Posts Tagged 'AGENDA 21'

Glossaire : SCOT, PLU, cartes communales

Schémas de Cohérence Territoriale (SCOT) : Le Schéma de Cohérence Territoriale, document qui fixe pour 6 ans les orientations générales de l’organisation d’un territoire est élaboré par l’Etablissement Public de Coopération Intercommunale en association notamment avec l’Etat et les Chambres Consulaires (CCI, Chambre de Métiers, Chambre d’Agriculture).

Plans Locaux d’Urbanisme (PLU) : le Plan Local d’Urbanisme (PLU) s’appuie sur les besoins du territoire concerné pour définir notamment les orientations à suivre en terme de développement urbain et économique, et exposer leur traduction spatiale : – extension de zones d’activités, – équilibres commerciaux, – normes de stationnement, – réalisation d’infrastructures.  A Andernos-les-bains, le vote du conseil municipal concernant le PLU du 26 octobre 2011 a été annulée par le Tribunal Administratif (jugement du 10 juillet 2013 confirmé en appel en juin 2014).Ce PLU n’était pas conforme au code de l’urbanisme, ni à la loi sur le littoral. L’ancien POS (plan d’occupation des sols) est de nouveau actif. La nouvelle municipalité étudie un nouveau PLU.

Cartes communales : Beaucoup de communes rurales souhaitent établir une simple cartographie délimitant les zones constructibles et les zones naturelles, sans pour autant éprouver le besoin de se doter d’un Plan Local d’Urbanisme, plus complexe à gérer. La loi donne aux cartes communales le statut de document d’urbanisme. Les cartes communales sont approuvées par le conseil municipal et par le préfet, après enquête publique.

Loi SRU : La loi de Solidarité et de Renouvellement Urbain impose depuis 2000 d’atteindre un quota de 20 % de logements sociaux pour toutes les communes de plus de 3 500 habitants (1500 en IDF) sous peine de sanctions fincancières. En Ile-de-France, plus de 40 % des communes ne respectent pas la loi.

Grenelle II : Cette loi de 2010 renforce les objectifs des SCOT et des PLU afin qu’ils contribuent à réduire l’étalement urbain, les émissions de gaz à effet de serre, les déplacements, les consommations d’énergie. Ils doivent également préserver les espaces agricoles et la biodiversité.

Agenda 21 : Adopté par 173 chefs d’Etat en 1992, cet Agenda se décline au niveau des collectivités locales afin qu’elle s’engagent dans le développement durable.

OIN : les Opérations d’Intérêt National donnent à l’Etat la primauté pour l’urbanisation d’une zone. L’IDF en compte moins d’une dizaine comme Seine-Amont, Seine-Aval et le Plateau de Saclay.

Réponse de la liste « L’Union pour Andernos »

Questions posées aux candidats 2014

Dune du Bétey Réponse L’UNION 2014

projet de la liste "L'union pour Andernos" 2014

projet de la liste « L’union pour Andernos » 2014

Le port du Bétey a besoin d’être remis aux normes environnementales. Par  contre  son extension serait la perte de la qualité de vie du quartier, la perte d’une des dernières plages boisées du Nord Bassin.

Vous engagez  vous à le remettre aux normes environnementales : OUI   Sans remettre en question son périmètre actuel ? Non voir projet ci-joint

 

A quelle échéance ? Le plus tôt possible à cause des responsabilités en cas d’accident

Et avec quels financements ? à définir après l’audit financier

En concertation avec les habitants et les usagers ? OUI

Quel type de gestion envisagez-vous ? Toujours communale mais transparente !

+ Attribution des places en temps partagé

 Question 2   : Matoucat est une zone humide. C’est également le bassin versant du ruisseau du Bétey et pour partie celui du ruisseau du Masurat. Or des projets menacent ce bassin versant. Nous demandons à ce que cette zone soit préservée  en zone N ou en EBC. 

Vous engagez-vous à préserver Matoucat  en l’inscrivant en zone N  Et/ou en Espace boisé classé ?Oui mais d’abord définir si une petite construction en bordure de route type ferme ou abri ne serait pas à envisager.

Question 3 Le dérèglement climatique Le dérèglement climatique est actuellement un fait avéré. Pour les côtiers que nous sommes trois solutions existent : la lutte contre la montée des eaux, la délocalisation (comme le font les campings de La Teste et de Lacanau) ou bien …  A l’échelle d’une municipalité, que peut-on faire pour lutter efficacement contre le dérèglement climatique ?Rien qui puisse contrecarrer à la source les déraisons mondiales.Seules la somme des actions militantes en préventif (communication, sensibilisation, aide à la prise de conscience etc.) peuvent limiter les effets pervers de ces choix inconscients.Localement, il faut se contenter de prévenir les conséquences physiques de ces dérèglements.

Question 4 Au niveau des transportsLa voiture de par son mode de fonctionnement participe à la libération de HAP, hydrocarbures qui vont s’accumuler dans l’eau du Bassin et finir dans les huîtres … (voir les récents travaux de l’IFREMER). Vous engagez vous à développer les transports en commun et de quelle manière ?

La voie de contournement de Lanton et Andernos vous paraît-elle opportune ?Avec quelles solutions techniques et financières ?Il faut d’abord traiter toutes les eaux pluviales en amont avant rejet comme pour les EU La voie de contournement est inéluctable et nécessaire pour la sécurité et la quiétude des riverains de la voie actuelle. Imposer une inconstructibilité sur 200 m  minimum de part et d’autre

 Questions   5  Corridors écologiques Etes-vous  pour le maintien de corridors écologiques en centre-ville ? Où par exemple ?Oui. Tous les couloirs de lit majeur des ruisseaux en leur état boisé communaux et intercommunaux.

 Question 6  Nos propositions pour améliorer la vie dans le quartier :Les bois qui entourent cette plage sont l’objet d’une fréquentation multiple (reposoir des oiseaux par tempête, petite faune, piéton,  amoureux des couchers de soleil). Les habitants du quartier ont proposé une replantation en espèces locales et l’implantation de toilettes sèches. Bien qu’un accord verbal ait été donné à la présidente de notre association, rien n’a suivi. Nous maintenons notre offre et pensons qu’il faut l’accompagner d’une mise en zone trente de tout le quartier (présence d’enfants toute l’année).De plus nous pensons qu’il faut laisser sur la plage du Broustey les laisses de mer, cette plage (située devant les écoles du Bétey) servant de reposoir aux oiseaux pendant les tempêtes et cette laisse constituant pour les enfants des écoles une matière pédagogique exceptionnelle.

Zone trente oui

Oui, les touristes viennent sur une plage du Bassin. Pas sur un court de tennis. En revanche, il faudra avec les associations locales volontaires  procéder à tous les ramassages de déchets dangereux (bouteilles etc.) et nous installerons des panneaux incitatifs.

Quelle est votre position sur ces propositions ?

Très bien. Mais vous n’avez pas parlé du projet d’allongement de la jetée ? Il est vrai qu’elle ne se tournera pas vers le Bétey !

En ce qui me concerne, je considère que nous devons trouver un équilibre raisonnable entre l’écologie et l’économie. L’écologie pouvant rapporter à l’économie !

Il s’agit de l’économie verte. Nous devons préserver notre vitrine naturelle qui est celle de notre magasin touristique et, à la fois, la fenêtre de notre cadre de vie.

Date

Nom de la formation

L’UNION POUR ANDERNOS

Signature  Joël CONFOULAN

projet de la liste "L'union pour Andernos" 2014

projet de la liste « L’union pour Andernos » 2014

le Bétey l port de plaisance actuel

le Bétey l port de plaisance actuel