Posts Tagged 'Enquête publique'

4500 signatures contre l’anéantissement de 89 hectares de bois et d’une zone humide

3 pétitions ont circulé à Andernos contre l’anéantissement de la zone humide et des bois du Communal, pour le maintien de trames vertes le long des cours d’eau et le maintien en centre ville d’espaces boisés. Nathalie Fontrel en fait l’écho sur France Inter https://www.franceinter.fr/emissions/planete-environnement/planete-environnement-09-janvier-2017

Nous attendons les conclusions du Commissaire Enquêteur
Réservez le matin du samedi 4 février 2017 pour découvrir cette zone humide à préserver… espèces rares et protégées,un peu de nature sauvage sur le bassin et sans doute de l’humidité !
Rendez-vous à 11 h sur le parking du cimetière les Bruyères boulevard Digneau à Andernos-les-bains

sentier inondé

sentier inondé

En face du cimetière des Bruyères, on lotit un terrain privé : il reste cet arbre, curieusement embranché

En face du cimetière des Bruyères, on lotit un terrain privé : il reste cet arbre, curieusement embranché

Ponte de grenouille

Ponte de grenouille

Sur l'ancienne décharge

Sur l’ancienne décharge

QUELQUES IDEES PHARES POUR AMELIORER LE PROJET DE PLU

Le nouveau Plu de la ville d’Andernos-les-bains est soumis à enquête publique. S’il abandonne les 7 grands projets anciens, il permet toujours une urbanisation croissante de la ville au détriment des derniers espaces verts, de la biodiversité et de tout ce qui fait le charme de cette petite ville du Bassin d’Arcachon. Il privilégie l’étalement urbain en favorisant le développement par pôle (pôle loisir, pôle artisanat, pôle résidence) ce qui génère nombre de gaz à effet de serre.
Les points qui nous semblent importants
Oui au classement en zone N de la plage boisée rive droite du Bétey
Laissons des espaces vierges de tout aménagement comme les rives du Bétey pour que les générations futures puissent en faire ce qu’elles veulent ;
Non à l’urbanisation de la zone humide du Communal, bassin versant du Bétey 89 hectares
Oui au maintien de trame verte dans les dents creuses du centre ville

Le développement de l’argumentaire
1 La plage boisée du Bétey s’étend sur les deux rives du ruisseau le Bétey. Son embouchure est occupée par le port de plaisance. La rive gauche de la plage boisée est sauvée. Classée en zone N, elle a été l’objet de replantations arrosées tout cet été par notre association « Le Bétey, plage boisée à sauvegarder ». Mais la plage boisée située sur la rive droite du ruisseau ne fait l’objet d’aucune protection particulière. C’est une plage magnifique plantée de vieux tamaris et sur laquelle jouent les enfants des écoles maternelles et primaires du Bétey.
2 Le projet de PLU prévoit d’ »aménager » les zones naturelles, notamment près du cimetière des Bruyères et le long des rives du Bétey. Aménagées ou permettant un passage piétonnier régulier, les rives ne seront plus sauvages et n’abriteront plus le martin pêcheur. Comme nombre d’oiseaux ce dernier a besoin de calme et de silence pour élever ses petits. C’est pourquoi il faut faucher une fois par an mais ne pas aménager les rives.
3Le bassin versant du Bétey la zone humide du Communal est classée en zone à urbaniser après que l’étude environnementale a été réalisée… 89 hectares sont menacés de disparition par des lôtissements.,. La nappe phréatique affleure, on y observe une ancienne décharge non réhabilité mais on y observe également des espèces endémiques en voie de disparition, comme le papillon fadet des laîches, une plate carnivore : la drosera intermedia, des orchidées, des oiseaux nicheurs, des amphibiens, des reptiles, des chiroptères etc….
C’est également une zone de fraîcheur l’été et en automne et au printemps une halte pour les oiseaux migrateurs.
Elle constitue enfin un corridor écologique figurant dans le Schéma de Cohérence écologique de la Nouvelle Aquitaine. Chaque année, à l’occasion de la Journée Mondiale des Zones Humides, les associations locales organisent un rallye botanique et des ballades pédagogiques. Les services que rendent les zones humides ne sont plus à détailler.

