Posts Tagged 'michel Daverat'

la mer monte : réunion le 17 octobre à la Teste de Buch

Face à la montée des eaux, l’état réagit. Que propose-t-il ? Une restitution d’un séminaire sur le sujet est proposée
le vendredi 17 octobre 2014, à 20h30, salle Maugis, rue du Petit Prince,
La Teste de Buch,
Venez nombreux !

le parc naturel marin est annoncé …

Annoncée pour le 8 juin avec la venue de Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, sur le Bassin d’Arcachon, la naissance du parc naturel marin nous réjouit. Le parc naturel marin doit répondre à trois objectifs :
« Protéger le milieu marin, assurer son développement durable et solidaire en conciliant les divers usages (professionnels et de loisirs), et mieux connaître le Bassin pour mieux le gérer »

Le périmètre proposé était délimité par le domaine public maritime, à l’exception des prés salés est de La Teste. J

Le PNM Bassin d’Arcachon sera le 6ème parc après la mer d’Iroise en 2007, Mayotte, les Glorieuses, le golfe du Lion, les estuaires Picard et de la mer d’Opale. Il va amener une nouvelle forme de gouvernance dont les partenaires, Etat, élus, sociaux professionnels, associations, ne sont pas habitués. C’est un bon outil, à nous de bien l’utiliser.

deux sujets restent en lice : l’intégration des prés salés de la Teste et la composition du comité de gestion

Remerciements à Michel Daverat, Conseiller régional, Administrateur de l’Agence des aires marines protégées et Jean-Marie Froidefond de la Sepanso.

Moratoire pour les huîtres triploïdes

Lors d’un référendum, les ostréiculteurs du bassin d’Arcachon se sont prononcés majoritairement pour un moratoire  sur les huîtres triploïdes, c’est à dire l’arrêt de ces huîtres de laboratoire, stériles, qui, selon des chiffres d’Ifremer communiqués au début de l’année, représentent déjà 30% des huîtres d’élevage du bassin d’Arcachon. C’est le comité national, présidé par Goulven Brest, qui est à l’origine de cette consultation, auprès de tous les comités régionaux. Au lieu de prendre une décision seul ou en bureau, le président des ostréiculteurs arcachonnais, Olivier Laban, a choisi d’organiser un référendum. 342 entreprises pouvaient voter. 55% des ostréiculteurs se sont exprimés pour ce moratoire au nom du « principe de précaution ». L’avis des ostréiculteurs arcachonnais va être transmis au comité national qui devrait se prononcer au début de l’an prochain. Le conseiller régional EELV Michel Daverat se « réjouit de ce vote qui va dans le sens que nous défendons, une huître 100% naturelle ».
Qu’est ce qu’une huître triploïde ? Et quelles sont les conséquences de son introduction dans le bassin ? C’est ce que nous verrons demain matin.

Marie Bové est revenue sur la plage du Betey, menacée par l’extension du Port.

 Bernadette Dubourg in Sud ouest, le 11 février 2010

….Il y a deux semaines, Marie Bové, tête de liste d’Europe Écologie aux Régionales

en Gironde,  avait consacré sa première journée de visite à la découverte du bois et de la forêt dans le Val
de l’Eyre.
Dans deux semaines (le 2 mars), elle s’intéressera à l’ostréiculture et la pêche à Gujan-Mestras
et La Teste-de-Buch.
Hier, elle était à Andernos-les-Bains et à Claouey, à la rencontre de plusieurs associations de
défense de l’environnement.
Le port du Betey
« Je préfère organiser des journées thématiques et prendre le temps de rencontrer les gens,
découvrir les sujets, plutôt que venir en coup de vent et repartir ailleurs » explique la
candidate avant simplicité et bon sens.
Entourée des candidats d’Europe Écologie sur le bassin d’Arcachon (lire ci-dessous) et de
militants écologistes, elle a d’abord rencontré Clarisse Holik, présidente de l’association Le
Betey, plage boisée à sauvegarder
, sur la plage où Marie Bové est souvent venue en vacances,
enfant, avec sa grand-mère.
Elle a écouté avec intérêt les critiques sur le projet d’extension du port de plaisance pour
accueillir deux fois plus de bateaux (300). « C’est contraire au Grenelle de l’environnement.
C’est une aberration sociale et environnementale. Ce projet va perturber un équilibre naturel,
maritime et forestier pour un projet pseudo-économique » regrette Marie Bové, décidée à «
apporter tout mon soutien » aux associations et aux élus pour qu’ils fassent entendre leur voix
avant le vote du PLU. Michèle Bernier, élue d’opposition, a apprécié.
« Comme une animatrice »
Marie Bové apprécie également l’action de l’association Les Quinconces – Saint-Brice qui
lutte contre le projet d’urbanisation des trois hectares de forêt restant. « Nous souhaitons qu’ils
soient rachetés par le conservatoire du Littoral » rappelle le président Maurice Soubirou, fier
des 3 100 signatures recueillies sur la pétition.
« À la région, c’est comme ça que j’ai envie de travailler. Plus dans un rôle d’animatrice que
de politique. C’est la solution pour que les associations se fassent entendre » s’enthousiasme
Marie Bové, à laquelle Jean Mazodier, président de la Ceba, a présenté les engagements des
associations dans l’élaboration du Scot, la réflexion sur le parc naturel marin et la protection
de la forêt.
Auteur : BERNADETTE DUBOURG
b.dubourg@sudouest.com

www.sudouest.com
Jeudi 11 Février 2010
Europe Écologie fait la part belle au Bassin avec notamment Michel Daverat, 2e sur la
liste
Trois candidats sur le Bassin
La liste d’Europe Écologie aux Régionales est celle qui fait la meilleure part au bassin
d’Arcachon. Non seulement, elle compte trois candidats, mais le premier d’entre eux, le
conseiller régional sortant Michel Daverat est quasiment assuré de retrouver son poste
puisqu’il figure en deuxième position, derrière Marie Bové.
Deux autres candidats représentent le bassin d’Arcachon.
Françoise Coineau, (13e place), 50 ans, directrice d’école à Arcachon, ancienne adjointe à la
culture du maire socialiste de la Teste-de-Buch, Jean-François Acot-Mirande, est actuellement
conseillère municipale d’opposition depuis 2008. Françoise Coineau est avant tout une
militante associative : « Toute l’innovation vient du terrain. Europe Écologie est le seul parti à
avoir intégré cette réalité ». « Ma candidature, précise-t-elle, est une adhésion à Europe
Écologie, seul parti politique qui a été capable, dès sa naissance, d’un réel rassemblement ».
Transports en commun
Jean-Paul Dugoujon (24e place), 56 ans, de Gujan-Mestras, ancien conducteur de train à la retraite, est également un militant associatif et syndical.
Il oeuvre notamment pour la forêt usagère, la défense des victimes de l’amiante, et la santé. Il  se définit même comme un « éco-syndicaliste ».
Hier soir à Andernos-les-Bains, il est intervenu sur « la nécessité de doter les habitants de  moyens de transports en commun pratiques, fiables et peu coûteux ».
Auteur : B. D.