Posts Tagged 'Natura 2000'

« Les réserves nationales naturelles » conférence débat le 4 octobre 2017 à 18 h à Andernos les bains salle du Broustic

Mercredi 4 octobre 2017, de 18h00 à 20h00, Salle du Broustic à Andernos-les-Bains, Jean-Marc GILLIER, directeur de la RNN du Lac de Grand-Lieu, propriété de l’Etat et du Conservatoire du littoral viendra nous parler de la gestion des conflits d’usage sur la réserve nationale du lac de Grand-Lieu.
Nous avons choisi de prendre l’exemple de cette RNN située à Bouaye en Loire-Atlantique, loin des remous provoqués par la publication du nouveau décret du Banc d’Arguin. Il s’agit de dépassionner le débat. Venez nombreux !

Nous avons pensé, en participant avec les autres associations à l’organisation de cette conférence débat, dépassionner le débat et arriver à jeter les bases d’une méthode de gestion des conflits d’usage. Ces derniers se multiplient l’été sur le rivage : drônes arrivant au milieu du pique-nique familial, kite surfeurs surfant à 2 mètres de la plage  au Bétey, scooteurs des mer ne respectant pas la législation (3 noeuds dans le chenal du Bétey par exemple) …  Ce qui se passe au Banc d’Arguin ne fait que préfigurer l’apparition de beaucoup d’autres conflits. L’augmentation de la population, les nouveaux plaisirs de la glisse engendrent des nuisances perturbant hommes et  bêtes… Partageons l’espace (partage dans le temps, partage de lieux)  et respectons la législation mais ne laissons pas des outils de loisir  détruire des espaces naturels et leurs premiers occupants.

Pour en savoir plus :

Une réserve naturelle nationale est un outil de protection à long terme, d‘espaces, d’espèces et d’objets géologiques rares ou caractéristiques, ainsi que de milieux naturels fonctionnels et représentatifs de la diversité biologique en France. Les sites sont gérés par un organisme local en concertation avec les acteurs du territoire. Ils sont soustraits à toute intervention artificielle susceptible de les dégrader mais peuvent faire l’objet de mesures de réhabilitation écologique ou de gestion en fonction des objectifs de conservation.

Il existe 167 RNN en France, dont 21 en Nouvelle-Aquitaine, 6 en Gironde, et 2 dans le Bassin d’Arcachon : les Prés salés d’Arès et le Banc d’Arguin.
La première réserve naturelle nationale a été classée en 1961 en région Rhône-Alpes (RNN du lac Luitel).
En Gironde :
1972, Réserve naturelle nationale du Banc d’Arguin
1976, Réserve naturelle nationale de l’Étang de Cousseau
1982, Réserve naturelle nationale géologique de Saucats et La Brède
1983, Réserve naturelle nationale du Marais de Bruges
1983, Réserve naturelle nationale des Prés salés d’Arès et de Lège-Cap-Ferret
2009, Réserve naturelle nationale des Dunes et Marais d’Hourtin

Dès 1926, la Société nationale de la protection de la nature (SNPN) jetait les bases de ce qui allait devenir la plus célèbre réserve de France et l’une des plus fameuses d’Europe : la RNN de Camargue.
La SNPN gère deux réserves naturelles en zone humide, la RNN de Camargue et la RNN du Lac de Grand Lieu. Elles ont pour vocation la préservation de ces milieux et de la faune qui en dépend.
Classé en 1980, le lac de Grand-Lieu est situé à 15 km au sud de Nantes, sur la commune de Saint-Philbert de Grand-Lieu. Il s’étend en hiver sur une surface de plus de 6 000 hectares et devient alors le plus grand lac naturel de plaine français.

