Posts Tagged 'zone humide'

Jeudi 13 juillet 2017 : vote du projet de PLU au conseil municipal d’Andernos-les-bains

rappel des faits :

l’ancien Plu a été annulé par le tribunal administratif de Bordeaux le 10 juillet  2013.

http://www.ecocitoyensdubassindarcachon.org/medias/files/jugement-ta-du-10-7-13-annulation-plu.pdf

Le nouveau Plu a abandonné les  projets « grandioses » (agrandissement de la jetée, extension du port de plaisance au détriment de la plage boisée, golf et projet d’édification de 250 villas d’habitation et de résidence de tourisme,  classement en secteur à urbaniser du secteur « Casino », aérovillage, lotissements près de  la zone humide du Communal au nord est, construction d’une résidence pour personnes âgées sur le site du Coulin) mais garde la possibilité de lotir, dans un temps ultérieur, autour des mares du Communal, privant ces dernières de leur alimentation en eau….et les condamnant donc à moyen terme. Nous rappelons que les anguilles venaient y passer leur adolescence, il y a 40 ans parce que ces mares via les fossés et le ruisseau du Bétey communiquaient avec le bassin.

Nous rappelons les conclusions du commissaire enquêteur : avis favorable avec 4 réserves qui concernent

l’urbanisation du secteur du Communal (ex Matoucat)

    1. procéder par révision, avec évaluation environnementale pour l’ouverture de ce secteur à l’urbanisation, confirmer ce dispositif dans le règlement de cette zone.
    2. exclure de la superficie 2 AU les parties relevant de la zone rouge du PPRIF et des zones humides déjà recensées,
    3. prolonger en EBC  espace boisé classé la coupure d’urbanisation au droit du secteur du Communal
    4. respecter les engagements déjà pris par écrit par la Mairie dans d’une part le document «synthèse des avis des personnes publiques consultées sur le projet de PLU arrêté et modalités envisagées de leur prise encompte » et d’autre part les réponses apportées au du procès verbal des remarques, et au tableau Excel avec notamment le classement de l’ensemble du secteur Quinconces Saint Brice leCoulins en zone N, notamment le secteur bassin de décantation
Remarques 5
Classement en zone N du secteur les Quinconces Saint Brice Le Coulin.
Le projet de PLU classe en en zone N le site
Les rives du Bétey zones N
La plage ouest du Bétey en NR
réponse de la commune La commune s’engage à classer la plage rive droite du Bétey en zone N. S’agissant de
l’aménagement piéton des berges du Bétey, il n’existe pour l’heure aucun projet. Seul un  emplacement réservé a été inscrit au projet de PLU afin d’assurer à la commune la propriété  de ces espaces afin d’en assurer une gestion globale et cohérente.
Préalablement à tout aménagement, une concertation sera engagée avec les associations  concernées
Nous surveillerons très attentivement les documents soumis au vote, jeudi prochain.

Actuellement, on peut déplorer la transformation de l’avenue de la République qui ne devient qu’une façade de verre. Ce n’est pas la meilleure manière et d’attirer les touristes et de lutter contre le réchauffement climatique… On peut déplorer également l’absence d’ambition pour les transports en commun à l’échelle du département. Même si le projet de contournement du bassin est porté par le département, la commune peut avoir son mot à dire pour promouvoir les transports en commun.

Autre petit fait :  insidieusement, les platanes sont remplacés par des chênes verts. Bien sûr, il y a moins de feuilles à ramasser en automne.. Mais l’ombre des platanes est infiniment plus rafraichissante et efficace que celle des chênes verts…

Pour terminer : nous n’avons toujours aucune nouvelle du classement de la plage ouest du Bétey en zone N, ce qui serait un moyen de la préserver des  idées loufoques de nos contemporains, nouvellement arrivés sur le bassin et qui ne le connaissent pas (encore).

Enfin,  ce lieu est la cours de récréation des enfants des écoles du Bétey et l’hiver, par grande tempête, le refuge des oiseaux de mer. Il serait temps, pour l’avenir du bassin et le notre, de le préserver réellement .

 

Publicités

4500 signatures contre l’anéantissement de 89 hectares de bois et d’une zone humide

3 pétitions ont circulé à Andernos contre l’anéantissement de la zone humide et des bois du Communal, pour le maintien de trames vertes le long des cours d’eau et le maintien en centre ville d’espaces boisés. Nathalie Fontrel en fait l’écho sur France Inter https://www.franceinter.fr/emissions/planete-environnement/planete-environnement-09-janvier-2017

Nous attendons les conclusions du Commissaire Enquêteur
Réservez le matin du samedi 4 février 2017 pour découvrir cette zone humide à préserver… espèces rares et protégées,un peu de nature sauvage sur le bassin et sans doute de l’humidité !
Rendez-vous à 11 h sur le parking du cimetière les Bruyères boulevard Digneau à Andernos-les-bains

sentier inondé

sentier inondé

En face du cimetière des Bruyères, on lotit un terrain privé : il reste cet arbre, curieusement embranché