4 Enfin, les lotissements prévus dans les dernières « dents creuses » du centre ville doivent prévoir des petits corridors écologiques liant la forêt et les rives du Bassin d’Arcachon. Actuellement les « dents creuses » sont des espaces boisés remplis de vieux chênes et de pins. Le lotissement amène le défrichement… et l’urbanisation
.

Une enquête publique a lieu depuis le 2 décembre et jusqu’au 4 janvier 2017.a

 

href= »http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/presentation-disparition-zone-humide-communal-a-1252.html »>pétition : NON A LA DISPARITION DE LA ZONE HUMIDE DU COMMUNAL A ANDERNOS LES BAINS </a>

LGV Enquête publique jusqu’à lundi 8 décembre 2014

L’enquête publique concernant la LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax va s’achever le 8 décembre.

Voici l’adresse depuis laquelle vous pourrez accéder au formulaire en ligne :

http://www.gironde.gouv.fr/Publications/Publications-legales/Grand-Projet-Ferroviaire-du-Sud-Ouest-GPSO/Lignes-nouvelles-Bordeaux-Toulouse-Bordeaux-Dax/Depot-des-observations/Lignes-nouvelles-Bordeaux-Toulouse-Bordeaux-Dax-formulaire-de-depot-des-observations-par-voie-electronique.

 

 

http://www.gironde.gouv.fr/Publications/Publications-legales/Grand-Projet-Ferroviaire-du-Sud-Ouest-GPSO/Lignes-nouvelles-Bordeaux-Toulouse-Bordeaux-Dax/Depot-des-observations/Lignes-nouvelles-Bordeaux-Toulouse-Bordeaux-Dax-formulaire-de-depot-des-observations-par-voie-electronique.

Au niveau de la protection de la nature : les tracés passent dans un site Natura 2000 la vallée du Ciron pour aller de Bordeaux à Dax et de Paris à Toulouse, en balafrant notre territoire, sont  inacceptables.Le chantier de LGV au nord du département nous a montré qu’une emprise de LGV est encore plus importante qu’une emprise d’autoroute. Actuellement, il est prévu de prendre 140 m d’emprise en moyenne et d’impacter 4.830 hectares mais, sur Tours-Bordeaux, ce sont environ 16 hectares par kilomètre de ligne qui auront été sacrifiés, soit 160 m.

Ce projet répond-il à un besoin ? Ce projet date d’il y a une dizaine d’années et depuis de nouvelles pratiques de transport (covoiturage, avion à faible cout,  location de voitures) ou le développement des conférences téléphoniques ont dispersé les voyageurs. De plus, un voyageur est soucieux du temps qu’il met pour aller de son domicile à l’endroit exact de sa destination et du temps qu’il met à aller d’une ville à l’autre. En moyenne, la LGV ne fera gagner que 11 minutes…

Gaspiller des hectares de forêts à l’heure où elles sont si précieuses, gaspiller l’argent de nos impôts pour une réalisation dont tout le monde conteste l’utilité ne paraît pas digne d’un état qui s’engage lors de la conférence environnementale de cette fin novembre à protéger la nature et la biodiversité.

Voici ce que l’association écrit à la commission d’enquête en lui demandant de rendre un avis défavorable à ce projet.

Vous avez plus d’information sur le site de la SEPANSO.

 

 

Banc d’Arguin : la concertation se poursuit indique le Préfet

.des nouvelles au 22 octobre 2014 http://www.sudouest.fr/2014/10/22/bassin-d-arcachon-la-concertation-sur-le-banc-d-arguin-se-poursuit-1712722-2733.php

rappel des faits : http://www.gironde.gouv.fr/Publications/Publications-legales/Autres-enquetes-publiques/Projet-de-modification-de-la-reserve-naturelle-nationale-du-Banc-d-Arguin

Mardi, l’avis de Jean-Denis Dumont, ingénieur agronome et commissaire enquêteur, sur le projet de décret modificatif de la réserve naturelle nationale du banc d’Arguin, a été rendu public sur le site de la Préfecture après une enquête publique du 4 août au 5 septembre.

L’avis est favorable,  assorti de plusieurs réserves suspensives : lever l’interdiction du mouillage de nuit ; supprimer la création de zones de mouillage délimitées ; supprimer l’obligation de surface minimale pour la ou les zones de protection intégrales, c’est-à-dire la zone réservée aux oiseaux et interdite à toute activité humaine.

