Posts Tagged 'soude caustique'

Smurfit-kappa condamnée en appel par la cour d’appel de Bordeaux

La cour d’appel de Bordeaux a rendu sa décision mardi  17 février 2015 en début d’après-midi. La société Smurfit Kappa  est condamnée à  30 000 euros d’amende et  à verser 35 000 euros de dommages et intérêts aux parties civiles. Cette filiale d’un groupe de papeterie irlandais  était poursuivie pour la rupture d’une cuve contenant de la » liqueur noire », un sous-produit de la production de pâte à papier. Rappel des faits :  le 5 juillet 2012, en début d’après-midi une cuve de l’usine de papeterie de la Smurfit-Kappa à Facture (la cellulose du pin)  explose. Une partie des 4.160 m3 de «liqueur noire» contenue  dans la cuve s’écoule dans le Lacanau, un ruisseau classé qui longe l’usine, affluent de La Leyre.  Très vite le préfet interdit la baignade et la navigation sur la Leyre. Les habitants du delta doivent fermer leurs écluses. Quelques jours plus tard on retrouve 300 kg de poissons morts. On ne parle pas  de l’impact de la liqueur  noire sur les mammifères aquatiques et des oiseaux.

En première instance, en juin 2013, le tribunal correctionnel avait relaxé la société, estimant que la pollution relevait «d’un accident exceptionnel». Le Parquet et les parties civiles, associations représentatives des pêcheurs, de défense de l’environnement et ostréiculteurs ont fait appel. la société s’était défendue en arguant que «le cuvier avait en tout point une épaisseur suffisante pour contenir les 4.160 m3» de liqueur noire. Nous rappelons que cette cuve datait de 1974. Elle avait été installée lors de la première crise pétrolière pour contenir des produits pétroliers et non de la liqueur noire.

Les associations de protection de la nature ont mis en avant les 1.200 molécules de la liqueur noire, dont on ignore le processus de dégradation et les éventuelles recombinaisons dans les vases du Bassin. Le tout constitue «une bombe à retardement».

L’incident avait entraîné sept semaines d’arrêt de l’usine employant 450 salariés.

pour en savoir plus :  lire  les articles de ce site consacré en juillet 2012 au sujet :

les salariés de l’usine qui raconte le traitement de l’accident sur place

la soude caustique qui rappelle la signification du terme « caustique »

la pollution de la Leyre par SMURFIT-KAPPA et autres qui relate la chronologie de l’accident.

et visualisez les photos aériennes faites par Stéphane Scotto

2014 vue à travers le blog

 

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

En voici un extrait :

Un métro New-Yorkais contient 1.200 personnes. Ce blog a été visité 8 000 fois en 2014. S’il était un métro New-Yorkais, il faudrait faire 7 voyages pour les déplacer tous.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

2013 ? Et si nous préservions réellement la biodiversité du Bassin ?

projet 2012

projet 2012 du port du Betey

le 5 juillet 2012 la Smurfit kappa déverse 100 M3 de liqueur noire dans le ruisseau le Lacanau. A ce jour et à ma connaissance aucun étude d'impact sur la faune et la flore n'a été réalisé par l'usine et/ou les pouvoirs publics.

le 5 juillet 2012 la Smurfit kappa déverse 100 M3 de liqueur noire dans le ruisseau le Lacanau. A ce jour et à ma connaissance aucun étude d’impact sur la faune et la flore n’a été réalisé par l’usine et/ou les pouvoirs publics.

2012 Jazz 6

2011 enlèvement mécanique des laisses de mer

2011 enlèvement mécanique des laisses de mer

construction du muret  du Mauret 2011

construction du muret du Mauret 2011

seule mention travaux le mur toujours 12261943 la boucherie mathieur à ANDERNOS P1010943_-800x600-A vous dpins bordant la plage du Brousteye trouver les légendes  absentes  !

Combien de bateaux de 12 mètres ?

Combien de bateaux de 12 mètres ?

les tamaris devant l'école du Betey

les tamaris devant l’école du Betey

Un site protégé ?

Un site protégé ?

SMURFIT KAPPA again

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les raisons de la manifestation

manifestation 28 juillet 2012 à Arcachon

zones de rejets août 2012
le Lacanau ?

Mousse vers le lacanau

Assemblée Générale de l’association : samedi 25 août à 11 H à l’hôtel LA BELLE VIE

Convocation_AG_2012 2012 aérodome_photo_aerienne

L’assemblée générale de l’association a lieu une fois par an. Tout le monde peut y assister mais seuls prendront part au vote les membres à jour de leur cotisation. Le rapport moral et le rapport financier sont disponibles sur demande à l’adresse courriel suivante : hcf0712@aol.com

extraits du rapport moral  Relevé chronologique  2011 2012

Octobre 2011 : Suivi d’un colloque sur l’ostréiculture  5 Novembre 2011 :  Sortie de terrain organisée par la LPO, l’ASPAS et la Fédération des Clubs de protection de la nature ( le week end Chemins); 17 enfants et autant d’adultes bravent les éléments pour participer à cette sortie;

Novembre 2011 :  Assemblée générale extraordinaire de l’association pour modifications des statuts

Rencontre avec la DREAL pour avoir communication de documents concernant le déclassement de la plage boisée du BeteyDécembre 2011 : Déclaration de la modification des statuts de l’association en préfecture; parution au Journal Officiel. L  ’association pense que le nouveau projet de PLU voté le 24 septembre n’est pas conforme au code de l’urbanisme, ni au code de l’environnement; un recours en contentieux est déposé par l’intermédiaire de son avocat auprès du tribunal administratif de Bordeaux. Le 19 décembre, l’association assiste au conseil municipal d’Andernos. Une autorisation de demande de défrichement de Matoucat est votée mais on ne sait pas sur combien d’hectares porte ce défrichement.