En face du cimetière des Bruyères, on lotit un terrain privé : il reste cet arbre, curieusement embranché

Ponte de grenouille

Ponte de grenouille

Sur l'ancienne décharge

Sur l’ancienne décharge

QUELQUES IDEES PHARES POUR AMELIORER LE PROJET DE PLU

Le nouveau Plu de la ville d’Andernos-les-bains est soumis à enquête publique. S’il abandonne les 7 grands projets anciens, il permet toujours une urbanisation croissante de la ville au détriment des derniers espaces verts, de la biodiversité et de tout ce qui fait le charme de cette petite ville du Bassin d’Arcachon. Il privilégie l’étalement urbain en favorisant le développement par pôle (pôle loisir, pôle artisanat, pôle résidence) ce qui génère nombre de gaz à effet de serre.
Les points qui nous semblent importants
Oui au classement en zone N de la plage boisée rive droite du Bétey
Laissons des espaces vierges de tout aménagement comme les rives du Bétey pour que les générations futures puissent en faire ce qu’elles veulent ;
Non à l’urbanisation de la zone humide du Communal, bassin versant du Bétey 89 hectares
Oui au maintien de trame verte dans les dents creuses du centre ville

Le développement de l’argumentaire
1 La plage boisée du Bétey s’étend sur les deux rives du ruisseau le Bétey. Son embouchure est occupée par le port de plaisance. La rive gauche de la plage boisée est sauvée. Classée en zone N, elle a été l’objet de replantations arrosées tout cet été par notre association « Le Bétey, plage boisée à sauvegarder ». Mais la plage boisée située sur la rive droite du ruisseau ne fait l’objet d’aucune protection particulière. C’est une plage magnifique plantée de vieux tamaris et sur laquelle jouent les enfants des écoles maternelles et primaires du Bétey.
2 Le projet de PLU prévoit d’ »aménager » les zones naturelles, notamment près du cimetière des Bruyères et le long des rives du Bétey. Aménagées ou permettant un passage piétonnier régulier, les rives ne seront plus sauvages et n’abriteront plus le martin pêcheur. Comme nombre d’oiseaux ce dernier a besoin de calme et de silence pour élever ses petits. C’est pourquoi il faut faucher une fois par an mais ne pas aménager les rives.
3Le bassin versant du Bétey la zone humide du Communal est classée en zone à urbaniser après que l’étude environnementale a été réalisée… 89 hectares sont menacés de disparition par des lôtissements.,. La nappe phréatique affleure, on y observe une ancienne décharge non réhabilité mais on y observe également des espèces endémiques en voie de disparition, comme le papillon fadet des laîches, une plate carnivore : la drosera intermedia, des orchidées, des oiseaux nicheurs, des amphibiens, des reptiles, des chiroptères etc….
C’est également une zone de fraîcheur l’été et en automne et au printemps une halte pour les oiseaux migrateurs.
Elle constitue enfin un corridor écologique figurant dans le Schéma de Cohérence écologique de la Nouvelle Aquitaine. Chaque année, à l’occasion de la Journée Mondiale des Zones Humides, les associations locales organisent un rallye botanique et des ballades pédagogiques. Les services que rendent les zones humides ne sont plus à détailler.

4 Enfin, les lotissements prévus dans les dernières « dents creuses » du centre ville doivent prévoir des petits corridors écologiques liant la forêt et les rives du Bassin d’Arcachon. Actuellement les « dents creuses » sont des espaces boisés remplis de vieux chênes et de pins. Le lotissement amène le défrichement… et l’urbanisation
.

Une enquête publique a lieu depuis le 2 décembre et jusqu’au 4 janvier 2017.a

 

href= »http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/presentation-disparition-zone-humide-communal-a-1252.html »>pétition : NON A LA DISPARITION DE LA ZONE HUMIDE DU COMMUNAL A ANDERNOS LES BAINS </a>

Projet de PLU : 1 pourquoi détruire une zone naturelle (Le Communal) ?

Ce nouveau projet de PLU  ne respecte ni la Loi Littoral ni le code de l’Urbanisme. Il ne prend en compte ni le réchauffement climatique , ni la remontée de la nappe phréatique, et prone largement l’étalement urbain…Nous rappelons qu’il a fait 35 ° en moyenne durant le mois d’août. Comment sans arbres et sans zone humide qui rejette en été ce qu’elle a emmagasiné l’hiver lutter contre cette chaleur ?