On oublie que la réserve est une réserve naturelle nationale et non pas un parc d’attractions.  suites de l’événement : lire dans Sud-Ouest du 20 octobre 2014

Arguin : les écologistes veulent aller au contentieux

Publié le 20/10/2014 à 09h21 , modifié le 20/10/2014 à 10h19

Les écologistes du bassin d’Arcachon demandent à l’Etat de reprendre l’enquête publique sur le nouveau décret de la réserve naturelle nationale du banc d’Arguin. Et si l’Etat refuse, ils iront au contentieux

[… extrait]

Dans un communiqué, la Ceba ( Coordination environnement Bassin d’Arcachon qui regroupe vingt-neuf associations locales pour la protection de la nature et de l’environnement) « constate un rapport de toute évidence de parti pris ». Voici pourquoi selon elle : «  Les observations et propositions des associations de protection de la Nature et de l’Environnement ont tout simplement été ignorées dans la synthèse du commissaire enquêteur. En revanche, celui-ci a très généreusement comptabilisé, comme autant d’avis individuels, les signatures des pétitions organisées par certaines associations de plaisanciers, et abonde systématiquement dans leur sens. »

Le fait que Jean-Denis Dumont ait, comme l’a révélé Sud Ouest dans son édition du samedi 18 octobre, des responsabilités au sein d’un club de plaisanciers d’Andernos-les-Bains et soit le responsable du Front national dans cette même ville interpelle grandement la Ceba : « Le désigner pour une telle mission était donc en soi une erreur qui ne pouvait que le mettre dans une situation particulièrement inconfortable exclusive d’une suffisante objectivité. Cela conduit la Ceba à demander à l’Etat de reprendre la procédure dans des conditions juridiquement correctes. A défaut, le contentieux semble inévitable. »

le banc d Arguin : l’avis du commissaire enquêteur favorable avec réserves

Hélas, les réserves portent sur la réserve des oiseaux !

http://www.gironde.gouv.fr/Publications/Publications-legales/Autres-enquetes-publiques/Projet-de-modification-de-la-reserve-naturelle-nationale-du-Banc-d-Arguin

rappel de notre participation à l’enquête publique

L’association de protection de la nature, « Le Betey, plage boisée à sauvegarder » a plus de 7 ans. Elle s’est donnée pour missions – d’une part de sauvegarder le patrimoine naturel du Betey et du Bassin d’Arcachon et en particulier la plage boisée du Betey, menacée par l’extension du port de plaisance, – d’autre part de promouvoir dans le public la connaissance de la nature et la nécessité de sa sauvegarde.
Elle a donc intérêt à agir en donnant son avis sur le projet de modification de la réserve naturelle du Banc d’Arguin.
Que la Réserve Naturelle Nationale du Banc d’Arguin située sur le domaine public maritime soit devenue un site d’importance communautaire est une reconnaissance de fait. En effet, ce site constitue une étape pour les migrateurs et une destination pour les hivernants. Il se situe sur une des deux autoroutes Nord-sud de la migration en France. C’est donc pour certains oiseaux un site d’importance internationale et c’est pour cette raison que la réserve fut créée.

Pour ce qui est des humains : l’occupation des lieux est problématique. En effet, ce lieu qui devrait permettre la cohabitation des oiseaux et des plantes, des ostréiculteurs et des plaisanciers voit certains occupants supplanter les autres.
Les plaisanciers : de juin à septembre, les parties émergées du Banc d’Arguin sont envahies par les bateaux à moteur et la plupart d’entre eux ne respecte pas la règlementation: la vitesse dépasse 5 nœuds et les bateaux s’agglutinent tout autour du banc.
La présence de bateaux sur les lieux de nourrissage des sternes engendre une turbidité de l’eau et du clapot. Ce type de comportement perturbe la pêche des sternes, compromet l’élevage des jeunes et la survie de l’espèce. Le jet-ski, le scooter des mers sont des pratiques bruyantes, polluantes et grandes consommatrices de carburants. Les plaisanciers débarquent et occupent l’estran : ballade ou pêche à pied; parfois, les kites-surf évoluent dans quelques décimètres d’eau : les limicoles ne peuvent plus se nourrir à la limite entre la mer et la terre. Cette situation est également visible sur d’autres plages du bassin. Par exemple, sur la plage boisée du Bétey à Andernos-les-bains. A marée montante les gravelots à collier interrompu et d’autres limicoles se nourrissent à la limite de l’eau. Lorsque les kite-surfeurs sont là, on voit ces oiseaux arriver en vol, survoler le site et repartir, revenir et repartir, effrayés par les voiles des kites surf. On pourrait également dire que certains kites-surfeurs effrayent également les baigneurs. Il n’est pas nécessaire de restreindre encore l’accès des oiseaux à la nourriture.

