Posts Tagged 'bassin'

Traitement des déchets sur les plages suite aux tempêtes de début 2014 CEBA

CEBA déchets plage lettre ouverte 

 

Coordination Environnement du Bassin d’Arcachon

Monsieur le Préfet d’Aquitaine, Préfet de Gironde

Objet : Lettre ouverte concernant les déchets sur les plages suite aux tempêtes de début 2014

Le 11 mars 2014

Monsieur le Préfet,

Suite aux tempêtes successives de fin 2013 jusqu’à début mars 2014, de très nombreux déchets se sont échoués sur les plages du littoral atlantique, et notamment en Gironde. En effet, l’un des « continents de plastique », situé au large du Golfe de Gascogne, provisoirement déstructuré par les vagues, a restitué une partie de ses déchets flottants qui ont rejoint les côtes. Les conséquences écologiques de ces déchets sont incommensurables. Ils tuent les animaux (oiseaux, poissons, mammifères…) qui les ingèrent, puis, de plus en plus fragmentés, ils deviennent un « plancton plastique », désormais six fois plus abondant dans l’Océan que le plancton animal ou végétal, et qui s’incorpore à notre chaîne alimentaire. Quelques communes viennent d’engager un nettoyage des plages, le plus souvent à l’aide d’engins lourds. Cependant, le nettoyage sélectif des déchets de plastique par les communes ne commencera, avec l’aide des bénévoles, que peu avant la saison touristique. D’ici là, les déchets auront impacté la faune ou auront repris la mer à l’occasion des marées d’équinoxe (fin mars – début avril). C’est donc dés maintenant qu’il importe de les retirer.

Il est, aussi, crucial que ce nettoyage ne porte que sur les déchets anthropiques et préserve la laisse de mer naturelle, laquelle est au fondement de la biodiversité des plages et contribue à la prévention de l’érosion. D’ores et déjà, des citoyens bénévoles équipés de gants et de sacs poubelles ont procédé à des actions spontanées de nettoyage des plastiques échoués au rivage. La diligence d’action et la coordination, nécessaires à l’efficacité d’un nettoyage général des déchets anthropiques, ne peuvent être acquises que dans le cadre d’un engagement de l’autorité de l’Etat.

C’est pourquoi nous venons ici solliciter que ces actions de nettoyage manuel sélectif des déchets anthropiques soient au plus vite systématisées, avec l’aide des citoyens volontaires, de façon coordonnée sur l’ensemble du littoral aquitain.

Dans l’espérance de votre réponse, nous vous prions, Monsieur le Préfet, de croire en l’assurance de notre très haute considération.

Les Coprésidents

Françoise Branger Marie-Hélène Ricquier Jacques Storelli

arcachon.ecologie@free.fr

mh.ricquier@orange.fr

adppm@hotmail.com

Association Loi 1901 depuis 1992 – N° W 336002551 – N° SIRET 799 071 295

Agrément départemental au titre de l’art. L.141-1 du Code de l’Environnement

Siège social : Maison du Port, 33510 Andernos (pas de courrier à cette adresse)

Courrier : 52 allée des Corsaires, 33470 Gujan-Mestras

Membres actifs : Addu-Fu * A2dba * Adppm * Amis du Lapin Blanc * Amis du Littoral

Nord Bassin * Aspit * Assa * Au-Port * Bassin d’Arcachon Écologie * Cap Termer *

Codeppi * Écocitoyens du Bassin d’Arcachon * Bétey Environnement * Gujan-Mestras

Environnement * Le Bétey plage boisée à sauvegarder * Le Pré salé entouré *

Protection et Aménagement Lège-Cap Ferret * Quais et Cabanes Gujan-Mestras *

Sauvegarde des Quinconces St-Brice * Scaph Pro * Surf Insertion * Vive la Forêt

Membres associés : Cdrom * Cobartec * Comité de vigilance Biscarrosse * Défense des

eaux du Bassin * Sauvegarde du Moulleau * Sepanso Gironde * Vigidécharges

O mon Bassin séquence poétique

Autosave-File vom d-lab2/3 der AgfaPhoto GmbH

  1. Ö mon Bassin
  2.  Ton eau désormais turbide ne m’incite plus à tremper mes pieds,
  3. Car je ne les vois plus, mes petits petons et il me faut me méfier,
  4.  De cette perfide vase fluide qui déchausse ce bon varech,
  5. Et se répand en colique insidieuse dont il faut faire avec.
  6. Je ne reconnais plus le sable doré de ma petite enfance.
  7. Ce ventre souillé, qui me semble malade ; le bassin est-il mort
  8. De la densité des coques estivales qui flottent à outrance
  9. Et qui libèrent à petit feu leur poison pour lui régler son sort
  10. Il me faut penser que les choses changent et cela à ma décharge
  11. Sauvages étaient les chalands ; aujourd’hui on les nomme des barges.
  12. Et les parqueurs d’antan, ces jardiniers des mers, ne régulent plus guère
  13. Les espaces marins et l’onde se pollue sans ce bon savoir-faire
  14. Il ne manquerait plus au mépris de la santé publique que bientôt
  15. Des panneaux nous indiquent alors : attention aux éléments radios.
  16. Actifs seront alors les pouvoirs pour redonner bonne mine
  17.  A ce site attrayant dont l’air aujourd’hui ne sent plus la résine.
  18. Mon épouse martine se pique les mollets dans les spartines
  19.  Elle crie de douleur invoquant les dieux et déesses du lieu
  20. Pour toute réponse le bon st Eloi lui envoie les matines,
  21. Mais les clarines n’apaisent pas sa douleur ; elle ne va pas mieux Il ne faudrait pas qu’un exode massif venu d’autres régions
  22. Envahisse ce bijou d’aigre marine qui se meurt en silence
  23. Et accélère son trépas annoncé mais sans mauvaise intention ;
  24. Mais il est trop tard, quoi qu’il se passe, il est déjà sans défense
  25. François veillon