A l’origine du classement de la plupart des RNN de la région Aquitaine, la fédération SEPANSO assure la gestion complète, pour le compte de l’État, de trois d’entre elles situées en Gironde.
La Réserve Naturelle Nationale du Banc d’Arguin englobe l’ensemble des Îlots sableux qui se forment à l’entrée du bassin d’Arcachon, entre la pointe du Cap Ferret et le continent, ainsi que la partie maritime comprise autour de ces îlots. C’est un important lieu de nidification d’oiseaux protégés comme la sterne caugek, l’huitrier-pie ou le gravelot à collier interrompu. La réserve est également un site d’importance pour beaucoup d’espèces hivernantes et migratrices. Les premières s’y reposent l’hiver en attendant que les vasières nourricières se découvrent tandis que les secondes s’y accordent une halte le temps de recouvrer les forces nécessaires à leur voyage.
Le décret n° 86-53 du 9 janvier 1986 portant création de la réserve est abrogé. Un nouveau décret a été signé le 10 mai 2017.
Deux arrêtés préfectoraux sont édités pour renforcer la protection des oiseaux et pour autoriser, jusqu’au 31 décembre 2017, l’exercice de la pêche dans le périmètre de la réserve.
Composition du comité consultatif de la RNN :
Préfecture, Conseil régional, Conseil départemental, Commune de La Teste de Buch, Commune de Lège-Cap Ferret, DDTM, DREAL, Brigade nautique, CSRPN, Université de Bordeaux, PNM BA, PNRLG, SEPANSO, Ste Linnéenne, UNCFS, CRC, CDPMEM33, UBA, UNAM33, BAE, ADPPM, UPNBA.

 » Ecologie en débat  » a pour vocation d’organiser et d’animer des réunion-débats centrées sur l’écologie, dans le périmètre du Pays Bassin d’Arcachon Val de l’Eyre.
http://ecologieendebat.blogspot.fr/

Associations partenaires de la conférence débat :
Ecocitoyens du Bassin d’Arcachon http://www.ecocitoyensdubassindarcachon.org/

Le Bétey, plage boisée à sauvegarder
hcf0712@aol.com https://lebetey.com/

Betey Environnement
http://betey.environnement.free.fr/

Publicités

Projet de PLU : 1 pourquoi détruire une zone naturelle (Le Communal) ?

Ce nouveau projet de PLU  ne respecte ni la Loi Littoral ni le code de l’Urbanisme. Il ne prend en compte ni le réchauffement climatique , ni la remontée de la nappe phréatique, et prone largement l’étalement urbain…Nous rappelons qu’il a fait 35 ° en moyenne durant le mois d’août. Comment sans arbres et sans zone humide qui rejette en été ce qu’elle a emmagasiné l’hiver lutter contre cette chaleur ?

Quelques exemples : l ’extension du pôle loisirs du Casino est contraire aux dispositions du 1 de l’article L146-4 du code de l’urbanisme.
L’urbanisation future de 89 hectares d’un  secteur naturel essentiel du bassin versant du Bétey, particulièrement sensible et riche en biodiversité, que représente le Communal;

Privée de son bassin versant, la zone humide ne peut que péricliter… Jamais plus nous ne verrons d’anguilles dans les mares du Communal.Une pétition citoyenne circule dans les lotissements proche de cette zone et celle des Ecocitoyens attend votre signature: http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/stop-beton-sauvons-zone-humide-communal/26534

relevé botanique du Communal 2011

relevé botanique du Communal 2011

De plus, une grande partie de cette zone est inondée tout l’hiver… Et l’ancienne décharge est toujours là. 012_9

En face du cimetière des Bruyères, on lotit un terrain privé : il reste cet arbre, curieusement embranché

En face du cimetière des Bruyères, on lotit un terrain privé : il reste cet arbre, curieusement embranché

Le Communal (défriché à gauche)

Le Communal (défriché à gauche)

Sur l'ancienne décharge

Sur l’ancienne décharge

non loin de la ligne à haute tension Le communal

non loin de la ligne à haute tension Le communal

non loin de la ligne à haute tension Le communal

non loin de la ligne à haute tension Le communal

du vendredi 2 décembre 2016 au mercredi 4 janvier 2017 Enquête publique sur le projet de PLU de la ville d’Andernos-les-bains

 

PETITION

contre l’urbanisation future de la zone du Communal à Andernos:

Arrêtons de bétonner nos zones naturelles! L’extension de l’urbanisation d’Andernos ne peut continuer indéfiniment. Signez la pétition à l’attention de Mr Charles, Commissaire-Enquêteur. Cliquez ICI

Quelques images de ce qui pourrait disparaître :

 

Quelle ville pour quel bassin ? Une enquête publique sur le nouveau projet de Plan local d’urbanisme aura lieu à Andernos-les-bains en décembre.

voici quelques extraits de ce que nous pouvons lire sur le site de la mairie d’Andernos-les-bains : « Monsieur Gérard CHARLES a été désigné commissaire enquêteur titulaire par le président du tribunal administratif de Bordeaux et Monsieur Romain COMAS a été désigné en qualité de commissaire enquêteur suppléant.