En résumé, sur le site du banc d’Arguin, le comportement des plaisanciers évoque plus des épisodes du gendarme à  Saint-Tropez que celui de personnes respectueuses de la législation, du calme et bien-être de leurs voisins et de la nature.

En ce qui concerne les ostréiculteurs : (Titre VIII du projet)
La superficie occupée par l’ostréiculture est d’environ 65 hectares aujourd’hui. Cela affecte grandement la réserve naturelle. Envasement, consommation d’une grande quantité de phytoplancton par les huîtres et comportement négligent de certains ostréiculteurs Certains d’entre eux, abandonnant leurs parcs et leur matériel, font rougir les autres (propos recueillis par le rédacteur).
Nous notons dans le projet une diminution de la surface attribuée à l’ostréiculture (45 hectares). Toutefois, le décret devrait reprendre les recommandations du Conseil National de Protection de la Nature (p 136 du rapport de présentation). Dans un souci d’équité, une même entreprise ne devrait pas avoir plus d’une concession.
.
Nous sommes favorables à l’interdiction du mouillage de nuit (comment vérifier que tous les bateaux sont équipés de toilettes recueillant les eaux noires ? Comment vérifier qu’il n’y a pas de débarquement nocturne ?) , favorables à l’interdiction de la pêche à pied, destructrice des milieux et prélevant la part qui revient aux oiseaux, mais demandons une interdiction du jet ski et du kite-surf.

Enfin, il paraît primordial de convaincre chaque plaisancier, chaque ostréiculteur que ce lieu magique est un lieu unique en Europe, un lieu fragile, un lieu que l’on partage. Nous avons un devoir vis-à-vis des générations futures d’accueillir les populations aviaires et de leur conserver leur habitat. Nous proposons donc de former les plaisanciers non seulement aux dangers de la mer mais également à la fragilité du site.

En conclusion, nous vous demandons d’émettre un avis favorable à ce projet de modification de la réserve naturelle nationale du BANC D’ARGUIN avec des modifications du projet de décret:
réglementer la vitesse,
interdire le jet-ski et continuer à interdire le kite-surf,
contingenter le débarquement sur les terres émergées des plaisanciers ET surtout former les plaisanciers
faire de la pédagogie, mais aussi de la répression rapide.
enfin, n’autoriser que le débarquement des bateaux à voile ou à pagaie et bien sûr des bateaux de sauvetage.

4 août 2014 banc d’Arguin début de l’enquête publique

Enquête publique du 4 août au 7 septembre  : projet d’extension de la réserve du banc d’Arguin

voir le dossier explication de présentation du document enquête publique 143 pages

__________________________________________________________
http://www.gironde.gouv.fr/Publications/Publications-legales/Autres-enquetes-publiques/Projet-de-modification-de-la-reserve-naturelle-nationale-du-Banc-d-Arguin

 

Monsieur DUMONT Jean-Denis,ingénieur agronome retraité,se tiendra à ladisposition du public aux lieux, jours et heures ci-après, pour recevoir les observationset répondre auxquestions concernant le projet de modification de la réserve naturelle nationale du BANC d’ARGUIN :Mairie de La Teste de Buch : le lundi 4 Août 2014 de 9 H00 à 12 H00
Mairie annexe de Lège-Cap-Ferret au CANON: le mercredi 13 août de 9H00 à 12 H00
Mairie annexe de Lège-Cap-Ferret au CANON: le mardi 26 août de14 H00 à 17 H00
Mairie de La Teste de Buch: le vendredi5 septembre 2014 de 14 H 00 à17 H 0
Les informations concernant le projet peuvent être sollicitées auprès de la Direction régionale del’environnement de l’aménagement et du logement d’Aquitaine,au Service Patrimoine, Eau, Ressources etBiodoversité –
Cité administrative BP 55 Rue Jules Ferry 33090 Bordeaux cedex
Tel: 05.56.93.32.99 ou 05.56.93.32.80 .
Le public pourra consulter le dossier d’enquête et présenter ses observations sur les registres d’enquête, ouverts
à cet effet, aux jours et heures habituels d’ouverture au public à la mairie de LA TESTE-DE-BUCH et à la
mairie annexe de LEGE-CAP-FERRET au Canon.
Le dossier est également consultable sur le site internet de la préfecture  http://www.gironde.gouv.fr
Les observations pourront également être adressées par correspondance au commissaire enquêteur à la maire de
LA TESTE-DE-BUCH –Esplanade Edmond Doré
–18, rue du 14 juillet- BP 50105 -33260 Cedex, siège del’enquête,
avan tla clôture de l’enquête publique.
Nous vous en écrirons plus dès que nous aurons étudié le projet.

