Posts Tagged 'continuité écologique'

Dossiers pointus à Andernos-les-bains

l’avenir du Bétey, de sa plage et de ses environs, le maintien d’un enclos de chasse sur le site de la Montagne, la disparition des grands arbres à Andernos, l’urbanisation excessive suscitent de nombreuses questions.

La Dépêche du Bassin dans son édition du 26 mai 2021 s’en est fait l’écho.

3 hivers de travaux, des nuisances sonores, des poussières, une réduction des accès à la plage et en conséquence une surfréquentation de la dune avec l’érosion qui suit, la disparition d’un habitat pour les écureuils, chauve-souris et passereaux pour rénover le port de plaisance ; rénover ce port est peut être nécessaire mais pas équitable. En effet, c’est imposer à 500 habitants et 500 usagers de la plage des nuisances pour contenter 150 propriétaires de bateaux; .

2021 rénovation du port de plaisance du Bétey

Emprise du port sur des espaces communs.
Plans de la rénovation du port. les places de parking n’apparaissent pas. le nouveau mole prend 15 m sur l’estran au détriment du bien commun

12 questions sans réponse

Deux rencontres en février dernier, avec le syndicat mixte du port de plaisance du Bassin d’Arcachon , des services de la municipalité, des élus et trois associations de protection de la nature n’ont pas permis de répondre aux questions suivantes : 

Plans de la rénovation du port. les places de parking n’apparaissent pas.

 1 Comment s’assurer de la continuité écologique du ruisseau du Bétey pendant les travaux et par la suite ?

2 Pourquoi n’y a-t-il pas de projets alternatifs ? Supprimer quelques anneaux permettrait de mettre les usagers du port en sécurité sans avoir à prendre 15 mètres sur l’estran c’est à  dire au détriment d’un espace commun

3 Les places de parking seraient prises sur la prairie située entre la limite du port et les arbres. Or, les plans n’ont, malgré nos nombreuses demandes et un avis de la CADA en juin 2020, jamais été communiqués.

4 Pourquoi créer autant de places de parking alors que les accès au ponton flottant se feront en six points seulement ? 

5 Qu’en est-il du traitement et du devenir des anciennes cuves de carburant ?

6 De même, qu’en est-il du traitement et du devenir des gravats excavés ?

7 Que va-t-il se passer si les engins de chantier découvrent un site archéologique, des racines des gros arbres comme le pin parasol qui marque le début de la plage boisée, des ruisseaux d’écoulement des anciennes crastes ?

8 A-t-on procéder à l‘analyse profonde de la vase qui encombre le port ?

9 A-t-on procéder à une simulation de manière à mesurer l’impact de l’augmentation de 18 % du volume de la darse sur l’augmentation de la hauteur de la vase en prenant en compte la diminution estivale de l’étiage du ruisseau du Bétey ?

10 Comment vont être assurés la réduction des nuisances sonores et des émissions de poussière de manière à ce que la qualité de vie des habitants du quartier du Bétey ne soit pas perturbée ?

11 Pendant la durée des travaux, les bois seront sécurisés de manière à ce que les engins de chantier ne manoeuvrent, ni ne stationnent sous les arbres. Pouvez-vous nous décrire cette sécurisation ?

12 Enfin, pourquoi ne pas mettre la plage qui s’étend entre la rive droite du Bétey et la rue de la Marne en zone naturelle sensible ou  autre de manière à protéger réellement et les vieux tamaris et la zone de repos de l’avifaune ? Il semblerait que les voeux de la municipalité soient de la dédier à la voile. Or l’espace doit être partagé entre tous : un déplacement des ganivelles existantes, quelques panneaux d’explications suffiraient à préserver cet espace. 

Un avis du parc naturel marin sur ce projet ne serait pas à dédaigner.

Journée mondiale des zones humides 2 février 2021 vue par la presse port du Bétey

Rénovation du port du Bétey : manque criant de concertation…

Nous aurait-on mener en bateau ? Plus de 5 000 personnes ont signé une pétition en 2012 contre l’agrandissement du port, le commissaire-enquêteur avait donné en 2013 un avis défavorable et le tribunal administratif a annulé le PLU de la ville d’Andernos en 2013 … Et le nouveau projet est un projet d’agrandissement déguisé réalisé sans concertation -alors que la municipalité s’y était engagée lors de sa première campagne électorale-. Malgré nos demandes répétées de communication de plans détaillés, malgré la réponse positive de la CADA à notre demande, nous ne pouvons vous communiquer que les informations suivantes  : » considérant que la nature du projet qui consiste à réaménager et étendre le port de plaisance du Bétey sans augmentation de la capacité d’accueil des bateaux, […] les travaux comprennent :

la démolition du quai sud d’une longueur de 150 m puis sa reconstruction en retrait de 10 m

la démolition du quai du fond du port d’une longueur de 27 m puis sa reconstruction en retrait de 15 m (il est mentionné qu’aucun arbre ne sera abattu, non …..  mais ils vont tomber… fausse manoeuvre ou distraction!)

la démolition du mole de protection du port puis sa reconstruction et son renforcement en enrochement

la démolition de l’esplanade située à l’entrée du port puis sa reconstruction,

le réempiétement des 3 autres quais avec des palplanches métalliques

la construction d’un ponton technique destiné à la collecte des eaux vannes  (Les eaux vannes sont les eaux usées qui proviennent des toilettes des habitations. Il existe deux types d’eaux usées : les eaux vannes, connues également sous le nom d’eaux noires, et les eaux ménagères, également connues sous le nom d’eaux grises)

l’installation de pontons flottants

l’élargissement de la cale de mise à l’eau

la création de voieries, aires de stationnement et espaces verts…. »  (pourquoi créer 43 places de stationnement c’est à dire 3 de plus que les places actuelles ? Dans cette nouvelle configuration, une place de bateau ne correspond plus physiquement à une place de parking puisque l’accès à son bateau se fera via le ponton flottant et non pas via le quai et son échelle. Les places ne sont jamais toutes utilisées en même temps. Réduire les places de parking permettraient d’économiser de l’espace naturel et d’y installer, l’été seulement, les jeux de ballon de CAP33,)

Avisdel’autoritéenvironnementale. pdf

On s’est moqué de nous en nous assurant qu’il n’y aura pas d’agrandissement. Les places seront agrandies : elles pourront donc accueillir des bateaux plus gros et plus polluants.

Personne ne parle de la continuïté écologique du ruisseau du Bétey, de la présence d’une microfaune locale, de l’étude écologique réalisée par les enfants de l’école du Bétey, de l’école justement, des habitants. Il est recommandé de faire les travaux en dehors de la saison touristique. Le sentiment d’avoir été bernés persiste….



%d blogueurs aiment cette page :