Posts Tagged 'xynthia'

Retour sur le projet « Plans de Prévention du Risque Naturel d’Inondation par submersion marine du bassin d’Arcachon »

le plan de prévention des risques  se veut rassurant. Or, il devrait être conçu en tenant compte des phénomènes extrêmes afin d’éviter des conséquences pouvant être « naturellement » catastrophiques.

L Evènement de référence  est Xynthia. Toutefois ce qui est arrivé lors de l’épisode Xynthia  n’est pas exceptionnel ; nous avons connu des évènements plus intenses. Voir le rapport de novembre 2012 du Centre d’Études Techniques de l’Équipement du Sud-Ouest : « Submersions marines sur le bassin d’Arcachon »

Etude historique 5.3 – Caractéristiques des évènements recensés.

http://www.gironde.gouv.fr/content/download/27552/199774/file/PPRSMBA-Etude%20historiqueBassin%20Rapport%20d%C3%A9finitif.pdf
Remontée des nappes  phréatiques superficielles :  des études doivent être réalisées pour améliorer les connaissances actuelles afin d’additionner ce risque aux phénomènes de submersion marine.

Prise en compte du phénomène de crue de la Leyre :  pourquoi une hausse du niveau de la Leyre et une surélévation du niveau de la mer ne sont-elles pas incluses ?

Taussat tempête 2014

Surélévation maximale du milieu marin :  sous estimation

Les 60 cm d’augmentation du niveau de la mer envisagés dans le dossier, 20 cm depuis le début du siècle + 40 cm de maintenant jusqu’à la fin du siècle, sont sous-estimés.  (cf rapport  Hervé Le Treut).

Risque de pollution par le réseau des eaux usées :

Le risque d’inondations du réseau d’assainissement et des activités industrielles est majeur pour la qualité des eaux du Bassin. Il faudrait une étanchéîté garantie des installations à risque.

brume juin 2018 au Bétey

18 novembre 2 015 au port du Bétey

Taussat tempête 3 septembre 2014

 

 

Communiqué de presse : NON au nouveau PLU d’Andernos-les-bains

port du betey été 2010 arrivée d'un scooter des mers

Communiqué de presse                                                

Andernos-les-bains, le 14 décembre 2010

Ecocitoyens du Bassin d’Arcachon Le Betey, plage boisée à sauvegarder

 Le projet de PLU réactualisé de la ville d’Andernos-les-bains est à l’ordre du jour du conseil municipal de lundi 20 décembre prochain. Nous tenons à rappeler que les projets inscrits dans ce PLU ne vont pas dans le sens du développement durable à savoir des projets pouvant s’inscrire dans une perspective à la fois économique, sociale et écologique. : – L’Agence Internationale de l’Energie, dans son dernier rapport, confirme que le « pic pétrolier » a été atteint en 2006 et que la production de pétrole conventionnel ne dépassera donc plus jamais ce niveau. Le krach pétrolier est pour demain. Toutefois, l’extension de l’aérodrome, celui du port de plaisance du Betey et la création d’un golf, réalisations gourmandes en énergie sont inscrites dans le PLU. – La décennie 2000-2009 a été la plus chaude jamais enregistrée et malgré la crise mondiale, les émissions de CO2 devraient marquer un nouveau record en 2010. L’urgence climatique est là. Or, le schéma des transports multimodaux n’existe pas – La dette publique explose, les services publics sont sacrifiés, et on investit dans des projets dont la rentabilité n’est pas prouvée et dont le remboursement retombera inévitablement sur la collectivité. – La crise sociale s’aggrave et les projets sont de nature à accentuer le clivage social. Ce projet de PLU ne nous paraît pas devoir être adapté à la réalité du XXI siècle. C’est pourquoi nous demandons aux conseillers municipaux de voter contre lundi 20 décembre et les invitons à travailler sur un projet contemporain, économiquement, socialement et écologiquement durable.

