Posts Tagged 'urbanisation'

Cinq grands points d’inquiétude à l’échelle de la Gironde

Pesticides et pollution de l’air, Erosion de la biodiversité, Artificialisation des sols, Mésusage des communs patrimoniaux, Effets du dérèglement climatique sont les cinq grans points d’inquiétude des associations de protection de la nature.  Rubrique réalisé avec Vive La Forêt, Robin des bois,

1 Pesticides et pollution de l’air : On n’a pas conscience lorsqu’on vit à Andernos, en prise directe avec l’océan, de la pollution de l’air et de l’eau par les pesticides.  Or, le Médoc, producteur de vin, est 14 fois plus pollué que la ville de Bordeaux. Mon dieu, y aurait-il des fongicides dans le vin ?

la tenue estivale des années 2050 ?

2 L’érosion de la biodiversité nous concerne également. En France, 22% des espèces vivant sur le territoire métropolitain sont en danger. .On peut constater que la biodiversité « banale »comme l’avifaune que l’on voyait au Bétey : martin-pêcheur, aigrette garzette, moineaux,  bergeronette des ruisseaux, petits passereaux,  est elle-aussi sur le déclin. Il y a de moins en moins d’oiseaux de chaque espère et le nombre d’espèces disparaît. Les causes : les loisirs motorisés, la fréquentation humaine, l’urbanisation croissante qui rendent leur habitat impraticable quand ils ne le font pas disparaître.

3 Artificialisation des sols : L’artificialisation progresse en moyenne annuelle1,8 fois plus vite que la population! Croissance démographique Gironde 2006-2014 : 9,49%. Le prochain SCOT arrivera-t-il à la maîtriser ?

2008 pins dans les bois du Bétey

4 Mésuage des communs patrimoniaux : comment respecter le bien commun ?

a Le braconnage de civelles ou piballes est en recrudescence.  (source VLF et Robin des bois)  : L’anguille  est une espèce migratoire en voie de disparition.  Elle naît dans la mer des Sargasses et revient dans les estuaires français où elle est braconnée. Le canal des étangs est un axe clé pour permettre l’accès des civelles et anguilles jaunes aux vastes zones d’accueil et de grossissement de l’amont.Ce repeuplement est entravé par le braconnage. En Mars 5 braconniers de pibales, un pêcheur professionnel et un mareyeur ont été interpellés dans le Médoc. En janvier 890 Kg de pibales interceptés à la frontière espagnole. Le braconnage des petits passereaux (pinsons et autres ortholans) est aussi responsable de la disparition de ces espèces (étude

b le partage des ressources aquatiques : toutes les piscines du bassin sont remplies par la nappe phréatique (on creuse un puit) au détriment de la nature et des générations futures.

c Surexploitation du domaine public maritime : le banc d’Arguin focalise toutes les énergies. Mais les loisirs motorisés sont également un bon exemple de cette surfréquentation. Les loisirs motorisés et  ce qui en découle :  l’agrandissement de port de plaisance, l’anéantissement de l’estran par les corps-morts, la pollution de l’eau par les HAP ou carrément l’essence, la pollution de l’air et les nuisances sonores, le dérangement des oiseaux de mer (et des baigneurs) sont également en trop sur le bassin. La surfréquentation du bassin cause sa mort. Depuis peu les maires ont la possibilité de prendre des arrêttés pour restreindre l’accès de la population à certains sites. Pourquoi ne pas prendre ces arrêtés sur le nord bassin ?  L’arrêté concernerait les scooters des mers,Certaines plages comme la plage du Bétey devant les écoles devraient être exemptes de sports nautiques;  de kite-surf et de joggeurs d’avril à juillet et par temps de tempête.

