Posts Tagged 'bassin versant du Bassin d’Arcachon'

Nous voulons des coquelicots appel des 100 pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse

Nous voulons des coquelicots

« https://nousvoulonsdescoquelicots.org

Appel des 100 pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse

Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.

Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans; la moitié des papillons en vingt ans; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde !
Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection.

Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes.

Pour adhérer à ce mouvement et participer aux actions qui auront lieu pendant 2 ans et qui visent à être élargies dans toute l’Europe, il suffit de taper sur internet: « nous voulons des coquelicots ». Aujourd’hui 24 septembre, après seulement une dizaine de jours nous sommes déjà 190000 à avoir signé la pétition, ceux qui sont convaincus du bien fondé de cette démarche et conscients que seul un large mouvement populaire peut infléchir la politique actuelle, pourront en faire une large publicité auprès de leurs amis, leur famille, leurs enfants et petits enfants… Nous sommes tous concernés et plus nous serons nombreux à signer, plus la pression sur les politiques sera forte. Cette action est en pleine cohérence avec la notre pour la préservation du bassin,  de la forêt et de la biodiversité qui y règne.

Amicalement

Retransmis par Clarisse Holik

 

Projet de PLU : 1 pourquoi détruire une zone naturelle (Le Communal) ?

Ce nouveau projet de PLU  ne respecte ni la Loi Littoral ni le code de l’Urbanisme. Il ne prend en compte ni le réchauffement climatique , ni la remontée de la nappe phréatique, et prone largement l’étalement urbain…Nous rappelons qu’il a fait 35 ° en moyenne durant le mois d’août. Comment sans arbres et sans zone humide qui rejette en été ce qu’elle a emmagasiné l’hiver lutter contre cette chaleur ?

Quelques exemples : l ’extension du pôle loisirs du Casino est contraire aux dispositions du 1 de l’article L146-4 du code de l’urbanisme.
L’urbanisation future de 89 hectares d’un  secteur naturel essentiel du bassin versant du Bétey, particulièrement sensible et riche en biodiversité, que représente le Communal;

Privée de son bassin versant, la zone humide ne peut que péricliter… Jamais plus nous ne verrons d’anguilles dans les mares du Communal.Une pétition citoyenne circule dans les lotissements proche de cette zone et celle des Ecocitoyens attend votre signature: http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/stop-beton-sauvons-zone-humide-communal/26534

relevé botanique du Communal 2011

relevé botanique du Communal 2011

De plus, une grande partie de cette zone est inondée tout l’hiver… Et l’ancienne décharge est toujours là. 012_9

En face du cimetière des Bruyères, on lotit un terrain privé : il reste cet arbre, curieusement embranché

En face du cimetière des Bruyères, on lotit un terrain privé : il reste cet arbre, curieusement embranché

Le Communal (défriché à gauche)

Le Communal (défriché à gauche)

Sur l'ancienne décharge

Sur l’ancienne décharge

non loin de la ligne à haute tension Le communal

non loin de la ligne à haute tension Le communal

non loin de la ligne à haute tension Le communal

non loin de la ligne à haute tension Le communal

Semaine d’ alternative aux pesticides

Pour fêter la dixième édition de la semaine d’alternative aux pesticides (http://www.semaine-sans-pesticides.fr/decouvrir-levenement/en-2015-cest-la-10eme-edition/) plusieurs communes de Gironde, jardiniers professionnels, personnels en charge de l’entretien des terrains de sport et de nombreux particuliers épandent des anti-mousses, des herbicides, des fongicides, des insecticides, des lombricides, des raticides, etc.

Nous n’osons même pas parler de ceux qui enduisent la coque de leur bateau d’un produit qui empêchera les coques d’envahir leur coque,  un produit dit anti-salissures. un antifooling .. qui contient .. des pesticides, bien sûr.

Le bassin versant du Bassin d’Arcachon, où ces biocides sont suivis par le réseau REPAR (http://www.siba-bassin-arcachon.fr/sites/siba/files/journeelittoralae_repar_2013.pdf) n’est pas épargné. Les conséquences sur les sols, les eaux douces et l’écosystème marin ne sont plus à démontrer.

La mise en place de meilleures pratiques est pourtant engagée: http://www.siba-bassin-arcachon.fr/nos-competences/le-pole-environnement/pesticides/haro-sur-lutilisation-des-produits-phytosanitaires
Par exemple, la charte Zéro phyto a été, en 2014, signée par la commune de Lanton. (http://www.infobassin.com/politique-economie/lanton-zero-phyto.html#)

Il est temps, car biocides et biodiversité font, évidemment, mauvais ménage!

Quant aux « mauvaises herbes », elles sont un trésor inestimable: http://www.organicagcentre.ca/extension/ext_weed_good_f.asp
Et d’autres moyens de les réguler existent que les redoutables herbicides.

C’est pourquoi plusieurs associations de protection de la nature du bassin viennent  de signer cette pétition demandant d’arrêter au plus vite la distribution du Roundup.
http://stop-roundup.agirpourlenvironnement.org/
Pourquoi ne pas la signer ?

Un grand merci à Françoise Branger de l’Association Bassin d’Arcachon Ecologie pour la fourniture d’informations et leur mise en forme !

A noter : les mots pesticides et biocides ont ici le même sens … » Qui détruit les pestes, qui détruit la vie, qui détruit  »

Enfin, plusieurs membres de l’association se sont engagés à ne pas traiter leur jardin… Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de la progression des « mauvaises herbes » !