UN PERMIS DE CONSTRUIRE DANS LA FORÊT DU COULIN

Malgré le recours au tribunal administratif contre la délibération du CONM autorisant la vente à une société basée au Luxembourg Malgré la pétition contre la déforestation de la forêt de Coulin qui compte environ 3600 signatures Malgré le plan de prévention des risques incendie de forêt (avis réservé du commissaire enquêteur) Malgré le fait que la forêt ait été inondée par Xynthia le 28 février dernier Malgré l’avis réservé du CROS (comité régional d’organisation de la santé) l’administration a autorisé la construction d’un Ehpad sur 1 ha de la forêt en attendant la suite du projet immobilier sur les 2 ha restant. Photo du panneau mis en place ce jour, 27 octobre 2010. 1 photo(s) en pièce

Enquête publique sur le projet de plan de prévention des risques incendies de la forêt de la commune d’Andernos-les-bains

Le Betey, plage boisée à sauvegarder             Andernos-les-bains, le 28 février 2010

  Editorial sous forme épistolaire

Le grand incendie de 1949  amena tous les habitants du quartier du Bétey à Andernos-les-bains, quartier qui n’était à l’époque urbanisé que du littoral à la voie ferrée (devenue depuis piste cyclable) à se réfugier sur la plage du Bétey. Dans les jardins tombaient des pommes de pins enflammées . Ce sont ces  grands incendies qui amenèrent l’état à édifier des plans de prévention des risques.

L’enquête que vous menez en ce moment apparaît donc pour les habitants d’Andernos et particulièrement ceux du quartier du Bétey, comme très importante. Toutefois, un certain flou dans les orientations du futur PLU, le manque de précisions de certains projets, l’absence de réponse quant à la communication de l’étude d’impact environnemental nous ont porté à repréciser les sources de nos informations en annexe.

Une vue aérienne du bassin d’Arcachon nous montre que la forêt de pins maritimes couvre le nord-est du territoire communal  et constitue un manchon continu encerclant les zones bâties (il s’agit là du même schéma qu’en 1949 et la zone bâtie est plus grande). Ces données rendent l’ensemble du territoire de la commune d’Andernos-les-bains particulièrement sensible aux feux de forêt.

De ce fait,  la lecture des cartes du Plan de Prévention des Incendies de Forêts  nous amène à faire les remarques suivantes :

Nous sommes étonnés de voir dans la cartographie du zonage réglementaire du Lieu dit du Port du Betey, commune d’Andernos-les-bains, Plan de prévention des incendies de Forêts, que ce lieu n’est pas inscrit en rouge (zone inconstructible).

L’histoire puis les inscriptions en zone classée de ces sites montrent que ces zones sont remarquables tant par leur patrimoine naturel que culturel, que par la protection qu’elles peuvent offrir en cas d’incendie, les rives du Bétey étant plantées principalement de feuillus. Une étude (Alexandrian 1990) montre que 90 % des feux de forêt sont d’origine humaine. Cette zone n’est donc pas à l’abri du feu, mais garder des espaces naturels non constructibles plantés de feuillus et/ou de forêt mixte, maintient un accès facile à l’eau des 5 ruisseaux et permet à la population de s’y réfugier.

D’un point de vue qualitatif, il est essentiel de maintenir les espaces naturels existants et de les maintenir intacts.

Nous demandons donc que la coulée verte et bleue du Bétey de la source à l’embouchure sur le littoral du bassin, la zone qui s’étend de part et d’autre du ruisseau du Bétey depuis la départementale jusqu’à la limite des marées du bassin d’Arcachon, la zone de la plage boisée du Bétey classée IND jusqu’en décembre 2007 soient intégralement classées en zone rouge du PPRIF de la commune de même que les sites inscrits dits du  quartier neuf  du Bétey qui comportent de nombreuses placettes inscrites elles-aussi.