Nous allons demander le dossier et très vite vous le communiquer. Mais vous pouvez toujours  prendre connaissance du dossier et consigner ses observations, propositions et contre-propositions, sur le registre ouvert à cet effet ou les adresser par correspondance au commissaire enquêteur à la mairie d’Andernos-les-Bains – BP 30 – 33510 Andernos-les-Bains.

Toute personne pourra, sur sa demande et à ses frais, obtenir communication du dossier d’enquête publique auprès du siège de la mairie d’Andernos-les-Bains dès la publication du présent arrêté. Il sera, en outre, également disponible durant l’enquête publique sur le site Internet de la commune à l’adresse suivante : http://www.andernoslesbains.fr
Elles sont consultables et communicables aux frais de la personne qui en fait la demande pendant toute la durée de l’enquête.

Le commissaire enquêteur recevra en mairie d’Andernos-les-Bains – centre administratif – pendant la durée de l’enquête aux jours et heures suivants :

Le vendredi 2 décembre de 09 h à 12 h 30
Le mercredi 7 décembre de 13 h 30 à 17 h
Le samedi 10 décembre de 9 h à 12 h

pipistrelle-de-nathusius

avis_de_l_autorite_environnementale_

Le mardi 13 décembre de 09 h à 12 h 30
Le mercredi 21 décembre de 13 h 30 à 17 h
Le mercredi 28 décembre de 09 h à 12 h 30
Le mercredi 4 janvier de 13 h 30 à 17 h

A l’issue de l’enquête, une copie du rapport et des conclusions motivées du commissaire enquêteur sera déposée à la mairie d’Andernos-les-Bains et à la préfecture pour y être tenue, sans délai, à la disposition du public pendant un an à compter de la date de clôture de l’enquête. Il sera également publié sur le site Internet http://www.andernoslesbains.fr.

A l’issue de l’instruction, le conseil municipal se prononcera par délibération sur l’approbation du projet de plan local d’urbanisme ; il pourra, au vu des conclusions de l’enquête publique, décider s’il y a lieu d’apporter des modifications aux projets en vue de cette approbation.
Les informations relatives à ce dossier peuvent être demandées auprès du Maire d’Andernos-les-Bains ».

Le Bassin d’Arcachon est un parc naturel marin

Le chenal du Bétey avril 215

Le chenal du Bétey avril 2015

Voici le lien vers les cahiers qui ont servi de support à l’enquête publique, utiles pour ceux qui sont nouvellement intéressés par le sujet :
http://www.aires-marines.fr/L-Agence/Organisation/Parcs-naturels-marins/Parc-naturel-marin-du-bassin-d-Arcachon/Documentation/Richesses-du-bassin-d-Arcachon-et-son-ouvert

Projet d’arrêté portant désignation du site Natura 2000 bassin d’Arcachon et Cap Ferret (zone spéciale de conservation) Jusqu’au 22/12/2015

chênaie au Bétey 2015

Plage du Broustey rive droite du Bétey 2015

Plage du Broustey rive droite du Bétey 2015

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=1193

L’association vous demande de participer à cette consultation; regarder attentivement les cartes l’embouchure du Bétey est dans le périmètre mais pas les plages situées de part et d’autre… Il faut les intégrer : les plages sont toujours menacées par des projets de rénovation extension du port (dans les proportions beaucoup plus faibles que dans les projets précédents)… Voici quelques arguments pour inclure la plage du Bétey dans le site Natura 2000
Il faut inclure les deux plages boisées situées sur la rive gauche (la plage du Bétey) et la rive droite du ruisseau Le Bétey (la plage du Broustey). En effet il y a avec ce ruisseau un continuum écologique. Bien qu’il y ait un port de plaisance situé à l’embouchure du ruisseau, tout cela constitue un maillon très fort de la trame verte et bleu.
Avec la montée des eaux, elles sont atteintes par la limite de la haute mer en cas de tempête et de fortes marées. Elles sont constituées de dunes grises plus ou moins artificialisées.
L’hiver par forte tempête, la plage située sur la rive droite, plantée de tamaris et bordée de pins abrite d’innombrables oiseaux de mer qui viennent se réfugier. Le gorge-bleu, la rainette se rencontrent sur ces tamaris. Le petit bois de chênes centenaires est l’hôte du capricorne et du lucane cerf-volant, insectes  protégés par la directive Habitat,  il sert de reposoir à l’aigrette garzette et parfois à la buse (et oui !) l’été, les geais des chênes, le martin-pêcheur, les écureuils et la microfaune fréquentent ces bois…