 

Aquarium d’Arcachon : enquête publique jusqu’au 13 juin 2014

Une enquête publique est ouverte sur la transformation du vieil Aquarium d’Arcachon et de son jardin en un pôle océanographique…

Ce qui nous pose un problème : la disparition d’une figure emblématique de la recherche océanographique, l’aquarium, la disparition d’un bâtiment typique et également la disparition d’un jardin aux arbres remarquables… C’est une fermeture…

Nos propositions : restaurer l’Aquarium, ouvrir le jardin et en faire un jardin public et installer ailleurs le pôle océanographique…

Nous étudions le dossier et ne manquerons pas de vous tenir au courant de nos remarques et propositions.

Pour éviter la barre de verre, une pétiion
http://www.change.org/fr/pétitions/françois-hollande-empêchez-que-ce-véritable-mur-de-l-atlantique-ferme-la-dernière-fenêtre-maritime-sur-le-bassin-d-arcachon
nous relayons le message de l’association CD-Rom ….

En pièce jointe, et ci-dessous, vous trouverez une liste d’accès à des documents d’analyse d’associations, d’articles de presse et l’accès à l’enquête publique sur le site officiel de la Préfecture. Signalez un article que nous avons omis de citer, nous le rajouterons. Merci.

Prenez connaissance du dossier, de l’enquête publique et déplacez vous en mairie d’Arcachon ou à la sous-préfecture d’Arcachon pour annoter votre opposition au choix du lieu de construction.

Diffusez largement dans votre entourage

http://mouillagescdrom.wifeo.com/sauvons-le-musee-aquarium-a-arcachon.php
http://mouillagescdrom.wifeo.com/pole-oceanographique-aquitain-a-arcachon.php
http://mouillagescdrom.wifeo.com/lettre-de-jean-pierre-ardoin-saint-amand-aux-universitaires.php
http://mouillagescdrom.wifeo.com/pour-le-poa-a-peyneau.php

http://mouillagescdrom.wifeo.com/manifestation-contre-le-transfert-du-pole-oceanographique-aquitain-au-petit-port-de-arcachon.php

http://mouillagescdrom.wifeo.com/pole-oceanographique-aquitain-comite-de-concertation-12-decembre-2011.php

http://mouillagescdrom.wifeo.com/petit-port-arcachon.php
http://mouillagescdrom.wifeo.com/etude-geotechnique-au-petit-port-de-arcachon.php
http://mouillagescdrom.wifeo.com/association-de-defense-du-front-de-mer-de-arcachon.php

Cliquer pour accéder à ADFM-Affiche-19-septembre-2011.pdf

https://lebetey.com/2011/07/25/samedi-30-juillet-a-10-h-30-a-arcachon-pour-un-pole-oceanographique/
http://ducoteduteich2.wordpress.com/tag/poa-darcachon-pole-oceanographique-aquitain/

http://www.bassindarcachon.com/crii_du_kayok.aspx?id=62

http://www.sudouest.fr/2011/11/07/les-opposants-au-poa-au-petit-port-mobilises-546680-2733.php
http://www.sudouest.fr/2011/11/06/protestation-sur-le-front-de-mer-546222-662.php

http://www.sudouest.fr/2011/11/29/l-universite-concerte-le-grand-public-566103-2733.php

http://www.sudouest.fr/2012/11/22/ouvert-sur-la-mer-885755-739.php

http://www.sudouest.fr/2013/09/14/avec-le-soutien-de-la-ministre-1168245-2733.php