5 les effets du dérèglement climatique

La moyenne des températures va monter d’au moins 500 kilomètres vers le nord. Bordeaux 2050 = Séville aujourd’hui.D’ici à 2050, tous les modèles convergent pour prédire: une augmentation de la température moyenne annuelle de l’air d’au minimum + 2°C; une augmentation des situations extrêmes (sécheresses, crues et inondations) ;Pas d’évolution sensible du cumul annuel de précipitations.

la baisse moyenne annuelle des débits naturels des cours d’eau sera comprise entre -20% et -40% et de l’ordre de -50% en périodes d’étiage. Ces derniers  seront plus précoces, plus sévères et plus longus; une augmentation de l’évapotranspiration (des sols et de la végétation) comprise entre +10% et +30% ; une tendance à la baisse de la recharge des nappes, très variable selon les secteurs et le type de nappes, allant de +20% à -50%; une augmentation significative de la température des eaux de surface (déjà réelle aujourd’hui : +1,5°C en 40 ans) ;L le débit de la Leyre baissera de 50 %

l’impact sera  très fort sur la ressource en eau. Augmentation des besoins, baisse de la disponibilité…

le niveau de l’eau de mer

Les pLages océanes :images du passé ou du futur ?

va monter. Mais de combien ? La question reste ouverte. C’est peut-être une réponse à l’artificialisation d

es sols 🙂

Taussat hiver 2014 une mer agitée

un bassin plus salé et plus encombré ?

ANNULATION TOTALE DU SCOT

Les juges de la cour administrative d’appel de Bordeaux ont confirmé ce jeudi 28 décembre 2018 l’annulation totale du Scot (schéma de cohérence territoriale du bassin d’Arcachon et du Val de l’Eyre).

rejettant ainsi l’appel du Sybarval. Le Scot préconisait un étalement urbain incompatible avec la protection de l’environnement, et engendrait une trop grande consommation d’espaces naturels pour une urbanisation démesurée ; urbanisation posant par la suite les questions d’équipements, écoles, services de proximité, transports en commun. Ces raisons ont motivé l’action de la CEBA (Coordination environnement du Bassin d’Arcachon) qui avait en 2015 déposé un recours auprès du Tribunal administratif contre ce Scot.

Et maintenant que faire ? Que voulons-nous pour le bassin ? Il est temps de nous préoccuper du devenir de notre territoire.

Dans un premier temps, en l’absence de Scot, demandons un moratoire sur l’élaboration des PLU afin d’éviter un développement incohérent. Quelques exemples dans le sud bassin donnent à réfléchir :

Le Barp voulait déclasser 84 hectares de zones naturelles, agricole ou forestière pour les rendre constructibles (déclassement refusé par le Préfet).  Audenge en 5 ans a vu sa population augmenter de 25,1 %, Mios 39, 5 % en 8 ans, et Gujan-mestras de 20, 8 %. Des projets à Andernos comme l’urbanisation du bois du Communal comprenant une zone humide, une ancienne décharge non réhabilitée et un aérodrome ne semblent pas non plus raisonnables. Pourquoi au lieu de devenir la banlieur dortoir et baignade de Bordeaux ne misons nous pas sur un tourisme ornithologique ?

Des milliers d’oiseaux viennent sur le bassin hiverner. Sachons les accueillir, respecter des zones de silence, de quiétude… Ménageons des espaces pour chacun . Les touristes viendront pour  autre choses qu’une consommation de loisirs de glisse et les finances des communes en bénéficieront.


 

 

http://www.sudouest.fr/2017/12/28/bassin-d-arcachon-la-cour-d-appel-de-bordeaux-confirme-l-annulation-totale-du-scot-4069735-2733.php

Jmzh Samedi 4 février 2017 à 11 h RALLYE BOTANIQUE AU COMMUNAL ANNULE A CAUSE DE LA TEMPETE

cette sortie a été annulée à cause de la tempête. Nous nous sommes retrouvés dans le local de Bétey Environnement au 126 avenue de la République où nous avons vu des reportages sur les zones humides. Le café et les gâteaux étaient délicieux.

 

Rendez-vous à 11 h sur le parking du Cimetière des Bruyères, boulevard Digneau à Andernos-les-bains

Découverte d’un milieu humide sous forme de rallye…

Durée : 1 h 30 à 2 h

Venez avec de bonnes chaussures et des vêtements de pluie.