Quelques exemples : l ’extension du pôle loisirs du Casino est contraire aux dispositions du 1 de l’article L146-4 du code de l’urbanisme.
L’urbanisation future de 89 hectares d’un  secteur naturel essentiel du bassin versant du Bétey, particulièrement sensible et riche en biodiversité, que représente le Communal;

Privée de son bassin versant, la zone humide ne peut que péricliter… Jamais plus nous ne verrons d’anguilles dans les mares du Communal.Une pétition citoyenne circule dans les lotissements proche de cette zone et celle des Ecocitoyens attend votre signature: http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/stop-beton-sauvons-zone-humide-communal/26534

relevé botanique du Communal 2011

relevé botanique du Communal 2011

De plus, une grande partie de cette zone est inondée tout l’hiver… Et l’ancienne décharge est toujours là. 012_9

En face du cimetière des Bruyères, on lotit un terrain privé : il reste cet arbre, curieusement embranché

En face du cimetière des Bruyères, on lotit un terrain privé : il reste cet arbre, curieusement embranché

Le Communal (défriché à gauche)

Le Communal (défriché à gauche)

Sur l'ancienne décharge

Sur l’ancienne décharge

non loin de la ligne à haute tension Le communal

non loin de la ligne à haute tension Le communal

non loin de la ligne à haute tension Le communal

non loin de la ligne à haute tension Le communal

Encore un projet d’anéantissement d’une zone humide ! Consultation sur un défrichement près du Communal à Andernos les bains à la mairie jusqu’au 16 novembre !

Un projet de lotissement de 80 logements sur un ancien camping peut anéantir toute une zone riche en biodiversité dont une zone humide,

sentier inondé

sentier inondé au Communal non loin de la zone à défricher .

territoire des chauve-souris, petits mammifères, zone située sur le bassin versant du Bétey… Nous avons jusqu’au 16 novembre pour donner notre avis et nous reviendrons très vite avec des arguments étayés. Mais d’emblée nous pouvons rappeler que nous avons fait annuler il y a moins de deux ans le projet de défrichement de Matoucat (le Communal), zone limitrophe de celle-ci. N’y a-t-il pas moyen de garder des trames vertes dans ces projets ? Le fait que le projet soit un éco-village ne change rien au fait que sa naissance verra la mort d’espèces rares, que le ruisseau Le Bétey sera plus pauvre et que notre cadre de vie diminuera encore en qualité. A l’heure où l’on se réjouit d’avoir signé les accords de Paris pourquoi vouloir toujours plus de monde sur le Bassin d’Arcachon ?

Pour avoir plus d’information consulter l’avis de mise à disposition avis-m-a-

et l’avis de l’autorité environnementale  p_2016_613_cr_andernos_avisae

 

 

 

 

 

 

retour sur le rallye botanique

Quel est le rôle d’une zone humide ? filtrer ou retenir l’eau ? La tempête de la veille, le vent n’avaient découragé ni nos adhérents ni ceux dEcocitoyens du Bassin d’Arcachon, ou de Bétey environnement…

Bassin versant du Bétey, traversé par une ligne à moyenne tension, abritant une piste d’aéromodélisme et une ancienne décharge non réhabilité, cette ancienne lagune maritime du lieu-dit Le Communal recèle des trésors insoupçonnés découverts peu à peu par les participants : 4 sortes de bruyère dont la fameuse bruyère à quatre angles, une plante carnivore, comme la drosera intermedia, des molinies habitat du Fadet des laîches, papillon emblème de JRBos, et surtout papillon protégé. Une mare entretenue par Bétey environnement abrite une tortue d eau douce la cistude, des crapauds …
Une substance blanchâtre se revèle être une ponte de crapaud… un vol d’oies passe dans le ciel, un faucon crécerelle fait le « saint esprit »…. Quelques passereaux furtifs… et des traces de sanglier… d

Matoucat à Andernos-les-bains : autorisation de défrichement sans étude condamnée

Matoucat : une zone humide à préserver

Les faits : Le 15 novembre 2012, le Préfet d’Aquitaine avait signé un décret portant dispense d’étude d’impact le projet de la Commune d’Andernos-les-bains sur le défrichement d’une parcelle de 10, 52 hectares sur le Lieu dit « Le Communal ». Or cette étude faisait partie d’un lot beaucoup plus important.Outre l’implantation des 24 lots de l’aérovillage, des logements devaient être implantés sur les parcelles voisines, parcelles constituant le bassin versant du Bétey. Avis du Tribunal administratif Les études auxquelles se référait la commune souffrent de lacunes y compris l’absence de qualification des espaces nécessaires au bon fonctionnement des corridors écologiques. Les services de l’Etat ont relevé l’insuffisante prise en compte de la protection des zones humides à Matoucat… Ni le Préfet, ni la commune d’Andernos-les-bains ne produisent de documents permettant d’attester que le projet n’est pas susceptible d’entraîner des impacts notables sur l’environnement Le rappel des lois en vigueur :  l’article L 341-3 du Code Forestier, l’article L 122-1 du Code de l’Environnement en vigueur à la date de l’arrêté attaqué   texte intégral du jugement du Tribunal administratif : audience du 29 janvier 2015, lecture du 5 mars 2 015 SKMBT_C28015030919310 SKMBT_C28015030919300 SKMBT_C28015030919301 SKMBT_C28015030919302