Posts Tagged 'littoral'

Retour sur le projet « Plans de Prévention du Risque Naturel d’Inondation par submersion marine du bassin d’Arcachon »

le plan de prévention des risques  se veut rassurant. Or, il devrait être conçu en tenant compte des phénomènes extrêmes afin d’éviter des conséquences pouvant être « naturellement » catastrophiques.

L Evènement de référence  est Xynthia. Toutefois ce qui est arrivé lors de l’épisode Xynthia  n’est pas exceptionnel ; nous avons connu des évènements plus intenses. Voir le rapport de novembre 2012 du Centre d’Études Techniques de l’Équipement du Sud-Ouest : « Submersions marines sur le bassin d’Arcachon »

Etude historique 5.3 – Caractéristiques des évènements recensés.

http://www.gironde.gouv.fr/content/download/27552/199774/file/PPRSMBA-Etude%20historiqueBassin%20Rapport%20d%C3%A9finitif.pdf
Remontée des nappes  phréatiques superficielles :  des études doivent être réalisées pour améliorer les connaissances actuelles afin d’additionner ce risque aux phénomènes de submersion marine.

Prise en compte du phénomène de crue de la Leyre :  pourquoi une hausse du niveau de la Leyre et une surélévation du niveau de la mer ne sont-elles pas incluses ?

Taussat tempête 2014

Surélévation maximale du milieu marin :  sous estimation

Les 60 cm d’augmentation du niveau de la mer envisagés dans le dossier, 20 cm depuis le début du siècle + 40 cm de maintenant jusqu’à la fin du siècle, sont sous-estimés.  (cf rapport  Hervé Le Treut).

Risque de pollution par le réseau des eaux usées :

Le risque d’inondations du réseau d’assainissement et des activités industrielles est majeur pour la qualité des eaux du Bassin. Il faudrait une étanchéîté garantie des installations à risque.

brume juin 2018 au Bétey

18 novembre 2 015 au port du Bétey

Taussat tempête 3 septembre 2014

 

 

La plage, un milieu vivant

La plage est souvent assimilée à un désert. Il n’en est rien…C’est un véritable milieu naturel, rude mais fourmillant de vie. Les animaux et les végétaux doivent résister à de multiples contraintes naturelles (sécheresse, vent, balancement des marées…) et ce très fragile équilibre peut être facilement déstabilisé… L’homme en est souvent la cause !

 

Une plage propre n’est pas un désert de sable !

 

Stéphane Mauger, réalisateur de la vidéo : 1 minute 30

1.stéphane auger.png

 

https://vimeo.com/153635915

 

 

 

******

 

L’éco-citoyen à la plage :

 

Laissez la plage aussi propre que vous l’avez trouvée

Participez avec nous au ramassage des déchets

 

Tolérez la présence des algues, elles font partie  de la plage

 

ENSEMBLE PROTEGEONS LA NATURE

**********

 

Macro déchets, débris naturels, algues

 

Attention à ne pas confondre !

Les déchets sont issus des activités humaines :

bouteilles en plastique, bidons, filets…

Ces derniers constituent une véritable nuissance.

Mais le travail de ramassage est fastidieux, sans fin, coûteux pour la collectivité.

Les débris naturels (algues, bois flotté, animaux morts…) contribuent à l’équilibre naturel des plages.

Ils sont à la base d’une chaîne alimentaire pour de nombreux poissons, oiseaux et constituent des abris pour de nombreuses espèces.

************************

La laisse de mer n’est pas un déchet

 

Les algues et herbes marines qui la constituent forment un habitat naturel protégé au niveau européen…

Il convient de la laisser en place car elle joue de multiples rôles fondamentaux :

refuge pour des espèces protégées, formation à l’origine de la constitution des dunes…

 

Seuls les déchets issus de l’activité humaine qui la polluent peuvent être enlevés.

 

La gestion raisonnée des laisses de mer s’inscrit dans une perspective de développement durable !

