Posts Tagged 'Quinconces'

ALTERNATIBA 24 septembre 2016 sur la plage boisée du Bétey

75 stands, une dizaine de conférences, un marché de producteurs locaux, plus de 10 concerts dont TOM FRAGER et LES IGNOBLES DU BORDELAIS.
Espérons que tout ceci se fera dans le respect du vivant et du recyclage….  Nous y serons avec bien sur une séance d’arrosage des petits pins §

Forum des associations samedi 27 septembre 2014

Présenter le bilan de 7 ans de lutte, informer sur les normes environnementales concernant les ports de plaisance et les dangers guettant le bassin, furent les thèmes des conversations. Nous avons rencontré des élus, des responsables des partis politiques, des personnes sincères, d’autres inquiètes de ne pouvoir satisfaire leur désir de parking flottant. Nous avons obtenu de nouvelles adhésions, accru notre visibilité et renforcé nos liens avec les autres associations de protection de la nature. Enfin, certains citoyens nous ont félicité pour avoir réussi à sauver la plage boisée du Bétey ; nous continuons donc à informer, être pédagogue. Nous participerons au projet de rénovation du port. Nous sommes inquiets pour Matoucat.

Matoucat relevé botanique Monique Joyeux

Matoucat relevé botanique Monique Joyeux

plage au Bétey algues vertes et varech

plage du Broustey (devant l’école du Bétey)  et varech

érable et chêne au port du Bétey automne 2013

érable et chêne au port du Bétey automne 2013

la plage vue du Bétey

la plage vue du Bétey (vers la Jetée)… du varech et  quelques algues vertes

Rond-point au bout du port du Bétey

Rond-point au bout du port du Bétey

lieu des rejets en mer de la liqueur noire diluée en 2012.. En 2014, le warf est toujours un problème

lieu des rejets en mer de la liqueur noire diluée en 2012.. En 2014, le warf est toujours un problème

Sortie de la Buse aux environs de la piscine

port du Betey en 2010 crédit photo : clarisse Holik

port du Betey en 2010
crédit photo : clarisse Holik

Matoucat hiver 2013

Matoucat hiver 2013

Source :

http://www.sudouest.fr/2014/06/06/associations-le-premier-forum-aura-lieu-a-la-rentree-1577393-2729.php

Rapport moral 2013 2014 de l’association

Assemblée générale ordinaire 2013-2014

La première mission- sauvegarder le patrimoine naturel du Betey et du Bassin d’Arcachon et en particulier la plage boisée du Betey, menacée par l’extension du port de plaisance- s’est accomplie en – – maintenant notre plainte lors de l’appel du jugement du tribunal administratif de la municipalité en décembre 2013 et déposant un nouveau dossier,
-participant à la conférence des présidents d’université (loi sur la biodiversité) en mars 2014 à Paris,
-rencontrant le maire de la ville d’Andernos pour lui proposer les replantations du bois du Bétey

La deuxième mission : « Promouvoir dans le public la connaissance de la nature et la nécessité de sa sauvegarde » nous a conduit à :

– alimenter le blog https://lebetey.wordpress.com : bibliographie sur le bassin d’Arcachon, pages sur la laisse de mer, le lucane cerf-volant, la soude, et l’ostréiculture.

– organiser une sortie à Matoucat lors de la journée mondiale des zones humides (pluie et 5 étudiantes dynamiques) Samedi 1 février 2014

– participer à une émission de radio en décembre et au tournage d’un clip en novembre.

Au mois d’août 2014, comme nous vous l’avons annoncé dans la convocation, nous nous posons la question du devenir de l’association.

 nota bene : la direction de l’archéologie sous-marine a effectué des prélèvements sur le site du Bétey en avril 2014. (pas de rapport avec l’archéologie préventive mais un souci de mieux connaître le site).

Chronologie inversée de nos actions :
2014 Participation aux enquêtes publiques concernant le centre Leclerc

le Pôle océanographique aquitain à Arcachon et le banc d’Arguin.

Dossier documentaire sur l’huître (à paraître sur ce site).
Dossier pour contrer l’appel de la mairie concernant le jugement du Tribunal Administratif de juillet 2013 avec Narito Harada, notre avocat.
Rencontre avec les candidats aux municipales afin de leur demander leur programme concernant la protection de la nature sur le bassin, et leurs desseins quant au port du Bétey.
Jeudi 13 février participation à la réunion bimensuelle de la coordination environnementale du Bassin d’Arcachon à la Teste.
JMZH à Matoucat samedi 1 er février Journée mondiale des Zones Humides : Matoucat zone humide est tellement dans l’eau que nous ne pouvons atteindre la mare, objectif de notre étude ; journée réalisée avec Ecocitoyens du bassin d’Arcachon.