Nous demandons qu’aucune extension du port de plaisance au détriment des chênes et/ou de la plage boisée ne se fasse. En effet, en cas de conjonction de fortes marées et de tempête cet espace demeure une protection naturelle comme il l’a montré lors de la récente tempête KLAUS de 2009  ou cette nuit même (nuit du 27 au 28 février 2010 tempête Xynthia).

 De même, les trois hectares de la forêt de Chênes du Coulin, partie intégrante du site des Quinconces-Saint-Brice doivent être inconstructibles, inscrits en zone rouge comme la pointe des Quinconces, les zones situées sur la rive andernosienne du Cires et destinées à accueillir un golf, la zone dite La Montagne, et la Zone Matoucat riche en représentants de la biodiversité; l’extension de l’aérodrome dans cette zone ne saurait qu’accroître les risques d’incendie.

En effet, tous ces sites naturels constituent le maillage d’un réseau s’intégrant dans les corridors écologiques, permettant à la faune (gibier, grands animaux mais aussi écureuils, oiseaux migrateurs, hérissons et autres) un accès à l’eau et à la mer. Couper ce maillage c’est aller dans un sens contraire au  Grenelle de l’Environnement.

Par ailleurs, nous ne pouvons qu’approuver le désir de la municipalité de réhabiliter les 7 fontaines d’Andernos-les-bains en particulier celle de la bien-nommée rue du Puit Artésien, située en bordure d’une placette boisée et celle de l’allée des Genêts, proche de la plage boisée du Bétey et de l’avenue Jacques de Chorivit, fontaines qui coulaient encore il y a une trentaine d’années.

Protéger les espaces naturels, c’est apporter une véritable réponse à la problématique du feu.

Enfin, toute la zone située de part et d’autre de la piste cyclable doit être classée en zone bleue.

Restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire, je vous prie de recevoir, Monsieur le Commissaire Enquêteur, l’assurance de mes sentiments respectueux.

                                                                                  Clarisse HOLIK                                                                                              Présidente de l’association le Bétey, plage boisée à sauvegarder

Annexe I  Bibliographie

– Acte du Forum européen Feux de forêts – Stratégies de prévention des incendies dans les forêts d’Europe du Sud, (Bordeaux, 31 janv.-02 fév. 2002), Bordeaux, Éditions Préventique, 368 p. – 2002
– Alexandrian D., Gouiran M. – « Les causes des incendies : levons le voile », Revue Forestière Française, n° spécial Espaces forestiers et incendies, p. 33-41 – 1990
– Amat J.P., Arnould P., Hotyat M. – « Forêts, incendies et tempêtes : des risques récurrents ?« , dans Wackermann G. (dir.), La géographie des risques dans le monde, Paris, Ellipse, p. 131-155 – 2004
– Jappiot M., Blanchi R., Guarnieri F., Alexandrian D. – Plans de prévention des risques naturels (PPR). Risques d’incendies de forêt. Guide méthodologique, Paris, La Documentation Française, 86 p. – 2002
– Roman-Amat B.-Préparer les forêts françaises au changement climatique. Paris, La Documentation Française, 2008

Annexe II  – Les zones naturelles d’intérêt particulier

La position de la commune en bordure du bassin d’Arcachon est à l’origine de classements spécifiques, majoritairement situés à proximité du littoral.

Certains concernent des espaces partiellement boisés.

Type de zone Intitulé
Site inscrit Pointe des Quinconces

Site inscrit Bois du Broustic

Site inscrit Zones boisées

Sites inscrits Lieux dits Quartiers neuf et du Betey

D’autres statuts de protection environnementale, non spécifiquement liés à la couverture forestière concernent une partie du territoire communal :

Type de zone Intitulé

ZNIEFF de type 2 Bassin d’Arcachon

ZNIEFF de type 1 Conche de Saint Brice et Pointe des Quinconces

http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/breves/2004/5.htm  [site consulté le 28 février 2010]