http://www.sudouest.fr/2013/04/25/tout-l-ilot-sera-demoli-1035140-2733.php

http://www.ladepechedubassin.fr/actualite/Arcachon,-l-Assa-ne-baisse-pas-les-bras-!-2877.html

http://www.ladepechedubassin.fr/actualite/P%C3%B4le-oceanographique-:-d-autres-actions-suivront-!-2490.html

http://www.ladepechedubassin.fr/actualite/Un-defile-pour-dire-%C2%AB-non-au-beton-%C2%BB-2269.html
http://www.ladepechedubassin.fr/actualite/P%C3%B4le-oceanographique-d-Arcachon-:-la-resistance-s-amplifie-2454.html
http://www.ladepechedubassin.fr/actualite/P%C3%B4le-oceanographique-:-le-bras-de-fer-ne-fait-que-commencer-!-2275.html
http://littoral.aquitaine.fr/Pole-Oceanographique-Aquitain,557.html
http://www.tvba.fr/videos-2/societe/pole-oceanographique-aquitain-annonce-laureat.html
(Antoine Gremare)

Enquête publique

http://www.gironde.gouv.fr/Publications/Publications-legales/Autres-enquetes-publiques/Projet-de-creation-du-pole-oceanographique-aquitain-a-Arcachon

Avis enquête publique

Cliquer pour accéder à AFFICHE3.pdf

Université Bordeaux / POA

http://www.u-bordeaux.fr/poa

Dossier enquête publique

http://www.u-bordeaux.fr/Recherche/Panorama-de-la-recherche/Departement-Sciences-et-technologies2/Pole-oceanographique-aquitain/Documentation

L’équipe CDROM

les suites de l’annulation du PLU

Le Bétey, plage boisée à sauvegarder Andernos-les-bains, le 15 septembre 2013

Monsieur le Maire,
Le récent jugement du Tribunal Administratif de Bordeaux a annulé la décision du conseil Municipal d’Andernos-les-bains du 24 octobre 2011 approuvant le PLU de la ville. Cette décision nous replace dans le contexte de l’ancien POS ; ce dernier classait la zone du port du Bétey en zone IND ; d’autre part, le commissaire enquêteur a rendu un avis négatif sur l’extension du port du Bétey. Nous avons porté un recours auprès du Tribunal administratif et le jugement de ce même tribunal confirme la justesse de nos analyses tant du point de vue juridique que du point de vue environnemental.
Nous vous demandons donc de poursuivre les efforts entrepris lors de la campagne d’aménagement des corps-morts sur la plage du Bétey (campagne dont les résultats sont appréciés tous les jours par les promeneurs et les baigneurs) en mettant le port de plaisance aux normes environnementales européennes sans l’agrandir, ni rogner sur les plages du Broustey ou du Bétey, ni sur la chênaie de manière à être en accord avec la loi Littoral et le code de l’urbanisme.
D’autre part, nous nous demandons s il est bien raisonnable de poursuivre une collaboration avec des cabinets d’étude dont les études se sont révélées insuffisantes et non conformes ni à la loi, ni à la réglementation.
En revanche, nous vous proposons comme l’année dernière une participation concrète à la plantation de jeunes sujets sur la plage du Bétey et à l’implantation de toilettes séches près de l’aire des jeux de la Dune du Bétey.
Restant à votre disposition pour une rencontre nous permettant d’échanger sur le sujet, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Maire, l’assurance de nos sentiments distingués.

Clarisse Holik
Présidente de l’association « Le Bétey, plage boisée à sauvegarder «

Post-scriptum : nous n’avons pas encore reçu de réponse à cette lettre ni d’autre part,  aucune application financière de la décision du tribunal administratif

avis défavorable du commissaire enquêteur sur ce projet d’extension

vue du port  vers le sud est

 

BRIN DE VARECH

2013-3

Bulletin de liaison de l’association « Le Betey, plage boisée à sauvegarder »

En fin de semaine dernière, le commissaire-enquêteur a rendu un avis défavorable à l’extension du port de plaisance du Bétey au détriment de la plage boisée. Le projet qui veut agrandir le port pour faire passer sa capacité de 150 places de mouillage à 300 places en détruisant 1/3 des espaces naturels va devoir être revu.

