Posts Tagged 'Surfrider'

Jugement du Tribunal Administratif : PLU annulé

La délibération du conseil municipal d’Andernos-les-Bains en date du 24 octobre 2011 portant approbation du plan local d’urbanisme est annulée
par le Tribunal Administratif de Bordeaux pour des motifs tenant essentiellement au non-respect de la législation (code de l’urbanisme, loi sur le littoral …)
-absence d’une réelle concertation avec la population et flou dans les objectifs réels poursuivis par le PLU
– lacunes importantes lors de l’évaluation environnementale (en particulier les impacts sur l’environnement de l’extension du port de plaisance du Bétey) et sur les effets cumulés de ces impacts.
– pas de prise en compte des aléas naturels comme la remontée de la nappe phréatique
– imprécisions sur les nuisances sonores engendrées par l’aérodrome sur les nouvelles habitations
– pas de mentions de Natura 2000 en mer
– pas d’explications sur les choix
– non-conformité avec le Schéma de mise en valeur de la mer
– non respect de la coupure d’urbanisation entre Arès et Andernos-les-bains
Et enfin, évaluation non étayée des besoins en logements de la population et semble t-il surévaluation de ces besoins.
pour un rappel des faits, regarder l’excellent cri du Kayok
http://www.bassindarcachon.com/crii_du_kayok.aspx?id=80
Il n’y a aucun vide juridique puisque c’est le plan d’occupation des sols approuvé en 1985 qui entre en vigueur.
Il y avait 11 recours au Tribunal administratif dont celui de la Préfecture.
L’association » Le Bétey, plage boisée à sauvegarder » vous fait part de sa joie et remercie les 5000 personnes qui ont signé la pétition, l’ont soutenu et encouragé dans cette démarche ainsi que les associations Surfrider, la SEPANSO, Cyberacteurs,Robin des bois et

près de   1000  andernosiens ont signé soit une carte postale, soit une pétition sur papier soit une cyberpétition  (884 décomptés + signatures sur le site http://andernos.canalblog.com

près de 1000 andernosiens ont signé soit une carte postale, soit une pétition sur papier soit une cyberpétition
(884 décomptés + signatures sur le site http://andernos.canalblog.com

Tamaris à côté du port du Betey

Tamaris à côté du port du Betey

2010  Carte_du_Projet_d_Amenagement_et_de_Developpement_Durable

2010 Carte_du_Projet_d_Amenagement_et_de_Developpement_Durable

Pins le long du port, plage du Broustey

Pins le long du port, plage du Broustey

certains de nos élus locaux, régionaux, nationaux et européens ! .
Pour en savoir plus, en particulier sur la tenue de l’audience du Tribunal Administratif
Surfrider Foundation toujours fidèle

Surfrider Foundation toujours fidèle

Photo02_2
https://lebetey.wordpress.com

http://www.bassindarcachon.com/crii_du_kayok.aspx?id=80

LE MILIEU MARIN AQUITAIN conférence du 14 avril à Biscarosse

Le comité de vigilance de Biscarrosse avec la ville et l’Office du Tourisme de Biscarrosse organisait samedi 14 avril une conférence débat sur le thème « plaidoyer pour un océan propre, les milieux marins aquitains ». L’occasion d’assister à des présentations sur l’état de l’environnement et des ressources en milieux marins aquitains et sur le problème de la qualité des eaux et des atteintes au milieu marin.