2012

Février 2012  : rencontre avec le sous-préfet d’Arcachon, Monsieur Jean Pierre Hamon,au sujet de l’extension du port de plaisance et du PLU d’Andernos-les-bains.  Recours gratieux contre le permis de construire d’un EPHAD empiétant sur les berges du Betey et sur des locaux associatifs.  Mars 2012 :  participation au ramassage des déchets sur la plage Initiatives océanes . Réunion de concertation avec les associations locales de protection de la nature.  Mai 2012  : Fête de la nature : découverte du bassin versant du Betey au printemps, Matoucat   sous une pluie battante. Juin 2012  : Adhésion de l’association à la coordination des associations du Bassin d’Arcachon la CEBA.  Juin 2012 :  Accueil de Catherine Grèze qui choisit la plage du Betey comme symbole de la lutte pour la préservation de la nature.  Juin  2012  : Protestation contre l’abattage des pins du Betey (10 arbres abattus) lettre à la mairie et à la DDTM la réponse de la mairie un des arbres était malade. réponse de la DDTM : il faut une autorisation avant d’en abattre un (à fortiori 10 ).

5 juillet  2012 dépôt d’un dossier pour l’agrément de l’association auprès de la Préfecture de la Gironde;  Suivi du dossier SMURFIT KAPPA  sur la pollution de la Leyre et du rejet dans le warf , après dilution, des résidus toxiques.

Biganos : un référé pour arrêter les rejets en mer de l’usine Smurfit Kappa

Biganos (33) : un référé pour arrêter les rejets en mer de l’usine Smurfit Kappa

Un référé a été déposé, mardi, pour interrompre le rejet des effluents de Smurfit Kappa dans l’océan
L’usine Smurfit-Kappa

Me François Ruffié avait déjà déposé une plainte après l’accident de cuve de l’usine papetière Smurfit Kappa, le 5 juillet dernier, qui avait entraîné l’écoulement de 3 500 m³ de liqueur noire, dont au moins 100 m³ dans un affluent de la Leyre, où des poissons sont morts, puis dans le bassin d’Arcachon.

Hier, l’avocat libournais a déposé un référé suspension devant le tribunal administratif de Bordeaux, au nom des ostréiculteurs, de la Sepanso, de la Ceba (qui regroupe une vingtaine d’asso- ciations environnementales du Bassin) et de Bassin Arcachon Écologie, pour obtenir la suspension de l’arrêté préfectoral du 9 juillet, qui autorise le rejet dans l’océan, via le collecteur du Siba et le Wharf de la Salie, d’une grande partie des 70 000 m³ d’effluents contenus dans le bassin de rétention de l’usine, dont la quasi totalité des 3 500 m³ de liqueur noire. 20 000 m³ doivent être traités par des filières extérieures.

Les élus du bassin d’Arcachon, à l’exception du maire de Biganos, s’étaient prononcés contre ce rejet. « Mais ils n’ont rien fait pour s’y opposer », relève Me Ruffié.

Samedi dernier, plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Arcachon contre le rejet de ces effluents dans le collecteur du Siba et d’une manière plus générale contre le rejet en mer.

« Utiliser d’autres moyens »

Hier, une délégation, comprenant notamment le conseiller régional EELV Michel Daverat et le président des pêcheurs, Jean-Michel Labrousse, a rencontré les représentants du personnel de Smurfit Kappa, « consternés par ce qu’ils voient et entendent sur leur entreprise ».

« Il n’est pas dans notre intention de bloquer le redémarrage de l’usine après la sécurisation des équipements », assure Michel Daverat, « mais contraindre l’entreprise à utiliser d’autres moyens que leur station d’épuration interne et le rejet au Wharf de la Salie pour traiter les effluents contenant la liqueur noire collectée après l’accident. L’activité industrielle ne doit générer aucune nuisance dans le milieu naturel ».

Le président du Siba, Michel Sammarcelli, qui gère le Wharf de la Salie, réunit, à son tour, jeudi à Biganos, les élus puis les associations.

Biganos · Arcachon · environnement

À lire aussi
Biganos: un référé pour suspendre les rejets de Smurfit
Mobilisés contre les rejets
SIBA : « Le Wharf de la Salie est un marqueur social »
Bassin d’Arcachon : une manifestation contre le rejet en mer de liqueur noire de Smurfit
Arcachon : Plus de 500 personnes contre les rejets en mer des effluents de l’usine Smurfit

Une synthèse sur la situation (qualité des eaux, liqueur noire et warf de la Salie)

2012 26 juillet SMURFIT KAPPA    Présentation SKCP juillet 2012

   
Une synthèse claire bien qu’un peu longue  de la situation par le site caducee.net :
http://www.caducee.net/breves/breve.asp?idb=10961&mots=all

et toujours le reportage de Stéphane Scotto (que d’aucuns confondent encore avec Vincent Scotto) qui résume très bien les problèmes du bassin en mettant le doigt sur les causes  de la mauvaise qualité des eaux du bassin.