Caractéristiques : située entre la piste de l’aérodrome au Nord Est et le boulevard Digneau au Sud-Ouest à Andernos-les-bains, bassin versant du ruisseau Le Bétey, cette zone humide comporte une mare, des zones inondées l’hiver, une ancienne décharge non réhabilitée, et plusieurs espèces rares… Le fadet des laîches, un papillon des Landes à Molinie (qu’on ne verra pas le 4 février) et une petite plante carnivore : la Drosera Intermedia….

Risques : visite d’une zone en sursis… car un projet de lotissement pourrait bétonner les alentours de ce site… Le drainage ne se ferait plus… ou alors la nappe phréatique affleurant affleurerait encore plus…

Pour préparer le rallye : des intrus se sont glissés dans la mosaïque d’images : à vous de les découvrir; certaines photos datent de 2015, d’autres de 2016.

SUBMERSION MARINE SUR LE BASSIN D ARCACHON exposition à Gujan-Mestras

Dans le cadre de la fête de la Science :

qu'est-ce que c'est ?

qu’est-ce que c’est ?

Exposition : La submersion marine sur le Bassin d’Arcachon
Cabane 82 Port du Canal. Gujan-Mestras.
Dates: 14, 15 et 16 octobre
Horaires: de 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h30

Le Bassin d’Arcachon est un très bon exemple pour comprendre les processus physiques de la submersion marine.

Ces processus seront présentés à partir des analyses provenant de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) et du Bureau de Recherche Géologique et Minière (BRGM).

Ces analyses et les cartes ont été élaborées pour le Plan de Prévention des Risques de Submersion (PPRS) qui devrait être soumis à enquête publique avant la fin de l’année.

Le risque sera d’autant plus grand avec l’élévation du niveau marin engendrée par le réchauffement climatique (La COP21 et après ?).

Vers un nouveau PLU à Andernos-les-bains?

Les associations de protection de la nature à Andernos-les-bains ont reçu une invitation (par lettre recommandée) à participer à une réunion jeudi 26 juin à 9 h 30 à la mairie d’Andernos à la rédaction du nouveau PLU.
Que voulons-nous ? Quelles sont vos idées ? Rénover le port oui mais pas au détriment des arbres, ni de la maille verte, ni de la plage…
Ne rien construire à Matoucat, zone humide qui cet hiver a été inondée pendant plus d’un mois.
Ne pas laisser les immeubles de verre envahir le centre ville
démolir ce qui a été construit depuis le jugement de juillet dernier ?

Faites-nous part de vos désirs, suggestions : nous les ferons remonter à la mairie.

Clarisse Holik présidente de l’association : Le Bétey, plage boisée à sauvegarder

Retours sur l’été 2012 à Andernos-les-bains

 

En attendant le concert de Jazz

Une passionnée

messe du dimanche

messe again

concert dans les ruines

2012 la plage devant l’Eglise Saint Eloi

2012 Jazz dans les ruines

2012 une heureuse rencontre

3319 signatures contre l’extension du port de plaisance du Betey

Communiqué de presse
Andernos-les-bains, le 15 juillet 2011
 
L’association « Le Betey plage boisée à sauvegarder » a montré vendredi 15 juillet 2011 3319 signatures (cartes postales, signatures sur papier libre et signatures Internet) contre l’extension du port de plaisance du Betey à Andernos-les-bains au détriment des arbres au commissaire enquêteur. Vendredi 15 juillet 2011 était le dernier jour de l’enquête sur le projet de PLU de la ville d’Andernos-les-bains.
L’association rappelle que l’emprise du port est située sur des zones protégeant la faune et la flore : zone ZNIEFF 2,  ZICO, Natura 2000 et que deux écoles jouxtent le port de plaisance.
Les zones impactées par l’extension du port de plaisance sont fréquentées par les enfants des écoles, les joueurs de boule, les kite surfeurs, les contemplatifs, les équipes de volley beach, les familles,bref des personnes de tous âges et de toutes conditions sociales.
Priver toutes ces personnes de leur lieu de détente et de loisirs  pour 150 places au port en plus ?

Exposition des pétitions lors de l'enquête publique le 15 juillet 2011

L’intérêt de quelques uns ne doit pas prendre le pas sur l’intérêt général