Photo26_26

Sortie pédagogique septembre 2013

2013
12 décembre 2013 : interview de la présidente de l’association et de la coprésidente de la CEBA par Plages FM à 12 h et 20 h sur 88,1
5 décembre 2013 : journée du bénévolat : réception à l’hôtel de ville de Paris, projection du clip
Tournage d’un « clip » sur les gardiens de la Côte : novembre 2013
Novembre 2013 : la mairie a fait appel du jugement du Tribunal Administratif annulant le vote du conseil municipal d’octobre 2011 qui avait approuvé le PLU. Nous préparons le dossier pour le 6 janvier 2014 .
26 octobre 2013 : sortie nature dans les bois du Bétey
14 septembre 2013: assemblée générale de l’association
Renouvellement de la proposition faite au maire de replanter le bois du Bétey, implantation de toilettes sèches et limitation à 30 de la vitesse dans le quartier et diminution de l’éclairage urbain nocturne.
10 juillet 2013 : le Tribunal Administratif de Bordeaux rend son jugement : ANNULATION DU PLU

les cartes postales

les cartes postales

rue d'Andernos  à vous de trouver son nom !

rue d’Andernos

De retour sur le parking mais quand viendront les photos de la zone humide  ?

jmzh 2014          De retour sur le parking

projet de la liste "L'union pour Andernos" 2014

projet de la liste « L’union pour Andernos » 2014

le Bétey l port de plaisance actuel

le Bétey port de plaisance actuel

Vers un parc naturel marin le 8 juin 2014 ?

Ségolène Royal, notre ministre de l’écologie annoncerat-elle la création du parc naturel marin du bassin d’Arcachon le 8 juin, à l’occasion de la Journée mondiale de l’océan ?

L’idée d’un parc naturel marin avait été lancée par le maire du Teich, François Deluga, en 2008, lors de la campagne pour les législatives. La mission d’étudesavait été mise en place en février 2010 sous la responsabilité d’Anne Littaye. Au terme d’une trentaine de réunions et séminaires, réunissant près de 240 personnes et 150 organisations, elle a défini des objectifs pour « protéger le milieu marin, assurer son développement durable et solidaire en conciliant les divers usages, professionnels et de loisir, et mieux connaître le Bassin pour mieux le gérer ».L’enquête publique s’est déroulée de décembre 2011 à février 2012, les dix communes du bassin d’Arcachon, les conseils général et régionale, et l’agence des aires marines protégées ont donné un avis positif à sa création. Le périmètre retenu à l’époque couvre 420 km2 d’espace marin (jusqu’à 3 miles au large des passes du Bassin) et 127 km de côtes, du Porge à Biscarosse.La commissaire enquêtrice a conclu à un conseil de gestion de 51 membres avec un « équilibre entre les différentes catégories ». Le décret de création précisera le périmètre définitif et la liste des professionnels ou associations représentés au conseil de gestion. Quelle articulation entre la gouvernance du parc et celle du Siba ? Ce dernier sera-t-il l’outil technique du parc ? Jacques Storelli, co-président de la Ceba, qui regroupe 22 associations environnementales du bassin d’Arcachon, est optimiste: « Je me réjouis de cette annonce. Même si nous n’avons pas beaucoup d’argent, nous pouvons commencer. Nous avons tant oeuvré pour arriver à un consensus. Le parc naturel marin est porteur d’avenir ».

les tamaris devant l'école du Betey

les tamaris devant l’école du Betey

Etat des lieux : bassin d Arcachon

Nous nous permettons de mettre en ligne un article fort bien écrit par yann SAINT-SERNIN et publié le 06/10/2013 à 06h00 | Mise à jour : 06/10/2013 à 07h21 dans SUD Ouest du dimanche 6 octobre 2013….

à 21 heures il y avait déjà 53 commentaires ! Bon l’auteur n’a pas parlé de l’extension du port du Bétey : le commissaire enquêteur avait donné un avis négatif le 18 avril dernier
http://www.sudouest.fr/2013/10/06/le-bassin-d-arcachon-littoral-sous-pression-1190520-2733.php

 

Urbanisme : les dossiers noirs du bassin d’Arcachon

À l’instar de la côte atlantique, le bassin d’Arcachon, site classé et fragile, subit l’expansion immobilière. Les tentations sont fortes. L’urbanisation progresse à Andernos, comme sur le Bassin, où 70 000 nouveaux habitants sont attendus d’ici à 2030.[…..]