Ce n’est pas sans raison que cet espace avait été classé au titre de la loi de 1930

Hélas, la précédente municipalité l’a fait déclassé le 6 décembre 2007  en donnant en compensation la promenade du perré jusqu’au Camping de Fontaine-Vieille…  Ce n’était pas une compensation équivalente en termes de biodiversité. De plus, lors de la construction du muret anti-inondations sur ce perré  des arbres sont tombés…
Enfin, un projet d’agrandissement du port au détriment de ces plages n’avait pas pu voir le jour : le commissaire enquêteur a donné un avis négatif à ce projet (avril 2013) et l’avis du conseil municipal sur le PLU comprenant l’agrandissement du port a été annulé par le tribunal administratif ( jugement du 10 juillet 2013). Plus de 5000 personnes avaient signé une pétition (sur format carte-postale) pour indiquer leur volonté de conserver ce site. C’est pourquoi nous pensons qu’il doit être intégré au site Natura 2000.
les prés-salés de la Teste doivent également être inclus dans ce périmètre.

Zone de refuge des oiseaux de mer par grande tempête

Zone de refuge des oiseaux de mer par grande tempête

DSC_0064

Tamaris été 2015

Tamaris été 2015

retour sur la conférence de Gilles Boeuf du 11 septembre 20152

DSC_0660 DSC_0655 DSC_0640c

jacques storelli et...

jacques storelli Vendredi 11 septembre 2015, g

 

Gilles Boeuf venait nous parler de la protection de la biodiversité. Pourquoi la protéger ? Parce que la biodiversité, c’est nous.

Quelques photos… le texte viendra dans le courant de la semaine…

 

 

Le SCOT du bassin d’Arcachon a été annulé le jeudi 18 juin 2015

jugement SCOT Bassin d’Arcachon (2)

Les critères d’annulation sont pour partie les mêmes que ceux qui avaient contribué à annuler le PLU de la ville d’Andernos-les-bains : non respect de la loi…

Saisi par différentes associations de protection de la nature, le tribunal administratif de Bordeaux a annulé le 18 juin l’intégralité du schéma de cohérence territoriale (Scot) adopté en 2013 par le Syndicat du bassin d’Arcachon Val de l’Eyre-Sybarval (Gironde) -, estimant que ce document d’urbanisme ne respectait pas suffisamment les impératifs légaux de protection de l’environnement et du littoral dans un « territoire d’exception » qui abrite notamment la célèbre dune du Pilat.
Le tribunal administratif a jugé que l’analyse de la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers au cours des dix années précédant l’approbation du schéma directeur est insuffisante au regard des exigences imposées par la loi Grenelle II et des enjeux d’un « territoire d’exception », ce qui a conduit à « surestimer » les besoins à venir pour accueillir des populations nouvelles. « Le Scot prévoit une nouvelle augmentation de l’enveloppe urbaine de 37% alors qu’une progression au rythme actuel conduirait à une augmentation de l’espace urbanisé de 50% d’ici 2030 », relève le tribunal dans sa décision.
En sous-estimant « les impératifs de protection du milieu naturel », le Scot a altéré « la sincérité de l’information donnée au public » dans un haut-lieu du tourisme qui, outre la dune du Pilat, abrite de très nombreuses plages (Arcachon, Andernos, Lège-Cap Ferret, etc.) et résidences secondaires. Selon les juges administratifs, le Scot ne prévoyait pas par exemple la protection de « l’espace remarquable du bois du Coulin », qui borde le littoral à Andernos (Gironde). Il prévoyait en revanche d’empiéter sur une « coupure verte » entre Andernos et Arès « pour y permettre la réalisation d’un parcours de golf avec résidences, destiné à consommer plusieurs dizaines d’hectares de forêt ». Le tribunal a en outre annulé deux dispositions ponctuelles du document d’orientation et d’objectifs du Scot relatives aux zones d’extension commerciales et à la fixation des densités minimales de construction.