Posts Tagged 'taille de silex'

archéologie sous-marine suite

Mise  à jour le 9 mai 2014

Comme nous vous l’avions annoncé dès le 22 avril, des sondages ont été effectués par le service de l’archéologie sous-marine le mercredi 23 et le jeudi 24avril 2014… Et le service d’archéologie sous-marine du ministère de la Culture a trouvé des traces d’occupation humaine !  Une raison de plus pour sauvegarder ce site !
En effet souvenez-vous de ces pointes de flêche que nos grands-parents avaient trouvé le long du Bétey et sur la plage. Souvenez-vous de tout ce qui avait été trouvé lors du premier creusement du port en 1966 ou 1967 (à vérifier auprès de notre historien local).
Les sondages vont tenter de savoir où exactement se situe ce site, devant la piscine ? le long du chenal ? a-t-il été traversé lors du creusement du port actuel en 1966 ?
Nous notons que ces sondages ne figurent pas le chantier de fouilles préventives associés à des travaux…

Sachez que le site du Bétey a donné son nom à une  manière un peu spéciale de tailler les pierres : on en parle pour les armatures à retouche bifaciale
Pour en savoir plus , lisez  les articles suivants  et lisez la notice sur le site Internet de la ville d’Andernos-les-bains.

Notes complémentaires sur les stations préhistoriques connues ou inédites du Bassin d’Arcachon

FERRIER J. E. ; Situation géologique de ces stations sous-marines « in-situ » devenues stations de surface. Etude de l’industrie lithique, la faune, la flore et la céramique de Bétey. Données sur les stations de « La Cassotte » et « La Piscine » (Andernos-les-Bains), Cassy, Le Teich et quelques autres lieux. Problème de l’existence de groupes mésolithiques attardés précédent néolithiques et chalcolithiques.Sociéte é d’Etudes et de Recherches Préhistoriques. Bulletin Les Eyzies  1977, no26, pp. 82-107s

le rôle du Néolithique ancien méditerranéen dans la néolithisation de l’Europe atlantique par G Marchand, C Manen – … Méridionales de Préhistoire …, 2006 –

Les occupations du Ve millénaire avant J.C. et la question du Néolithique ancien sur la façade atlantique de la France

Grégor Marchand , Yves Gruet , Laurence Marambat , Laurent Fabre , Christine Oberlin , Christophe Picq , Luc Laporte   lien Gallia préhistoire  lien   Année   2002   lien Volume   44   lien Numéro   44   lien pp. 27-86

Le Betey, un site important pour le Mésolithique et le Néolithique ancien : il a donné son nom à une taille de silex….

un message de Gregor Marchand « au sujet du Bétey, les travaux de Madame Julia Roussot-Larroque font référence….Je n’utilise le terme de Bétey que pour sa valeur éponyme, le site en lui-même restant fort méconnu faute de fouille.  [….]Ce statut de site éponyme est important pour le Mésolithique et le Néolithique ancien.

Les sites « entre terre et mer » sont actuellement les plus difficiles à sauvegarder, d’autant que d’ordinaire il n’y a pas de « payeur ».

J’imagine aussi que vous souhaitez éviter que ce bel endroit soit défiguré par un aménagement. Si destruction inéluctable il y a, il conviendrait a minima qu’une fouille archéologique y soit conduite et pas seulement dans des déblais de dragage. »

http://blogperso.univ-rennes1.fr/gregor.marchand/index.php

Je publie cette note ce lundi matin et l’alimenterai en cours de semaine

Quelques repères chronologiques : le  Mésolithique est la période charnière entre la fin de la dernière glaciation (- 9.000 avant J.C.) et l’arrivée des premiers agriculteurs du Néolithique (vers 5.000 avant J.C. pour la péninsule armoricaine).

Au XXème siècle, en 1930 on trouvait des pointes de flêche et des silex sur le site dit La source au Betey  et sur la plage du Betey.  Mon grand-père avait trouvé deux pointes de flêche….En 1965, un archéologue   F. Quatrehomme est venu et a trouvé « 4 éclats bruts et 1 éclat retouché »; il publie avec l’accord de la Direction des Antiquités préhistoriques d’Aquitaine un article intitulé : « les gisements néollithiques, d’influence tardenoisienne du Médoc » article dans lequel il parle du Betey : « son emplacement se situe à environ 30 mètres au Sud du Bétey et à environ 150 mètres du bord de la plage.[…] Un autre gisement semblable existe à l’emplacement de l’actuelle piscine et se trouve aussi profondément dans le sol…

Deux à trois ans plus tard, on creusait ce qui allait devenir le port de plaisance du Betey, sans fouilles, et on rejetait les produits de l’excavation sur la plage (ce qui est devenu l’actuelle Dune du Betey) et le long gauche du Chenal pas très loin de l’emplacement du site… à suivre donc, de très près.