 

LA LAISSE DE MER EST LE SYMBOLE D’UNE PLAGE SAINE ET PROPRE…

 

merci à René Capo de Biscarosse pour cette information

file:///C:/Users/nyanga/AppData/Local/Temp/1.plage_milieu_vivant.pdf

 

Brumeux Bétey

plage dans la brume

Au deuxième plan, le quai d’embarquement

pins dans la brume

quartier du Bétey dans la brume

plage dans la brume

au denier plan, l’école du Bétey

Un 29 juin brumeux entre 7 et 8 heures du matin allée des genets

le pin, caractéristique de la plage du Bétey

Soleil automnal au Bétey

Octobre et Novembre 2017 au Bétey

DSC_0341 (1).JPG

« Les réserves nationales naturelles » conférence débat le 4 octobre 2017 à 18 h à Andernos les bains salle du Broustic

Mercredi 4 octobre 2017, de 18h00 à 20h00, Salle du Broustic à Andernos-les-Bains, Jean-Marc GILLIER, directeur de la RNN du Lac de Grand-Lieu, propriété de l’Etat et du Conservatoire du littoral viendra nous parler de la gestion des conflits d’usage sur la réserve nationale du lac de Grand-Lieu.
Nous avons choisi de prendre l’exemple de cette RNN située à Bouaye en Loire-Atlantique, loin des remous provoqués par la publication du nouveau décret du Banc d’Arguin. Il s’agit de dépassionner le débat. Venez nombreux !

Nous avons pensé, en participant avec les autres associations à l’organisation de cette conférence débat, dépassionner le débat et arriver à jeter les bases d’une méthode de gestion des conflits d’usage. Ces derniers se multiplient l’été sur le rivage : drônes arrivant au milieu du pique-nique familial, kite surfeurs surfant à 2 mètres de la plage  au Bétey, scooteurs des mer ne respectant pas la législation (3 noeuds dans le chenal du Bétey par exemple) …  Ce qui se passe au Banc d’Arguin ne fait que préfigurer l’apparition de beaucoup d’autres conflits. L’augmentation de la population, les nouveaux plaisirs de la glisse engendrent des nuisances perturbant hommes et  bêtes… Partageons l’espace (partage dans le temps, partage de lieux)  et respectons la législation mais ne laissons pas des outils de loisir  détruire des espaces naturels et leurs premiers occupants.

Pour en savoir plus :

Une réserve naturelle nationale est un outil de protection à long terme, d‘espaces, d’espèces et d’objets géologiques rares ou caractéristiques, ainsi que de milieux naturels fonctionnels et représentatifs de la diversité biologique en France. Les sites sont gérés par un organisme local en concertation avec les acteurs du territoire. Ils sont soustraits à toute intervention artificielle susceptible de les dégrader mais peuvent faire l’objet de mesures de réhabilitation écologique ou de gestion en fonction des objectifs de conservation.

Il existe 167 RNN en France, dont 21 en Nouvelle-Aquitaine, 6 en Gironde, et 2 dans le Bassin d’Arcachon : les Prés salés d’Arès et le Banc d’Arguin.
La première réserve naturelle nationale a été classée en 1961 en région Rhône-Alpes (RNN du lac Luitel).
En Gironde :
1972, Réserve naturelle nationale du Banc d’Arguin
1976, Réserve naturelle nationale de l’Étang de Cousseau
1982, Réserve naturelle nationale géologique de Saucats et La Brède
1983, Réserve naturelle nationale du Marais de Bruges
1983, Réserve naturelle nationale des Prés salés d’Arès et de Lège-Cap-Ferret
2009, Réserve naturelle nationale des Dunes et Marais d’Hourtin

Dès 1926, la Société nationale de la protection de la nature (SNPN) jetait les bases de ce qui allait devenir la plus célèbre réserve de France et l’une des plus fameuses d’Europe : la RNN de Camargue.
La SNPN gère deux réserves naturelles en zone humide, la RNN de Camargue et la RNN du Lac de Grand Lieu. Elles ont pour vocation la préservation de ces milieux et de la faune qui en dépend.
Classé en 1980, le lac de Grand-Lieu est situé à 15 km au sud de Nantes, sur la commune de Saint-Philbert de Grand-Lieu. Il s’étend en hiver sur une surface de plus de 6 000 hectares et devient alors le plus grand lac naturel de plaine français.

