort que non seulement les feuilles mais aussi les rhizomes et racines sont arrachés. Dans ce cas, l’érosion du sédiment par les courants peut modifier suffisamment la physionomie du site pour rendre toute recolonisation impossible. Les mesures les plus urgentes à prendre pour la protection des herbiers seraient donc, outre une protection légale des deux espères (Hily et al. 2003 b) de réglementer strictement toute activité engendrant une destruction des parties endogées des plants de zostères: dragage de coquillages, mouillage des bateaux, pêche à pied avec des engins perturbant le sédiment. Les mesures visant à diminuer les effluents urbains, industriels, portuaires et agricoles devraient être particulièrement fortes dans les secteurs comportant des herbiers. Les herbiers sont recensés parmi les habitats menacés dans la directive Habitat de la CEE. 

Clarisse HOLIK  documentaliste scientifique 2009

Bibliographie :

Hily C.(2006) : fiche de synthèse sur les biocénoses : les herbiers de Zostères marines (Zostera marina et Zostera noltii). REBENT réseau benthique

Charpentier A., Grillas P., Lescuyer F., Coulet E., Auby I.,(2005). Spatio-temporal dynamics of a Zostera noltii dominated community over a period of fluctuating salinity in a shallow lagoon, Southern France. Estuarine, Coastal and Shelf Science, 64(2-3), 307-315.

Gouilleux B. (2005). Contribution à l’étude de la croissance de Zostera noltii dans le Bassin d’Arcachon. Influence des paramètres environnementaux. Rapport Master Sciences et Technologies de l’Université de Bordeaux 1, 13 p.

Ribaudo C. (2005).  Étude de la croissance et des caractéristiques structurelles de Zostera noltii dans le Bassin d’Arcachon. Rapport de stage du Programme Leonardo Da Vinci, Ifremer/Université de Parme (Italie)  31 p

Hily C. Peuziat I. 2004 . Impacts on Zostera Marina beds in a tourist archipelago of the French atlantique coast and a proposed conservation plan. Commu orale. International Seagrass Biology Workshop (ISBW6th) 22 sept-4 oct 2004 Townsville  Australie.

Plus M., Deslous-Paoli J.-M., Dagault F. (2003). Seagrass (Zostera marina L.) bed recolonisation after anoxia-induced full mortality. Aquatic Botany, 77: 121-134.

Plus M., Deslous Paoli J.M., Auby I., Dagault F., 2001. Factors influencing primary production of seagrass beds (Zostera noltii Hornem.) in the Thau lagoon (French Mediterranean coast). J. exp. Mar. Biol. Ecol., 259: 63-84.

Bachelet G., de Montaudouin X., Auby I., Labourg P.J., 2000. Seasonal changes in macrophyte and macrozoobenthos assemblages in three coastal lagoons under varying degrees of eutrophication. ICES J. Mar. Sci., 57: 1495-1506.

Grillas P., Charpentier A., Auby I., Lescuyer F., Coulet E., 2000. Spatial dynamics of Zostera noltii over a 5-year period of fluctuating salinity in the Vaccarès lagoon, France. ASLO 2000, Aquatic sciences meeting of the American Society of Limnology and Oceanography, June 5-9, 2000, Copenhagen, Denmark.

Welsh D.T., Bourgues S., de Wit R., Auby I., 1997. Effect of plant photosynthesis, carbon sources and ammonium availability on nitrogen fixation (acetylene reduction rates) in the rhizosphere of Zostera noltii. Aquatic Microbial Ecology, 12(3): 285-290.

Auby I., Levavasseur G., Plus M., Deslous-Paoli J.M., Grillas P., 1999. Comparaison des capacité photosynthétiques des zostères naines de deux étangs méditerranéens : Lagune de Thau et étang du Vaccarès. Poster. Colloque « Le milieu aquatique : interactions des facteurs environnementaux et impacts sur les organismes vivants ». Brest, 30 septembre-1er octobre 1999.

Auby L (1991) . Contribution à l’étude des herbiers de Zostera Noltii  dans le bassin d’Arcachon. 162 p.

 Den Hartog (1983 ) Structural uniformity and diversity in Zostera dominated communities in Western Euope. Mar Techn Soc. 17 (2) 6-14