83 % des opinions exprimées sur les registres de l’enquête publique sont défavorables au projet d’extension. La plupart des andernosiens écrivent qu’ils ne veulent pas voir disparaître la plage boisée du Betey.

Dans ses conclusions, le commissaire-enquêteur estime pour sa part que le dossier n’est pas en conformité avec la réglementation et notamment la loi sur l’eau. Le flou autour du traitement des vases portuaires, l’absence de solutions alternatives, le manque de concertation sont autant de pierre d’achoppement.  La municipalité d’Andernos-les-bains a maintenant la possibilité de revoir sa copie et de demander une enquête complémentaire mais ne pourrait-elle pas en concertation avec les habitants d’Andernos et tous ceux qui se sentent concernés par la vie de cet endroit superbe travailler à la rénovation de ce port ?

Coût de l’extension : 10 millions d’euros, coût de la rénovation : 3 millions d’euros,  Coût moyen d’une place dans l’ex-futur port : 2000 euros l’année…

Il est important de sauver l’écrin du Betey pour son paysage, son calme, la biodiversité, les familles, les enfants, les écoles du Betey, l’éco-tourisme en anticipant les effets également du réchauffement climatique et de la montée des eaux tout en respectant les recommandations de Natura 2000, du Grenelle de l’environnement et de la solidarité.

Des solutions alternatives existent : des cathways le long du chenal, une gestion mutualisée des places au port à l’échelle du nord bassin, un partage du bateau, des propositions de location de bateau-lib comme le vélo-lib, une incitation à développer la pratique de la voile et du kayak de mer ….Quelques paragraphes tirés du rapport du Commissaire Enquêteur : … »L’enjeu de tout schéma d’aménagement est de trouver l’équilibre  entre le maintien du développement du tourisme, l’agrément du cadre de vie pour les habitants, le cadre de détente pour les  estivants et la préservation d’un patrimoine naturel… ».  « La rupture paysagère entre une plage boisée et l’érection d’une  infrastructure portuaire aussi aboutie soit-elle, quand bien même un effort de replantation d’arbres serait envisagé sur le pourtour du port, porte atteinte au lieu même. »

Ainsi, l’étude d’impact présentée en l’état ne peut être regardée comme ayant satisfait à tous les critères exigés par la règlementation en vigueur à la date de la rédaction de la présente étude (motivation du choix présenté, alternatives au projet, mesures de compensation,…).
En conséquence, l’avis émis est défavorable. »

 

L’association « Le Bétey, plage boisée à sauvegarder »  rappelle suite aux conclusions de l’enquête publique  son opposition à un projet dont l’ampleur, les effets sur l’environnement  et le coût sont totalement disproportionnés avec  l’intérêt général.

Les effets à long terme sur le bassin d’Arcachon, sur la qualité de l’eau, la bonne santé des huîtres et des ostréiculteurs n’ont pas été bien évalués. Le tourisme lui-même risque d’en pâtir ;

A quand la prochaine réunion avec la municipalité pour étudier la rénovation du port dans son pourtour actuel ?

 

 

EXTENSION DU PORT DE PLAISANCE DU BETEY 2010 Extension du port de plaisance du Betey 2010

vue d'ensemble du projet

vue d’ensemble du projet

Arbres Parkings Engraissement_plages cropped-lebeteyvue-de-haut1.jpg lebeteyvue-de-haut.jpg

dessin monique Joyeux

dessin monique Joyeux

le betey, extension du port de plaisance

schéma réalisé par Monique Joyeux après consultation en mairie des documents

un_brin_de_varech__2013-3[1]

DEFAVORABLE

les cartes postales

les cartes postales

Rapport enquetePort du betey 4f-v8mars[1]pins bordant la plage du Broustey

Le commissaire enquêteur a rendu un avis défovorable à l’extension du port de plaisance au détriment de la plage boisée.
Le Bonheur règne dans le quartier du Bétey et un peu partout ailleurs… Nous saluons ici le travail de tous les contributeurs, tous ceux qui par leurs observations, leur amour de la nature, celui du Bassin ont éclairé l’enquête publique. Une lecture du document joint ne peut que mettre en évidence le sérieux de cette enquête…. A quand une réunion de tous les citoyens à la mairie pour une rénovation sur l’actuel pourtour ?