A l’origine du classement de la plupart des RNN de la région Aquitaine, la fédération SEPANSO assure la gestion complète, pour le compte de l’État, de trois d’entre elles situées en Gironde.
La Réserve Naturelle Nationale du Banc d’Arguin englobe l’ensemble des Îlots sableux qui se forment à l’entrée du bassin d’Arcachon, entre la pointe du Cap Ferret et le continent, ainsi que la partie maritime comprise autour de ces îlots. C’est un important lieu de nidification d’oiseaux protégés comme la sterne caugek, l’huitrier-pie ou le gravelot à collier interrompu. La réserve est également un site d’importance pour beaucoup d’espèces hivernantes et migratrices. Les premières s’y reposent l’hiver en attendant que les vasières nourricières se découvrent tandis que les secondes s’y accordent une halte le temps de recouvrer les forces nécessaires à leur voyage.
Le décret n° 86-53 du 9 janvier 1986 portant création de la réserve est abrogé. Un nouveau décret a été signé le 10 mai 2017.
Deux arrêtés préfectoraux sont édités pour renforcer la protection des oiseaux et pour autoriser, jusqu’au 31 décembre 2017, l’exercice de la pêche dans le périmètre de la réserve.
Composition du comité consultatif de la RNN :
Préfecture, Conseil régional, Conseil départemental, Commune de La Teste de Buch, Commune de Lège-Cap Ferret, DDTM, DREAL, Brigade nautique, CSRPN, Université de Bordeaux, PNM BA, PNRLG, SEPANSO, Ste Linnéenne, UNCFS, CRC, CDPMEM33, UBA, UNAM33, BAE, ADPPM, UPNBA.

 » Ecologie en débat  » a pour vocation d’organiser et d’animer des réunion-débats centrées sur l’écologie, dans le périmètre du Pays Bassin d’Arcachon Val de l’Eyre.
http://ecologieendebat.blogspot.fr/

Associations partenaires de la conférence débat :
Ecocitoyens du Bassin d’Arcachon http://www.ecocitoyensdubassindarcachon.org/

Le Bétey, plage boisée à sauvegarder
hcf0712@aol.com https://lebetey.com/

Betey Environnement
http://betey.environnement.free.fr/

Arrosage du 23 avril 2 017

Il n’a quasiment pas plu depuis un mois. Or c’est l’époque où poussent les jeunes arbres.

Nous sommes allés les arroser le week-end dernier et avons recruté quelques bénévoles pour l’été prochain. En même temps, nous avons recreusé  de petites cuvettes autour du pied de certains arbres, de manière à ce que l’eau pénètre autour des racines et ne perle pas sur le sable sec.  Lorsqu’on travaille ainsi, heureux de pouvoir, sous la chaleur, se mouiller le visage ou les jambes, les rencontres sont toujours heureuses. C’est un couple qui vient de Blanquefort, un autre qui promet de venir au mois d’août nous aider à arroser, un employé municipal qui relève le contenu des poubelles, un enfant qui tient absolument à arroser parce que ce sont ses amis de l’école qui ont planté ces arbres. Tout ceci se fait sous la surveillance de quelques petits passereaux, une mésange, un couple de merle. Les tourterelles restent près du robinet… Nous avons cru alors qu’un soleil magnifique se couchait du côté de Jane de Boy entrevoir une chauve-souris….Nous avions remplacé certains tuteurs il y a trois semaines.

Quelques mots des services municipaux que nous nous autorisons à vous communiquer :

« Les équipes espaces verts ont procédé à un tour d’horizon des zones plantées, ont redressé,  reformé,  pour certains arbustes et effectué une tonte précise des zones la semaine dernière.

Le bilan, grâce à votre engagement à nos cotés dans ce projet tout au long de la saison passée en effectuant un arrosage assidu, est très positif avec seulement trois petits pins perdus sur l’ensemble des plantations.

Je tiens à vous remercier pour votre aide cette année encore afin de parfaire l’enracinement des végétaux plantés et maintenir cette dynamique très intéressante.

Pour information, nous sommes en étude sur la réhabilitation de la retenue de sable de la dune coté kiosque, avec le changement prévu de la retenue de sable combiné avec une plantation et un système de Ganivelles retenant et stabilisant cette partie dunaire très mobile.

En ce qui concerne la deuxième tranches de plantations coté capitainerie en  partenariat avec l’école primaire du Betey, j’ai rencontré ce matin même la directrice et avons convenu de démarrer le projet en septembre 2017 pour la partie étude et pédagogie du projet pour une plantation courant octobre novembre.

Je vous remercie encore de votre implication et de celle de vos collaborateurs dans ce projet et ne manquerai pas de vous tenir informée de l’avancée des différents chantiers. »

Cela fait plaisir et nous encourage à continuer…