Le bassin d’Arcachon est-il un cas d’école ? Oui, il catalyse des enjeux rencontrés sur l’ensemble du littoral atlantique. Celui-ci subit une pression démographique importante. De quoi exciter les appétits des investisseurs, auxquels les élus peinent à résister. Pouvoirs publics et collectivités sont face à une équation périlleuse. Faire en sorte que l’aubaine économique ne se transforme pas en désastre environnemental. Le Bassin justement vient de plancher sur un schéma de cohérence territoriale (Scot) : ce dernier prévoit que, d’ici à 2030, 70 000 nouvelles personnes se seront installées sur un territoire contraint qui compte déjà 130 000 habitants permanents et 400 000 en été. Des chiffres qui révèlent l’ampleur du défi.

Le mot n’est pas de trop, il renvoie à la collection de décisions d’urbanisme annulées ces dernières années par le tribunal administratif !

La station balnéaire d’Andernos-les-Bains est une illustration de ce phénomène. Il faut dire qu’à la place de la nature environnant son agglomération, dont une grande partie est classée, le maire Philippe Pérusat nourrit de grands projets. Un peu trop grands, vu les contraintes environnementales en vigueur dans sa commune, et bien loin des impératifs imposés par la loi littoral, a estimé le tribunal administratif de Bordeaux. Le document d’urbanisme a donc été retoqué en bloc. Fait rarissime, le préfet de Gironde s’est joint à la procédure initiée par des associations, faute d’avoir pu raisonner l’élu.

250 villas et un golf

Il y avait ainsi dans les cartons de la mairie d’Andernos la construction d’un « aérovillage », la création d’un golf, l’extension d’un port, la construction d’une maison de retraite, ainsi que de 250 villas d’habitation, ou encore des logements à vocation hôtelière. De quoi redessiner durablement la commune mais aussi l’équilibre de son environnement fragile.

Ainsi, le tribunal a jugé par exemple que l’étude présentée par la mairie n’apporte pas la preuve que la préfecture a eu tort de classer en « zone de submersion marine à risque élevé » le terrain sur lequel Philippe Pérusat veut construire une maison de retraite. Ce qui, dans le langage châtié de la justice administrative, équivaut à « une erreur manifeste d’appréciation » du maire.

De même, le tribunal a estimé qu’un parcours de golf, fût-il verdoyant, ne peut se substituer à un espace naturel (dont une grande partie en forêt) constituant une « coupure d’urbanisation ». Pas plus que les constructions aux alentours.

Pour asseoir sa décision, le tribunal a, en outre, considéré que la projection des besoins en logements supplémentaires justifiant l’extension urbaine « n’était pas suffisamment étayée et probablement surestimée ». D’autant que le maire n’a présenté « aucune estimation des logements vacants déjà disponibles ».

Sollicité à plusieurs reprises par la rédaction de « Sud Ouest », le cabinet du maire n’a pas donné suite, se bornant à indiquer qu’Andernos fait appel de la décision des juges. Preuve que la ville tient à ses projets.

En tout cas, cet énième dossier conforte un peu plus le bassin d’Arcachon dans son statut de bon fournisseur d’affaires pour le tribunal administratif de Bordeaux !

Un territoire à « 90 % classé »

« Nous sommes une région attractive. Il faut bien sûr être vigilant. Mais nous avons aussi un empilement de règles. Parfois, même les promoteurs ont du mal à s’y retrouver. Le rôle du maire est de garantir un équilibre dans un territoire qui est à 90 % classé », plaide Jean-Jacques Eroles, le président de la Communauté urbaine du bassin d’Arcachon Sud et maire de La Teste-de-Buch.

Pourtant, les annulations, soulignant des manquements aux règles environnementales ou urbanistiques, se multiplient : à l’instar d’Andernos, son voisin de Lège-Cap-Ferret a lui aussi été prié de revoir sa copie de plan local d’urbanisme (PLU). D’autres dossiers seront prochainement examinés. Cette rafale de contentieux illustre également en creux la pression immobilière qui sévit sur le Bassin. Un élan difficile à maîtriser, malgré les injonctions des pouvoirs publics ou même de la justice !

Ainsi, au Cap-Ferret, pour avoir procédé à des travaux d’agrandissement sur des maisons en faisant fi de leur classement en zone rouge, plusieurs propriétaires de la presqu’île ont récemment été renvoyés devant le tribunal correctionnel.

À La Teste-de-Buch, ce sont deux espaces forestiers sur lesquels couraient des projets de lotissements qui ont récemment été déclarés inconstructibles par le Conseil d’État, sans que cela n’apparaisse sur le PLU de la commune : « Au moment de l’élaboration du document, il y avait déjà deux décisions du tribunal administratif et de la cour d’appel qui indiquaient que ce n’était pas une bonne idée de bâtir ici. Mais ça n’a pas suffi à la municipalité pour classer les parcelles, il a fallu épuiser tous les degrés de la juridiction », regrette Jacques Storelli, avocat et président de l’Association de défense du Pyla (ADPPM). Au terme de ce bras de fer, lesdits terrains devraient être sanctuarisés dans le prochain document d’urbanisme.