En introduction de cette conférence, M. Dudon, maire de Biscarrosse, rappelait l’importance du travail effectué par le comité de vigilance et rendait hommage à son animateur, René Capo, notamment dans le travail pour contrer les effets du Warff de la Sallie et empêcher le clapage en mer des boues de dragage du bassin d’Arcachon. Il insistait également sur la nécessité de conserver l’héritage de l’environnement que nous laisserons aux générations futures. En cela il s’adressait aux conférenciers en espérant qu’ils pourront présenter quelques assurances pour l’avenir. Mais il rappelait également le rôle de chacun d’entre nous dans la prise de conscience de tous les jours et insistait, au final, sur le nécessaire changement d’optique pour passer d’une vue où sont essentiellement valorisés les enjeux économiques à une vue où les enjeux environnementaux seront également considérés pour trouver le bon équilibre. Il insistait notamment sur l’évolution de fond qui ne pouvait passer que par la jeunesse, ce à quoi s’attellent les collectivités locales notamment auprès des écoles et les collèges. Il attendait de cette conférence qu’elle puisse mettre en évidence les enjeux liés à la conservation des espèces littorales et même intérieures qui font partie de l’héritage que nous laisserons aux générations futures.

Le premier conférencier, Iker Castège, directeur d’un programme régional au Centre de la Mer de Biarritz intitulé: « Environnement et ressources en milieux marins aquitains » venait nous présenter les résultats de ce programme d’études et insistait sur la biodiversité marine particulièrement en Aquitaine. C’est la position de l’Aquitaine et sa géographie qui explique en très grande partie la biodiversité remarquable que l’on peut y constater.

Les éléments explicatifs de cette biodiversité sont :

•la diversité de l’habitat avec les plages de sable fin au nord de l’Adour et les côtes rocheuses du Pays basque,
•la présence d’embouchures de grands fleuves qui, par les panaches en mer et les zones de mélange d’eau salée et douce, déversent une grande quantité d’éléments nutritifs et sont des zones de mélange de bio-habitat,
•la morphologie du plateau continental présentant deux caractéristiques majeures d’une part une étendue vers le large assez restreinte et d’autre part la présence de canyons profonds très près des côtes qui vont favoriser un afflux d’éléments nutritifs très important, le canyon au large du CAP FERRET et le canyon de Capbreton
•La latitude enfin de l’Aquitaine qui se trouve au 45e degré nord dans une zone de limite bio-géographique où les espèces boréales et les espèces méridionales vont pouvoir se retrouver toutes les deux.
Néanmoins cette biodiversité est impacté par divers facteurs aussi bien humains que climatiques. C’est l’objet du programme du Centre de la Mer de Biarritz que de tenter d’en établir les conséquences. Pour cela un suivi des prédateurs supérieurs jusqu’au plus petits organismes comme le plancton est réalisé : relevé d’abondance par observation directe sur zone ou par l’intermédiaire de divers réseaux comme le réseau national des échouages ou le réseau des pêcheurs ; observation sur l’estran pour les plus petits organismes comme les vers ; relevé et analyse des eaux pour le plancton dans des zones ciblées en particulier sur le gouffre de Cap Breton.

L’observation sur les oiseaux marins et les cétacés renseigne sur l’état de santé de l’ensemble de la chaîne alimentaire puisque leur présence serait le signe d’une nourriture abondante. Ces observations servent d’indicateurs et d’alarme en cas de dégradation mais aussi fournissent des éléments pour la détermination des aires maritimes protégées.

Parmi les dégradations et les menaces, on trouve les marées noires comme l’Erika en 1999 et le Prestige en 2002 et les risques liés à la pêche. L’impact des marées noires est particulièrement important sur les oiseaux marins ; il se traduit par un abandon rapide de sites et une remontée beaucoup plus lente des populations. Les risques liés à la pêche accidentelle des cétacés sont difficilement mesurables et la corrélation avec les échouages constatés sur les plages semble ne pas être automatique, les échouages se produisant surtout en période de forte abondance en mer. Il n’empêche, comme l’a précisé Iker Castége, qu’on voit encore trop souvent des cétacés échoués montrant des traces de blessures par filet et qu’il faut continuer à lutter contre ce risque, les pêcheurs eux-mêmes en sont tout à fait conscients, étant les premiers concernés par la perte de filet que cela peut occasionner.

