Posts Tagged 'voie de contournement'

Les déplacements durables du Nord Bassin d’Arcachon

Il y avait ce mercredi 18 octobre 2017 une réunion sur « Les déplacements durables du nord Bassin d’Arcachon » organisée au domaine de Certes par le département de la Gironde. L’objectif de la réunion était la présentation du projet et les modalités de la concertation. Une vingtaine de participants, des membres de la Ceba, de la Sépanso, de la Lpo, des représentants du Pnr, du Pnm, du Conservatoire botanique, du département, et des « non-identifiés ».
Première constatation : le développement des transports en commun est de la compétence de la Région. Or c’est le département qui est organisateur. Le département s’occupe des routes, des aires de co-voiturage et des pistes cyclables.
deuxième constatation : Les animateurs ont eu du mal à essayer de nous persuader qu’il s’agissait d’aboutir à un scénario de déplacement durable dans le nord Bassin et non pas de promouvoir une voie rétro-littorale. Personne dans la salle n’a été dupe et plusieurs interventions ont mis les présentateurs dans l’embarras.
troisième constatation : les modalités de la concertation autour d’un comité consultatif composé de 3 collèges n’est pas favorable à la protection de la nature. Les institutions et les acteurs socio-économiques seront face aux acteurs associatifs.
Pourtant l’esprit de la loi n’est-il pas de faire tout ce qui est possible en matière de transports en commun avant de songer à la voiture ?
Mais il faut tenir bon : construire une voie de contournement est un véritable boomerang qui dans 5 ans, nous reviendra en pleine figure.

Ce que nous promouvons : un Transport en Commun en Site Propre (TCSP) à la place d’un projet routier traversant la forêt.

 

 

le bassin et les transports

rue du Maréchal Leclerc 2014

rue du Maréchal Leclerc 2014

Le département se lance dans une route « rétrolittorale » qui contribuera à renforcer l’urbanisation du Nord bassin SANS résoudre les problèmes de transport. Il faut remettre le rail autour du bassin. Pourquoi ne pas utiliser la piste cyclable ou la route forestière ? Pourquoi se lancer tout de suite dans la route ce qui est contraire aux lois sur la transition énergétique il me semble. Des associations proposent des solutions. Certaines se battent pour la réouverture de la gare de Talence Médoquine http://assogaretalence.blogspot.fr/

Non à la LGV Bordeaux Dax

Malgré l’avis négatif donné par les commissaires enquêteurs et rappelé au journal de 20 h sur France inter samedi 26 septembre,  malgré l’avis négatif de la Cour des Comptes, le gouvernement a décidé de construire entre autre une LGV Bordeaux Dax. On se demande à quoi sert l’enquête publique … Et pour quelles raisons construire une telle ligne ?  Un kilomètre de LGV détruit 16 hectares de biodiversité; Comment concilier cela avec le réchauffement climatique ?  

au sujet du temps gagné :   la vitesse sur la ligne classique est de 160 km la LGV fera gagner 20 minutes . Faut-il pour 20 minutes de trajet en moins construire des gares au milieu de nulle part ? Les minutes gagnées seront perdues par une gare située loin de chez soi. Ce trajet en voiture génère des gaz à effet de serre. Les navettes en car génèrent également des gaz à effet de serre.

au sujet de l’usage  il va y avoir la concurrence des cars dits cars Macron qui doivent desservir l’Arc Atlantique au tarif de 220. kms =5 euros.

au sujet du coût :  les deux lignes Bordeaux Dax et Bordeaux Tououse vont coûter plus de 8,3 milliards d’euros; quelque part nous pensons aux réfugiés. La France ne peut pas accueillir plus de 20 000 personnes… Mais nous nous égarons…

au sujet des retombées économiques Enfin, qui va remporter le marché de la construction ? Qui va se rendre à Paris ? Les habitants qui vont voir passer un TGV à 320 km heure devant leur porte  ?

Ce dont nous avons besoin Allons vite en gare de Bordeaux regarder la magnifique carte du réseau de chemin de fer qui irriguait le sud ouest au siècle dernier . Plutôt qu’une LGV nous aimerions qu’une partie de cet argent soit consacré à  nous redonner une partie de ce réseau. Nous, au nord bassin, avons besoin d’un tram train qui desservirait Facture Andernos-les-Bains,  Lège,. Là une branche partirait vers Le Cap  Ferret et l’autre vers la pointe de Grave…. de cela nous avons besoin    (voir les propositions de l’association COBARTEC)

Ce que nous pouvons faire dans un premier temps Je propose que nous écrivions tous à notre président pour lui réclamer des transports en commun plutôt qu »une LGV et une voie de contournement du bassin !Demandons à notre maire a Andernos-les -bains un plan B pour le Cœur de ville un plan qui intègre le tram train à ce nouveau projet. §