Plus étonnant encore, et toujours à La Teste-de-Buch, c’est l’autorisation d’ouverture d’un Leclerc de 6 000 mètres carrés qui vient d’être annulée par le Conseil d’État. Motif : l’absence de travaux de voirie pour fluidifier l’accès à l’hypermarché. Une décision qui n’empêche pas l’enseigne de poursuivre les travaux et de remplir les rayons, laissant entendre que l’ouverture se fera bien le 5 novembre, comme prévu ! « Ce n’est pas moi qui déciderai d’ouvrir ou pas, mais c’est difficile, je suis face à des investisseurs, ce sont des emplois, de l’humain… », plaide Jean-Jacques Eroles. Le maire compte budgéter 5,4 millions d’euros pour réaliser au plus vite le tunnel et la voirie exigés. Une question reste en suspens : l’hypermarché attendra-t-il jusque-là pour ouvrir ?

« Même les décisions de justice ressemblent parfois à des coups d’épée dans l’eau. Comme dans beaucoup de sites à forts enjeux, tous ces dossiers d’urbanisme sont de véritables poudrières », sourit Me Jean-Pierre Hounieu, l’un des avocats tombeurs du PLU d’Andernos.

Arcachon · Andernos-les-Bains · Lège-Cap-Ferret

À lire aussi
Dune du P ilat : le parking qui se voit
Les campings ont pris leurs aises

ENQUETE PUBLIQUE SUR L EXTENSION DU PORT DE PLAISANCE DU LUNDI 4 FEVRIER AU VENDREDI 8 MARS 2013

L’année commence en fanfare avec les 11 recours auprès du Tribunal Administratif contre le projet de PLU (Plan local d’Urbanisme) de la Ville d’Andernos-les-bains , une enquête publique sur le projet de SCOT Schéma de Cohérence Territoriale (jusqu’au 4 février 2013)
et surtout l’enquête publique concernant l’extension du port de plaisance du Bétey à Andernos-les-bains (du 4 février 2013 au 8 mars 2013).
Face à un projet de SCOT qui élude le problème d’une population toujours croissante et ne propose que des centres commerciaux reliés par des voies rapides avec des terrains de sports et de loisirs, un étalement urbain au mépris du code de l’urbanisme , de la loi littoral et du respect de la faune et de la flore, nous demandons en accord avec les associations de commerçants, un moratoire de 5 ans sur les aménagements afin de permettre à chaque habitant de s’imprégner de ce projet de Scot et d’être force de proposition dans l’aménagement de son territoire. Nous sommes contre la voie de contournement Biganos Lège et proposons soit un tram train, soit des navettes électriques et pensons que l’étalement urbain ou la construction de logements sociaux sur le site d’une ancienne décharge site abritant également une zone humide, constitue un affront et pour les personnes qui bénéficient de ce logement social et un déni des lois sur la protection de la nature
Nous sommes résolument contre l’extension du port de plaisance du Bétey qui modifiera de manière définitive l’hydrologie du ruisseau, le paysage et amputera la plage d’un tiers de sa surface. Un prochain courrier viendra argumenter cette position et offrir des alternatives.

L’enquête publique (voir la coupure de presse de Sud Ouest du 18 janvier 2013) aura lieu du 4 février au 8 mars 2013 à la mairie d’Andernos-les-bains. Le commissaire enquêteur , Monsieur Francis Clerguerou se tiendra à disposition du public le lundi 4 février de 14 h 30 à 16 h 30, le jeudi 14 février du 14 h 30  à 16 h 30, le samedi 23 février de 10 h à 12 h, le jeudi 28 février de 14 h 30 à 16 h 30 PEAUFINONS NOS ARGUMENTS ET PROPOSONS DES SOLUTIONS ALTERNATIVES !

Réunion Ecocitoyens du Bassin d’Arcachon samedi 10 mars à 17 h 30 à la RPA

Nous nous associons à la rencontre avec les adhérents et sympathisants de l’association Ecocitoyens du bassin d’Arcachon qui aura lieu

le 10 Mars 2012 à 17H30 salle de la RPA à Andernos-les-bains

au programme 

– le Parc Naturel Marin et le rapport du commissaire enquêteur 

– le PLU d’Andernos, les projets de Matoucat, l’aérodrome, 

– le SCOT du Bassin d’Arcachon 

Venez  nombreux !