L’impact océano-climatique est quant à lui visiblement très important dans notre région du fait de son positionnement en latitude. L’étude menée démontre qu’on est passé depuis les années 1970 de conditions plutôt dépressionnaires avec forte pluviométrie par exemple à des conditions plutôt anticycloniques ces dernières années. Le constat sur l’évolution des espèces est qu’il y a une corrélation entre l’augmentation d’espèces d’eau chaude et la diminution d’espèces d’eau froide dans notre région. De ce fait 40 à 60 % de l’évolution est expliquée par l’évolution climatique ; l’autre partie étant due à l’activité anthropique.

En conclusion, Iker Castége met en avant la richesse du patrimoine et de la biodiversité sur le littoral aquitain. Mais il insiste sur les changements dus à l’activité humaine ou des événements exceptionnels comme les marées noires qui, intervenant dans un contexte de pression majeure exercée par le changement climatique, conduisent à fragiliser encore plus certaines espèces. De ce fait, on assiste à une certaine perte de biodiversité notamment avec une relative diminution voire disparition d’espèces boréales dans notre région.

Olivier Barrière, biologiste de formation et consultant en environnement, est venu faire un tour d’horizon de la situation réglementaire concernant la qualité des eaux de baignade ainsi qu’un panorama de tous les facteurs de dégradation de la qualité des eaux.
Enfin un film de Bernard Mermod nous a appris que la mortalité des pins et arbres côtiers que l’on peut voir tant sur la plage du Petit Nice qu’à Porquerolles est due à nos lessives.
Celles-ci contiennent des tensio-actifs qui ne sont pas éliminés par les stations d’épuration. Ces produits tensio-actifs se retrouvent dans l’océan et dans les embruns. Les arbres côtiers recoivent les embruns chargés de tensio-actifs. Ces derniers attaquent la pellicule de cire qui recouvre les feuilles ou les aiguilles.
Elles sont fragilisées et sensibles aux attaques du sel marin. Les arbres meurent donc, rongés par le sel.
Enfin la conférence s’est terminée par le lancement de l’appel de Biscarosse
face à l’accumulation alarmante des tteintes portées au milieu marin et aux zones littorales, les membres du collectif Aquitain contre les rejets en mer appelent solennellement à :
-mobiliser les connaissances et les consciences individuelles et collectives afin de changer cette logique irresponsable qui attribue à l’Océan un pouvoir d’épuration infini.
– promouvoir et soutenir toute action visant à limiter l’impact des activités humaines sur le milieu marin
– à mieux maîtriser les activités implantées sur les bassins versants
– à protéger d’urgence les zones littorales
-à mieux évaluer les effets à court, moyen et long terme et à chiffrer le coût réel des atteintes portées à l’Environnement Marin,
-à informer, alerter pour dénoncer tout rejet préjudiciable à l’envionnement au regard de la législation en vigueur en s’appuyant si nécessaire sur des connaissances scientifiques.
Cet appel est un appel à la raiosn : il n’est plus supportable que l’océan demeure l’ultime réceptacle des rejets non dégradables provenant des activités humaines,
Il porte un double espoir, que les plages et océan continuent de nourrir nos rêves d’aujourd’hui et que les générations futures perpétuent le bonheur de pêcher coquillage et crustacés…
le samedi 14 avril 2012

remerciements à Naviguer en Aquitaine, René Capo et tous ceux que j’aurais oublié

http://www.naviguerenaquitaine.com/le-developpement-durable/36-protection-des-eaux/1862-qplaidoyer-pour-un-ocean-propre-le-milieu-marin-aquitainq-a-biscarrosse–1ere-conference-de-iker-castege-1ere-partie.html

On nettoie les plages des Quinconces le 7 avril au matin à ANDERNOS-LES-BAINS

 Le matin, nettoyage avec l’association pour la sauvegarder du site naturel des Quinconces et de Saint Brice

je ne connais pas encore l’heure et le lieu du rendez-vous mais  je les mets en ligne aussitôt que possible

Quelques images d’Initiatives Océanes 2011